Coco n’est pas zinzin

(c) Nathan

J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien… C’est le cas de Colette, dite Coco. Depuis quelques temps, tout ne tourne plus très rond : elle égare ses lunettes, sort avec une tong et une bottine dans le jardin pour arroser ses pivoines sous la pluie, trempe un sachet de thé dans son café et mélange les mots comme les saisons. Souvent, son regard triste se perd dans le lointain…

Son comportement un brin chaotique inquiète ceux qui vivent à ses côtés, ses fidèles animaux de compagnie : Ortie la torture, Cubitus le cocker, Cajou le cacatoès et Van Gogh le chat de gouttière à l’oreille coupée. Mais voilà que Théo, le neveu de Colette, trouve que sa tante ne peut plus vivre seule et pense à la placer d’urgence dans une maison de retraite spécialisée.

Mais si Colette semble vulnérable, elle n’est pas seule ! Branle bas de combat, les animaux décident de contre-attaquer car pour eux, Colette a besoin de rester dans son univers, son petit bout de paradis, entourée de ses habitudes et de ses compagnons à poils et à plumes. Il faut vite trouver une solution pour rester tous ensemble ! 

Ce roman accessible aux jeunes lecteurs parle avec tendresse et sensibilité de la perte de repères des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. Un sujet grave, trop peu traité semble-t-il en littérature jeunesse, et qui tient particulièrement à coeur de la tricoteuse de mots doux, Mymi Doinet.

Continue Reading

La grande famille

Simon en est sûr, il fait partie de cette grande famille, celle des félins, c’est évident. Malheureusement, cela ne semble pas être le point de vue des grands énergumènes à poils près de lui qui éclatent de rire lorsqu’il leur dit « je suis un félin comme vous ».
 
Ouch ! Être rejeté car on « parait » différent, ça fait mal. Mais qu’est-ce que c’est « être un félin » au juste ? Et, Simon, avec son petit air malin, récolte au fur et à mesure les réponses des autres animaux.
 
Avoir une crinière, une touffe au bout de la queue et être le roi des animaux, dit le Lion.
Avoir une allure élancée et courir plus vite que les autres animaux, déclare le Guépard. 
Savoir bondir sur une proie comme une bête cruelle, ajoute le Puma. 
Vivre dans la jungle et dormir dans les arbres, explique la Panthère. 
 
Chacun à leur tour, les animaux affirment leurs différences en concluant qu’ainsi, ils n’ont rien en commun avec cette petite boule de poils gris. Mais… ils sont aussi très différents les uns des autres, finalement, leur fait judicieusement remarquer Simon.
Le lion est le seul à avoir une crinière, dit-il. Parmi vous, seule la panthère est noire et seul le tigre est orange. Personne ne peut sauter aussi loin que le puma ou courir aussi vite que le guépard. Alors comment est-ce possible que vous soyez tous des félins ?
Alors comme pour se défendre, les animaux commencent à énumérer leurs points communs : petites oreilles, nez plat, longue moustache, dents pointues, griffes acérées. Tiens, tiens, tiens… ça ne vous rappelle pas quelqu’un, vous ?
 
Je vous laisse le plaisir de découvrir toute la perplexité des grosses bêtes féroces face à leur découverte… 

Continue Reading

La fin de l’histoire

Imaginez un peu… Il était une fois le jour du Congrès Annuel des Fins des histoires…

Ce n’est pas le meilleur des débuts d’histoire, ça ?

Je suis sûre que ça vous titille la pupille et que votre cerveau s’est déjà branché en mode : ENCORE, ENCORE !

Alors, d’accord, je vous emmène entre les lignes de ce fabuleux petit bouquin, pas si petit qu’on croit, et tout droit sorti de l’imaginaire débordant de la talentueuse et joueuse de mots, Christine Naumann-Villemin.

À ce rassemblement, des Fins de toutes sortes se retrouvent : la joyeuse Apïende tout de rose vêtue, les jumeaux Toutébien et P’titcoeur très propres sur eux, Na! – la fameuse fin où la laide devient belle car elle le valait bien -tenant par la main l’adorable « Toupiti retrouva sa môman et ils se firent un grosgros câlin ».

 

 

 

 

 

 

Mais également les Fins sérieuses de livres pour adultes, prenant des airs mystérieux en buvant des verres d’encre de Chine, entre elles, un peu pimbêches il faut bien l’avouer.

Au programme des conférences très intéressantes (et terriblement d’actualité) comme « Soyons tolérants avec les auteurs » et « Première page, amie ou ennemie ? » 😉

Mais voilà que soudain, une Fin pas comme les autres débarque dans un vacarme terrible. Une fin un peu molle, un peu affreuse, un peu gluante et… C’EST LE DRAME !

Continue Reading

Une (r)entrée à la maternelle : les nouveautés Nathan

C’EST LA RENTRÉE ? Et bien pour nombre d’enfants, c’est surtout l’ENTREÉ : la première année à l’école maternelle, le premier plat d’un grand repas convivial et instructif : la scolarité.

Alors, pour bien accompagner cette étape cruciale pour les bambins, quelques nouveaux ouvrages concoctés par les éditions Nathan :

– se rendre à l’école, oui, mais attention sur la route : Mon premier permis piéton,
– l’école maternelle, kezako ? Mes premières questions/réponses sur l’école maternelle,
– accompagner les premiers apprentissages en toute sérénité : cahiers d’activités parascolaires méthode Montessori,
– ABCD et après ? Un recueil de contes pour découvrir le son des lettres et apprendre à les écrire méthode Steine Waldorf.

MAIS LA MATERNELLE, ON PASSE PAR OÙ POUR Y ALLER D’ABORD ?
Très bonne question ! Ah le chemin des écoliers… Pour ceux qui font leur première entrée à l’école en y allant à pied, quelques consignes et rappels sur la route. Avez-vous passé votre permis piéton, tout d’abord ? Non ? Alors, il n’est pas trop tard, avec « Mon premier permis piéton ».

Couleurs vives, primaires, dessins simples, pédagogiques : ce livre de 48 pages est conçu comme un grand terrain de jeux pour apprendre à traverser la rue, se déplacer sans danger en ville comme à la campagne, à pied ou à vélo, comprendre la signalisation, reconnaître les panneaux… 

Continue Reading

J’apprends à être attentif

Pourquoi ne pas commencer quelques exercices en famille pendant les vacances afin de prendre les bonnes habitudes à la rentrée ? 

L’attention, c’est crucial dès le plus jeune âge, il faut s’exercer pour développer sa concentration et sa créativité.

Cet album est idéal pour s’entraîner : un parcours libre conçu comme une promenade dans une forêt extraordinaire où s’enchaînent des jeux d’observation, des mouvements de détente favorisant l’imagination, tout en restant à l’écoute de ses émotions.

Au total, pas moins de 11 activités sont proposées – concentration, mémorisation, attention et méditation –  comme par exemple :
– se mettre dans une bulle pour s’isoler des bruits de la forêt,
– identifier ses émotions grâce à un miroir enchanté,
– marcher au ralenti pour échapper à un ogre endormi,
– ou apprendre à se relaxer en se concentrant sur les mouvements d’une étoile magique

 

 

 

 

 

 

 

 

Un format simple : une double page joliment illustrée par Amandine Laprun propose une activité pour canaliser son énergie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus : une version audio disponible par l’application Nathan Live pour que parents et enfants puissent participer ensemble.

Auteurs : Varinia OBERTO & Alain SOTTO
Illustratrice : Amandine LAPRUN
Edition : Nathan – 32 pages  – 11,90 euros
Année : Mai 2018

———–

Dans la même collection : 
– J’accueille mes émotions
– Je découvre la philosophie
– Je découvre la méditation
– Je fais du yoga

De la même illustratrice :
– Arbres (livre-objet) chez Actes Sud Junior
– Un piano pour Pavel avec Mymi Doinet chez Nathan (chroniqué ici)
– Le livre qui fuit chez Nathan
– Fatou Diallo Detective
– Ma vie en chantier avec Jo Witek chez Actes Sud Junior
– Chouquette avec Galia Oz chez Bayard
– Mes 100 premiers jours d’école avec Mathilde Bréchet chez Gallimard Jeunesse
– Mon amoureux de la lune et Mon père n’est pas un escargot, avec Agnès de Lestrade chez Oskar édition, collection Ottokar

Continue Reading