Jeannot

Ayant suivi semaine après semaine la création des illustrations de Carole Maurel , j’attendais avec impatience de tenir entre mes mains les pages de l’univers de Jeannot, ce nouveau personnage créé par Loïc Clément.

Après Chaussette, Le Voleur de souhaits et Chaque jour Dracula, voici donc l’histoire d’un autre conte des cœurs perdus.

🍃 Avant, pour Jeannot, la vie était belle, simple, heureuse. Et puis après un drame terrible, sa vie bascule. Phénomène étrange, à partir de ce moment là, il se met à entendre ce que disent les plantes, les arbres.

Devient-il fou ou entend-il réellement ces voix végétales ? Cela pourrait paraître féérique, mais pour Jeannot c’est une malédiction, tant leur paroles lui semblent inutiles, voire nuisibles : « bêtes comme leurs racines ».

Continue Reading

L’Émouvantail (T.3)

Un, deux, trois… Soleil !

❄ Ce troisième opus de l’Émouvantail paraît enfin, il a traversé l’hiver, évoquant un « réveil » d’une certaine manière après une époque dans l’ombre pour beaucoup d’entre nous.

❄ Cet album résonne donc particulièrement. Le nez en l’air notre bonhomme de paille voit les dernières feuilles de son arbre tomber. L’automne finit et la perspective d’un prochain froid, un terrible froid, s’annonce. L’ami-oiseau le sent, l’ami-oiseau lui conseille de trouver au plus vite un abri. Et les voilà qui cheminent ensemble vers un ailleurs meilleur contre le vent glacial.

❄ Mais le blanc manteau neigeux s’abat implacablement sur la nature et ceux qui résistent péniblement aux morsures du gel. Pendant un temps, la nature va se mettre au repos. Notre grand rêveur de paille n’échappe pas aux frimas, une « peau de givre » va le recouvrir et ralentir les battements du coeur qu’on imagine derrière ses brindilles.

« Telle une toile de maître achevée sans avoir été commencée,
s’étendait partout dans le ciel un immense voile immaculé. »

❄ Encore une fois, la poésie de Renaud Dillies fonctionne à merveille. Une histoire douce, contemplative, où le lecteur suit le voyage, toujours un peu initiatique, de ce personnage très attachant. Réflexions sur l’amitié, la méditation, l’essence même du rythme de la nature et le cycle de la vie. Les cadrages sont variés, pour accéder ou ralentir le rythme de la narration. Le souci du détail est d’une justesse folle, c’est fin, tendre, drôle parfois, grave souvent, émouvant toujours.

Un moment de douceur pour le plaisir des yeux et du coeur.


Auteur / Illustrateur : Renaud DILLIEZ
Edition : Editions de la gouttière – 32 pages – 10,70 euros
Année : Mai 2020

Continue Reading

Une famille Au poil (T. 1)

Bienvenue à bord

Alors on compte : 3 enfants, 2 parents, 2 chiens, 1 chat… c’est tout ? Non car dans la Famille Au Poil, quand on aime on ne compte pas ! Rachel l’ado un peu rebelle, Gabriel le futé de service et Ambre la petite dernière au grand coeur aiment les bêtes (et les bêtises). Grande nouvelle : leur famille va devenir régulièrement famille d’accueil pour les animaux du refuge d’à côté avant leur adoption définitive, une haute responsabilité !

Une plongée dans le quotidien de cette famille au grand coeur qui va vite s’agrandir mais qui n’est jamais à court de câlins et de petits soins pour nos amis les bêtes.

Le trait plein d’humour de Joëlle Dreydemy donne vie à des personnages très attachants, et les situations cocasses s’enchaînent de planche en planche à un rythme soutenu. Le thème de la protection et du secours aux animaux, chers à Ingrid Chabbert, est une nouveauté réjouissante qui fonctionne bien en BD.

Le format est adapté aux jeunes lectrices et lecteurs pour une dégustation autonome !

Un beau message pour donner l’exemple et apprendre que nos amis les animaux ne sont pas des objets que l’on peut abandonner sur un coup de tête mais des êtres vivants méritant attention et amour. Jamais inutile le rappeler. …


Autrice : Ingrid CHABBERT
Illustratrice : Joëlle DREIDEMY
Edition : Slalom – Collection Tushuss – 96 pages – 9,90 euros
Année : Septembre 2019

Continue Reading

Supers – Tome 5

Après un Tome 4 intense mettant en difficulté Benji et éclatant la fratrie, enfin les retrouvailles ! Benji, Mat et Lili sont à nouveau réunis…

Hanté par de nombreux cauchemars, le petit dernier a désormais du mal à accorder de nouveau sa confiance aux humains. Pourtant les pouvoirs de la fratrie seraient bien utiles car d’étranges phénomènes se produisent en ville. Serait-ce lié au retour sur Terre des parents, bien décidés à réunir leur famille ?

Cet univers fantastique est toujours aussi enthousiasmant. Entre sortie de l’enfance et tiraillements de l’adolescence, le thème de la fratrie et sa confrontation au monde réel est traité avec bienveillance et tendresse. L’arrivée des parents va tout bouleverser.

Le trait de Dawid est toujours aussi envoûtant et mention spéciale encore une fois à la qualité de l’impression qui rend si bien les contrastes et les couleurs. Ce tome est la fin d’un cycle, vivement le début du suivant.

Auteur : Frédéric MAUPOME
illustrateur : DAWID
Edition : Les éditions de la Gouttière – 160 pages  – 18 euros
Année : Septembre 2019

Continue Reading

Formica

Bon dimanche ! Et bon appétit bien sûr !

Encore une fois FabCaro excelle dans l’art de disséquer le genre humain, dans toute son absurdité et sa médiocrité.
Qui n’a pas eu l’occasion de vivre un déjeuner dominical en famille risque-t-il de passer à côté de cet humour corrosif ? Quel nenni ! Car avant tout FabCaro parle de nous, de toi, de lui, d’elle, de l’humain qui est en toi, dans toute sa bêtise et son incongruité. Et cette satire nous tire des fou rires incroyables, parfois acides car plein de souvenirs, parfois francs et cathartiques car rire de nous est une source de santé mentale finalement, et c’est bon de rire Ah Ah, oui c’est bon de rire parfois.
À table, la panique monte car aucun sujet de conversation ne vient, et le silence convoque le pire. Et le pire appelle le délire, et le délire engendre le no-limit, un lâcher-prise complet. Et cette folie douce dans laquelle sombre les personnages de cette tragédie neo-antique nous entraîne loin. C’est jubilatoire ! C’est sain.

Un cocktail déjanté mêlant l’ubris des MontyPython, le nimportnawak des Nuls, l’exubérance de Buster Keaton, l’irrévérence de Pierre Desproges tricoté avec délice et brio par un FabCaro déchaîné. Unique !

Tout est possible, et chaque détail est croqué avec perspicacité : un huis clos explosif où tout part en vrille en quelques minutes, pour notre plus grand plaisir.
Après Le discours, qui rappelle la même unité de lieu et de temps (un repas en famille), ce Formica, tragédie sarcastique en 3 actes, va vous tirer les larmes… de rire, évidement.

Ô merci à toi troubadour du croquis ubuesque ! Merci pour ce moment de pur extravagance désopilante !
Merci pour faire naître ces petits bijoux surréalistes, je me sens moins seule dans l’univers de savoir qu’on peut rire ainsi ensemble. Coeur avec les doigts, tous les doigts.

Continue Reading