Ecumes

(c) Steinkis
(c) Steinkis

Il y a des livres avec lesquels on a rendez-vous, comme une évidence, des chemins qui doivent se croiser, des histoires qui doivent se confronter. Un sujet qui résonne particulièrement profondément.

J’attendais avec impatience son arrivée et pourtant j’appréhendais la rencontre. Serais-je à la hauteur de cette histoire, de ce terrible et déchirant cri de douleur, de cette si violente coupure d’oxygène, de cette troublante et si émouvante confidence ? 

Elles s’aiment et après des années d’attente, d’espoir et de désespoir, un bébé est annoncé. Mais la grossesse est compliquée et le pire arrive.

Les contrastes de la couverture m’avaient déjà fortement touchés. Le silence, tout d’abord, de cette barque terriblement immobile, cette silhouette stoppée dans l’élan, comme un arrêt sur image forcé pour suspendre le temps. Et puis, le vacarme assourdissant des flots et des vents contraires qui monte crescendo, comme une tempête qui gronde, un voyage chaotique vers un horizon semblant inatteignable. Magnétique. Au centre du tableau, la fragilité d’une vie qui peut basculer. Et pourtant cette lumière vive, ce vert intense, comme une aube, l’espoir d’un temps plus clément…

Continue Reading

Les Qui Quoi et le bonhomme de neige qui ne voulait pas fondre

(c) Actes Sud Junior
(c) Actes Sud Junior

Dis Monsieur Rivelaygue-Tallec, tu peux en fabriquer encore des super histoires de copains un peu déjantés, parce que j’adore tout plein, mes zygomatiques deviennent tout dingo quand je lis ? 

Et voilà, je viens de finir le 3e opus de la collection « Les QuiQuoi » et maintenant je fais quoi, moi ? J’EN VEUX ENCORE ! J’ADORE !

Après « la maison qui n’en finissait pas de grandir » et « l’étrange sorcière tombée du ciel », revoilà notre bande de joyeux copains Boulard et son casque, Mixo le lapin à lunettes, Pamela l’oursonne à bonnet, Pétole la terreur et Raoul le froussard, embarqués dans une nouvelle aventure loufoque.

Continue Reading

Les aventures fantastiques de Sacré-Coeur : Le Squelette du Jardin des Plantes

(c) L Audouin
(c) L Audouin

Décidément, il se passe toujours quelque chose d’étrange au 28 rue du Chemin-Vert…

Notre intrépide Sacré-Coeur est une nouvelle fois confronté à des événements bizarres autant qu’inquiétants, et cela, autour du Jardin des Plantes, tiens, tiens, tiens…  

monstre seineSouvenez-vous… Dans le précédent tome, « Le Monstre de la Seine », tout commençait déjà autour du Muséum d’Histoire Naturelle, lors d’une nuit d’orage… D’effrayants croco-jumeaux affamés terrorisaient dès lors les Parisiens piégés par la crue. Grâce à son génie bricoleur, son esprit de déduction et l’aide indispensable de ses amies  – Abigail la fantômette, Lison sa petite voisine et Mimi la Chauve-souris -, notre Sacré-Coeur avait encore une fois échappé aux griffes de Karpof (ah non ça c’est Bob Sinclar dans Le Magnifique…). Non, soyons sérieux. Sacré-Coeur avait encore une fois sauvé la situation en déjouant les pièges d’un ignoble et machiavélique personnage, Eugène Billotin. Une fois les sauriens mis K-O, la piste mystérieuse les avait conduit au Muséum d’Histoire Naturelle…

Continue Reading

Le secret de la Licorne

le secret de la licorne

Forcément en tant que Licorne à Lunettes, je me devais de vous révéler quelques-uns de mes secrets… J’aime TINTIN !

Ok, je ne suis pas la seule. Et à la suite des interviews avec Laurent AUDOUIN et Stéphane TAMAILLON, des grands fans de Hergé, j’ai eu envie de vous donner envie de (re)lire Le Secret de la Licorne.

Cet album est  le 11e du talentueux dessinateur belge, il est tout d’abord paru en noir et blanc (cf plus bas) dans le journal belge le Soir en 1942 , l’édition en couleur datant de 1943.

Intrigue : Tintin vient d’acheter une maquette de bateau pour son ami le capitaine Haddock. Coïncidence extrême, il s’agit de la réplique d’un navire, La Licorne, que commandait l’ancêtre de Archibald (prénom du capitaine, héhé cf Tintin et les Picaros) : le Chevalier de Hadoque, officier de marine au XVIIIe siècle.inter secret licorne

Dissimulé dans le mât, Tintin trouve un petit bout de parchemin avec un message codé. Entre-temps, le capitaine retrouve dans son grenier un coffre contenant des objets ayant appartenu à son ancêtre.

Pirates, flibustiers, cornemuse, traine-potence !

Tintin et Haddock apprennent l’existence d’un mystérieux trésor et décident de se lancer à sa recherche. Le parchemin n’einter secret licorne 3st en fait qu’un fragment du message, il leur faut réunir les 2 autres. Mais la maquette est volée…

Direction le Château de Moulinsart sur la piste des frères Loiseau…

inter secret licorne2

 

 

 

 

 

 

Le secret de La Licorne inaugure le premier des dyptiques publiés dans la série des Aventures de Tintin, dont la suite est Le Trésor de Rackham le Rouge.

C’est dans cet album que Hergé dessine pour la première fois le Château de Moulinsart.

Auteur / Illustrateur : Hergé
Edition : Casterman
Année : 1943 (en couleur)

Note : 18/20

 

Voir les planches originales de 1942

planche originale Secret licorne


(Re)voir le dessin animé original « Le Secret de la Licorne » : 

Continue Reading

Les carnets de Cerise : le zoo pétrifié (T.1)

Aurélie Neyret (c)
Aurélie Neyret (c)

J’avoue, j’ai acheté ce « beau » livre pour sa couverture ! Quel travail sur la lumière, on aurait dit une toile de maître, cela a tout de suite attiré mon regard. Un peu magique, un peu onirique et la promesse d’un voyage hors du commun au coeur des carnets de cette malicieuse Cerise.

Cerise est une petite fille âgée de 10 ans et demi et qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière. Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner leurs secrets.

Le livre s’ouvre sur le journal intime de Cerise qui nous emmène immédiatement au coeur de son quotidien avec ses amis Line et Erica, sa mère, et surtout sa relation avec sa voisine romancière Mme Desjardins, au travers d’écrits manuscrits, de dessins, de collages, d’anecdotes… Un recueil de pensées et de rêves en images… Puis, au fil des pages, la vraie vie de Cerise se met en marche sous la forme d’une bande dessinée aux contours doux.

Soleil (c)
Soleil (c)

On est projeté dans un univers proche des codes du dessin animé japonais tout en gardant des références aux contes de fées. Le trait de crayon d’Aurélie Neyret est saisissant. C’est véritablement captivant ! Avec son chapeau d’explorateur et son petit air gavroche, Cerise me fait penser à Huckleberry Finn, le copain de Tom Sawyer, toujours en quête d’aventures et de mystères à décrypter.

Dans ce tome 1, Cerise a repéré depuis quelques temps un vieil homme qui s’engouffre dans la forêt, tous les dimanches, avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ? La petite détective en herbe, aidée de ses 2 amies – malgré elles – se lance sur la piste du mystérieux inconnu afin de percer son secret. C’est plus fort qu’elle, elle ne pense qu’à ça. Une lente phase d’observation est nécessaire et tous les conseils de la romancière Mme Desjardins sont bien utiles à Cerise pour avancer.

Soleil (c)
Soleil (c)

Une intrigue bien ficelée qui nous emmènera sur les rives de l’amitié naissante entre une petite fille et un vieille homme, au coeur de la renaissance d’un zoo hors normes.  Un ouvrage très touchant qui invite à lire tout de suite le tome suivant… L’aventure continue et Cerise va rencontrer de nouveaux mystères…

Scénariste : Joris CHAMBLAIN
Dessinatrice / Coloriste : Aurélie NEYRET
Edition : Soleil – Collection Métamorphose BD
Année : 2012

Note : 16/20

 


Dans la même collection :
– Les carnets de Cerise : Le Livre d’Hector (T. 2)
– Les carnets de Cerise : Le dernier des Cinq Trésors (T. 3)
– Les carnets de Cerise : La déesse sans visage (T.4)

 

Continue Reading