Interview : Christine Naumann-Villemin nous parle des livres de son enfance

(c) l'école des loisirs
(c) l’école des loisirs

Dans la famille des auteures incontournables, au talent monstre et à l’humour pétillant, je demande Christine Naumann-Villemin. On ne compte plus ses livres, tellement sa plume est prolifique et efficace ; ses ouvrages sont tous couronnés de succès. De vrais classiques ! Qui n’a pas lu « La tétine de Nina » ou « La Princesse Coquette », « Gloups » ou encore le fantastique « Clodomir Mousqueton » ? Personne, bien évidement ! 😉

Parce qu’on est fan depuis longtemps de sa façon si particulière de jouer avec les mots et notre imaginaire, fan de ces univers tendres et drôles créés par les remarquables illustrations de Marianne Barcilon ou d’Eléonore Thuillier, il nous tardait d’en savoir plus sur ses souvenirs d’enfance, en tant que lectrice.

Christine Naumann-Villemin a accepté de répondre à nos questions toujours un peu indiscrètes. Une bonne rasade de sincérité, une pincée d’humour et une larme d’émotion : recette inratable !

Nathan (c)tetine-nina

Ecole des loisirs (c)

Ecole des loisirs (c)

nina-veut-un-animal

 

 

 

microetlivre

La Licorne à Lunettes : Sans aucun doute, Nina, Eliette, Alice ou Gloups seront parmi le Top 5 des lectures des enfants d’aujourd’hui. Mais vous, quel a été votre livre d’enfance préféré ?Hachette (c)

Christine Naumann-Villemin : Je ne crois pas avoir eu un livre préféré. Dès que j’ai su lire, j’ai tout dévoré, absolument tout : dictionnaires, romans, magazines, livres pratiques… Je me souviens avoir adoré les « Caroline » : les illustrations me semblaient (et encore maintenant !)  magnifiques. Je pouvais les regarder des heures.caroline-ski

 

Mais à mon époque, l’offre en albums était assez pauvre, je pense être passée de presque rien, à part les albums du Père Castor, aux romans.

 

 

Père castor (c)        Père Castor (c)        Flammarion

La Licorne à Lunettes : J’ai grandi moi-aussi avec Caroline et ses petits animaux comme Youpi, Pouf et Noiraud ! Allez, dites nous, quel souvenir gardez-vous des histoires qu’on vous lisait le soir ?

Christine Naumann-Villemin : Personne ne me lisait d’histoires, sniff. Sans rire, je fanfaronne mais j’ai bien conscience d’être une exception : personne ne m’a donné le goût de la lecture. J’ai eu bien de la chance d' »accrocher » à la littérature. Mon envie d’écrire pour les enfants repose pour beaucoup sur cette idée : si on veut former des lecteurs, donc des citoyens avertis, il faut donner l’envie de lire très tôt.

La Licorne à Lunettes : On a tous un personnage de littérature Jeunesse qui nous a marqué. Petit Prince ou Petit Nicolas ? Babar ou Oui-Oui ? Quel a été votre héros ou héroïne préféré(e) et pourquoi ?
fifi roseChristine Naumann-Villemin : Sans conteste, Fifi Brindacier ! C’était d’ailleurs mon surnom (j’aimais les nattes !). Cette petite fille qui vivait seule, sans parents, qui envoyait balader les conventions me fascinait. Elle était si politiquement incorrecte ! Ca tombait bien : je voulais devenir écrivain-parachutiste !

La Licorne à Lunettes : Fifi Brindacier, forcément ! Héros d’enfance que vous partagez d’ailleurs avec Fanny Joly. Vous rappelez-vous le premier livre que vous avez lu seule et en entier ?
Christine Naumann-Villemin : Je ne me souviens pas mais je me rappelle avoir embêté tous les adultes autour de moi jusqu’à ce que je sache lire : « C’est écrit quoi ? Et là ? Et ici ? À mon avis, j’ai fait ce que je fais encore maintenant : plusieurs livres en même temps !

Si on veut former des lecteurs, donc des citoyens avertis, il faut donner l’envie de lire très tôt.

La Licorne à Lunettes : Wouah, une bibliovore donc ! Petite confidence maintenant : un souvenir d’avoir lu sous les draps, avec une lampe de poche ?
Christine Naumann-Villemin : J’ai surtout failli griller vive ! J’ai eu l’idée saugrenue de lire à la bougie, sous ma couverture en pur Nylon ! Je me souviens du livre, du coup : la comtesse de Ségur, dans la Bibliothèque Rose et de la tête de ma mère découvrant les ruines de mon couvre-lit.malheurs-sophie

La Licorne à Lunettes : Ouhla, sans doute une inspiration des « Malheurs de Sophie ». Bon revenons à la lecture, j’imagine, qu’en tant que Maman, vous lisiez le soir à vos enfants : quel a été leur livre préféré ?
Christine Naumann-Villemin : Mes enfants, comme nombre d’enfants, adoraient un livre pendant une période, exigeaient sa lecture répétée durant des semaines. Parfois, je ne comprenais pas leurs goûts : chacun trouve dans un livre ce qui correspond à ses besoins propres du moment. C’est terriblement intime, ça peut être une phrase, une image, c’est magique. chien-bleuJe leur ai acheté à tous « Chien Bleu », mais je crois que je l’ai fait pour moi : cette histoire me fait pleurer à chaque lecture, elle évoque de façon si merveilleuse la sécurité affective…

marlaguette
La Licorne à Lunettes : Dans ma bibliothèque, j’ai gardé beaucoup d’ouvrages qui ont marqué mon enfance. Pour ma fille, j’ai racheté certains livres, comme Le Petit Nicolas. 
Quel est le livre que vous avez aimé petite et que vous avez ensuite racheté pour des proches ?

Christine Naumann-Villemin : Marlaguette. Comme Chien Bleu, c’est une histoire d’amour absolu.

La Licorne à Lunettes : Auteure à succès reconnue depuis longtemps maintenant, vous avez vous aussi, sans aucun doute, un auteur et/ou illustrateur qui a marqué votre jeunesse. Avez-vous eu la chance de les rencontrer, et si oui, quel souvenir en gardez-vous ?

Gallimard (c)
Gallimard (c)

Christine Naumann-Villemin : J’ai rencontré à plusieurs reprises Pef. C’est un maître pour moi. Pas de mon enfance, mais c’était un des auteurs que je lisais le plus à mes petits patients lorsque j’étais orthophoniste. J’étais allée me faire dédicacer un ouvrage au salon du livre de Montreuil. Je n’écrivais pas encore. Je lui avais dit « Je suis orthophoniste, je mets vos livres dans ma salle d’attente et j’adore lorsqu’on me les vole. » Il avait immédiatement compris ce que je voulais dire : « Oui, c’est merveilleux, hein, lorsqu’un enfant devient voleur de livres ! ».

La Licorne à Lunettes : Vos histoires sont d’une efficacité redoutable, et si ponctuées d’humour. Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Christine Naumann-Villemin : Ma vie ! La plupart des évènements de la vie, regardés un peu de biais, sont assez marrants, non ?

croco_ecole-bdLa Licorne à Lunettes : Comment travaillez-vous avec les illustrateurs, comme par exemple votre alter-ego Marianne Barcilon?
Christine Naumann-Villemin : On ne travaille pas ensemble ! Je sais, ce n’est pas romantique du tout, mais j’écris le texte et ensuite, l’éditeur décide de qui va l’illustrer. Ensuite, je n’interviens plus du tout ! Je découvre le livre lorsqu’il est prêt à partir à l’imprimerie. Et là, je dis « Haaaaaa ! » (parfois, ça arrive, je dis « Hooooo ! »)

La Licorne à Lunettes : Lors de séances de dédicaces, vous avez l’occasion de rencontrer vos lecteurs, les petits comme les grands, avez-vous une anecdote particulièrement originale à nous raconter ?

salome-histoireChristine Naumann-Villemin : J’en ai des tonnes ! Le petit qui se met à pleurer parce que j’ai écrit sur son beau livre, la grande qui trouve que « pour un écrivain, j’écris pas trop bien et puis j’ai même pas de stylo-plume », la mamie qui déclare : « Dites-lui, vous, qu’il faut bien travailler à l’école »,  le gamin qui veut le livre de « Ultimate fight », ou alors de « Call of duty », ou alors de « Mario Bros », mais aussi, des choses jolies : des petites filles appelées Eliette grâce à ma coquette, des poissons rouges Gloups, deux cousines qui se plantent devant moi : « Tu sais comment on s’appelle ? Eliette et Alice ! »

princesse-coquetteLa Licorne à Lunettes : Allez, pour finir, un petit scoop pour nos lecteurs ? Sur quel projet êtes-vous en train de travailler ?
Christine Naumann-Villemin : Comme les livres que je lis, je vais d’un projet à l’autre au cours de la semaine. En ce moment, j’écris un roman pour ados. Je viens de terminer le scénario d’une BD, ce sera ma première. J’adore les nouveaux défis !

– – – –

Encore un très grand merci à Christine Naumann-Villemin pour ces jolies confidences. Je vous invite à vous (re)plonger dans tous ses albums et à suivre de près son actualité qui sera sans nul doute très riche encore en 2017 !

– – – –

Rendez-vous très prochainement avec Audrey, la blogueuse-booktubeuse-bibliovore du « Le Souffle des mots » qui nous parlera de sa passion dévorante pour lecture. À suivre…


Voir l’interview sur Nina veut un animal par Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon – L’école des loisirs


Quelques uns des meilleurs livres de Christine Naumann-Villemin illustrés par Marianne Barcilon :
– Le Crocodile de l’école
– Princesse copine-en-chef
– La Princesse coquette
– Mademoiselle Princesse ne veut pas manger
– L’autre Pricesse
– La tétine de Nina
– Nina veut un animal
– Un amoureux pour Nina
– Un petit frère pour Nina
Gloups
– Yéti
– Le plus grand chasseur de loup de tous les temps
– Thomas n’a pas peur de rien
– Le lit des parents
– Maman Chonchon
– Salomé veut une histoire
– La sorcière Rabounia
– Le tournoi des jaloux

Avec d’autres illustrateurs :
– Clodomir Mousqueton avec Clément Devaux
– Qu’est-ce que je m’ennuie avec François Soutif
Jour de piscine avec Eléonore Thuillier

 

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *