LES QUI QUOI et le concours de déguisements qui risque de tourner à la catastrophe

AAAAHHHHHH enfin le Nouveau QuiQuoi est entre mes mains (et devant mes yeux, c’est plus pratique pour lire).

Je vous ai déjà dit que j’étais une fan-groupie de l’univers de Olivier Tallec ?

Oui ? Ah oui. Et ben c’est vrai. Et quel plaisir quand c’est en duo avec Laurent Rivelaygue, dont la verve désopilante fait travailler mes zygomatiques à chaque fois.

Cette fois-ci, l’heure est grave. Le concours de déguisements est imminent et Pétole n’a pas son costume de princesse. Orageux désespoir, n’est-ce-pas ? Ceux de Mixo, Boulard, Pamela et Raoul sont plutot hum hum ratés. Heureusement la bande de copains peut encore une fois compter sur le talent graphique de Olive (héhé) pour trouver une solution. Direction le Château fort ! Qui dit château dit forcément Princesse, et aussi Chevalier, mais également Roi tyrannique qui retient sa fille prisonnière. Une mission pour la bande de potos !

Ahhh le talent de cet illustrateur est formidable, les saynètes sont exquises de détails irrésistibles. On adore ! Et toujours un titre long plein d’humour qui tire déjà un sourire et une touche de culture en fin d’album grâce à Mixo, le lapin le plus érudit du monde.

Coup de cœur à lire et à relire sans modération ! On aimerait que ces personnages prennent vie… Une version animée ? On peut rêver…

Continue Reading

Caché ou pas j’arrive !

Dans mon bac à trésors, il y a forcément ce petit ouvrage, mi-album, mi-BD, une collaboration entre deux artistes sensibles 100% réussie.

C’est l’histoire d’une partie de cache-cache écrite et dessinée à 4 mains entre deux personnages, la petite taupe Bartok et Nouk aux oreilles de chat, que leurs autrices respectives font jouer dans l’univers de la famille Biloba.

Vous avez envie de jouer ? Moi aussi, alors c’est parti !

Dès la première page le compte à rebours est lancé, c’est Bartok qui s’y colle, Nouk doit se cacher. « Je compte jusqu’à 7 et je viens te chercher ».

Et voilà que Nouk courre d’une page sur l’autre, comme le décompte dans des bulles qui glissent en haut du livre. Vite trouver la bonne cachette, mais chaque recoin de la maison est déjà occupé. Le jardin offre des opportunités mais gare à Mémé Molle et ses bécots qui piquent. Vite, encore plus loin, la cabane des copains dans les arbres, mais une bagarre gronde. Pff, c’est pas de tout repos. Et dans les bois ? Moui, mais c’est un peu terrifiant quand même.

Continue Reading

L’oeil de Berk

Quel plaisir de retrouver ce coquin de Berk et sa troupe de doudous aventuriers !
Cette fois-ci, il s’est passé une catastrophe dans la cuisine, oui, oui, c’est le doudou du narrateur qui nous le dit.
Une cascade de trop, et paf ! Berk a un accident, il perd un oeil. Bon, allez, c’est pas si grave, tout le monde cherche l’oeil de Berk !!!

Pas si simple… Mais cette tête avec un oeil en moins, ça ne ficherait pas un peu les chocottes quand même ? Toute la bande de doudous commence à s’imaginer à leur tour être des monstres un peu effrayants, on se croirait déjà à Halloween. Berk retrouvera-t-il son oeil d’origine parmi toutes ces petites billes noires qui jonchent le carrelage de la cuisine ? Chuuutt… c’est un secret qu’il faudra découvrir en lisant cet album.

Continue Reading

Le bon Antoine

Après La Belle Adèle, on finit le Bon Antoine.

Les tribulations d’un ado qui semble visé par la loi de Murphy. Tag, tig et couches culottes : Antoine est embarqué dans une suite de catastrophes calamiteuses mais carrément désopilantes.

Tout le talent de Marie Desplechin qu’aime tant ma licornette et tout particulièrement quand je lui lis à voix haute. Plaisir toujours renouvelé de ce temps de lecture à deux, si précieux.

 

Continue Reading

J’en rêvais depuis longtemps

Tintin et Milou, Nino et Mirza, Rusty et Rintintin, Sammy et Scooby-Doo, Obélix et Idéfix, Charly Brown et Snoopy… Des couples mythiques qui vous parlent certainement. Ahhh qui n’a pas rêvé de vivre ce genre d’amitié forte entre humain et chien… Le rêve de tout bambin, n’est-ce pas ? 

Et bien, là, ce jeune gamin sur la couverture, lui aussi, il en rêvait depuis longtemps… Et c’est cette belle amitié que nous raconte Olivier Tallec dans son nouvel album.

Il était une fois une rencontre, LA rencontre, celle d’un enfant et d’un chien, celle de deux individus qui vont devenir un tout, grâce à une amitié qui va les lier à vie. C’est-y pas une belle histoire ça ? Wouf ! Exactement, vous me l’ôtez de la gueule !

Des coups de foudre en amitié, ce n’est pas tous les jours. 

Et justement, là, nos deux petits bouts d’espèces vivantes, cela faisait longtemps qu’ils en rêvaient… Enfin, surtout un.

Et puis, il y a la première fois, le premier regard, on hésite, subjugué par l’émotion de la nouveauté. On n’ose pas parler, de peur de rompre le charme et puis la magie opère, ON S’AP-PRI-VOI-SE…

(c) O. Tallec

Forcément ça prend un peu de temps, mais cet alter ego, il lui plait bien drôlement au narrateur, qui nous raconte ces moments de vie intense.

Même si ce n’était pas tout à fait ainsi qu’il l’imaginait, il l’aime bien, il en est fier et, c’est sûr, parmi les copains, c’est lui qui a le plus beau. Bien sûr, un cadeau de cette importance impose de grandes responsabilités : il faut s’en occuper, le sortir régulièrement, bien le nourrir (même s’il n’aime pas les croquettes), faire attention à ne pas le perdre sur la plage, et surtout… c’est tellement bien quand on peut regarder la télé vautrés ensemble sur le canapé….

Continue Reading