Alexandrin ou L’art de faire des vers à pied

Une jolie rencontre encore une fois… Au détour d’une table présentant quelques nouveautés à la Médiathèque Marguerite Yourcenar (Paris 15e, ehhh oui je suis une grande voyageuse… 😉 ), mon regard tombe sur ce personnage intrigant.

Un profil cyranesque (si, si, j’ai le droit, si je veux), ce rouge-gorge attentif posé sur cette épaule fatiguée, compagnon de route et d’infortune semble-t-il. Et ce doigt pressant une sonnette… L’action semble comme figée et pourtant j’entends presque le ding dong…

Un titre flamboyant présentant en un mot l’homme et son art… « L’art de faire des vers à pied »… Forcément, j’ai eu envie de pousser la porte de cette histoire… Et j’ai bien fait.

Alexandrin de Vanneville, poète des campagnes et des villes, arpentant les chemins et les villes, de terre ou de bitume, par vent et par la pluie, sans me taire et sans amertume, je survis en proposant ma poésie.

Poète ambulant, Alexandrin survit en faisant commerce des vers qu’il compose. Grand échalat au style aristo et sans le sou, il sonne aux portes, parfois chanceux d’une piécette, parfois chassé d’un coup de pied. Une vie qui ne rime à rien bien qu’il ne puisse pas faire autrement que parler en vers, même pour lui-même.

La chronique d’un vagabond au destin ordinaire ?

Sur sa route chaotique pour survivre, il croise Kévin, un jeune garçon qui vient de fuir sa famille. La faim rapproche les deux vagabonds, puis le dialogue commence, les mots de l’un tentent de soigner les maux de l’autre, ils s’apprivoisent. Une amitié nait doucement : Alexandrin décide d’initier ce jeune fugueur aux arts de la poésie et de la débrouille.

Continue Reading

La retraite de Nénette

Les enfants parisiens connaissent bien ce lieu un peu étrange, hors du temps, qu’est la ménagerie du Jardin des Plantes. Un endroit où les petits urbains peuvent découvrir différentes espèces animales, malheureusement enfermées et avec peu d’espace libre. Depuis que je suis enfant, j’ai toujours été aimantée par l’enclos entièrement vitré des orangs-outans. Rien que l’évocation du nom de l’animal, énigmatique, me projetait dans un univers imaginaire très riche… On collait son nez sur la paroi, et si, par chance, l’un d’eux était près de vous, il était alors possible de poser, délicatement, sans geste brusque, sa main à plat sur la vitre en espérant qu’il ou elle pose aussi la sienne. Et l’on entrait ainsi en contact, en silence. Impressionnant échange compte tenu de la taille imposante de ces mammifères.

Nénette était l’une de ces orangs-outans, j’ai donc eu sans doute la chance de croiser son regard triste un jour de promenade dans cet endroit où j’aime toujours me retrouver. Un lieu de l’enfance, privilégié, un peu comme un refuge, un espace-temps régressif, délicieux à déguster, encore et encore.

Ce fut donc comme une évidence que le livre de Claire Lebourg me fit de l’oeil, au détour d’une étagère lors de la conférence de presse de l’école des loisirs. Petite boule orange acidulé, entourée de feuilles automnales, Nénette m’a appelé : Viens, emmène moi… et le souvenir de ces après-midi au Jardin des Plantes a ressurgit. J’avais l’impression que ce livre était là pour moi, qu’il m’attendait. Avec émotion, j’ai caressé la couverture aquarellée et j’ai plongé dans le récit poétique et touchant de cette grande Dame de Paris. J’ai tourné les pages, j’avais 8 ans…

Continue Reading

Un piano pour Pavel

(c) Nathan
(c) Nathan

N’avez-vous pas déjà été irrésistiblement attiré par ce piano dans la gare ? Cet objet qui peut apparaître comme un intrus et qui a pourtant vu passer tant de voyageurs, avec chacun leur propre histoire, leurs joies et leurs peines. 

Et si le piano pouvait raconter ces histoires, ces moments uniques de touches effleurées ou bien appuyées ? 

Voici que commence le voyage de Pavel raconté tout d’abord par ce piano de la Gare de Lyon à Paris.

Continue Reading

Les enquêtes de Scarlett et Watson : Arnaque à Central Park (9)

Milan Poche (c)
Milan Poche (c)

Quand l’illustratrice des « Animaux de Lou » se plonge dans l’univers de Sherlock Holmes façon Les Enquêtes de Mirette et Jean-Pat ou Anouk et Benji, cela donne : une histoire haletante comme on aime.

Dans ce dernier opus, Scarlett et Bao ont gagné un séjour d’une semaine à New-York, quelle chance ! Malheureusement Waston, le chat de Scarlett (avec lequel elle peut discuter – c’est un secret, chutt!) ne peut pas prendre l’avion, Monsieur a horreur des voyages ! Solution pour ne pas perdre le contact : lui envoyer des SMS, et ce chat (un peu hors du commun) est capable de répondre via la tablette…

En se baladant dans Central Park, Scarlett craque pour un petit origami en forme de souris pour son ami félin. Mais quelques minutes plus tard, il a disparu. Qui a bien pu voler ce petit objet de papier qui semble sans valeur…

Lorsque j’aurai démasqué la voleuse, je vais te me la je ne sais pas quoi !

Et si il s’agissait de l’oeuvre d’un artiste célèbre ? Et si la bande des Rainbow girls qui tourne autour des deux amis n’étaient pas qu’un groupe de teens chanteuses ? Grâce aux photos prises par son copain Bao, la jeune détective en herbe se lance sur la piste de sa voleuse colorée. Scarlett peut compter sur l’aide de son Cyber-Cat qui analyse les indices qu’elle lui envoie au fur et à mesure et peut la guider dans son enquête. Pas question de lâcher l’affaire, Scarlett est bien décidée à récupérer l’objet du vol !arnaque central

Mes narines se dilatent format grosse colère.

Un joli voyage dans les rues de New-York au travers de l’univers attachant de Mélanie Allag, où chapitre après chapitre le lecteur récapitule avec Scarlett les éléments connus pour se faire son idée et trouver la clé du mystère. A lire déjà tout seul, le texte est simple le vocabulaire adapté. Elémentaire mon cher Watson !

Auteur : Jean-Michel PAYET
Illustratrice : Mélanie ALLAG
Edition : Milan Poche Cadet – Polar – 40 pages – Env. 6 euros
Année : 2016

Note : 16/20


Dans la même collection :
Les enquêtes de Scarlett et Watson : Le trésor de Monsieur Ziane (1)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Le chat égyptien (2)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Chats perdus portés disparus (3)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Le mystère du chat empaillé (4)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Fonce, Oscar, fonce ! (5)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Enquête au Poney Club (6)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Mystère à la fête foraine (7)
– Les enquêtes de Scarlett et Watson : Mystère et crustacés (8)

De la même illustratrice :
Les animaux de Lou

Continue Reading

Défis fous : à travers le monde

Nathan (c)
Nathan (c)
Ce livre a une petite histoire : c’est un prix reçu pour avoir donné un avis sur un autre livre. Plutôt chouette comme concept. Sur le site de Nathan –  www.leptitfernand.nathan.fr – les lecteurs peuvent déposer leurs avis/critiques et en faire ainsi profiter les autres. Malin. Et grâce à Anouk et Benji, nous avons gagné ce livre.
Dans la veine de Où est Charlie, la Famille Oukilé et des Cherche et Trouve, un grand livre pour découvrir un peu de géographie et la vie des hommes sur la Terre tout en s’amusant.

Une plongée dans les 5 continents (Superproduction en Asie/ Parade en Amérique/Grand reportage en Afrique/Course à la voile en Océanie…) sous la forme d’une grande double-page fourmillant de détails et de 50 défis pas si faciles à relever (Cherche et Trouve, Top missions, Superdéfi…)

Auteur : Paul MARTIN
Illustratrice : Marie DE MONTI
Edition : Nathan Jeunesse – 10 pages – 15,90 euros
Année : 2015
Note : 14/20
Continue Reading