Les QUI-QUOI

et la véritable histoire d’Halloween (à peu près)

🎃 C’est Halloween (si si), et comme les QuiQuoi, c’est déguisements obligatoires ! Indispensables pour une bonne chasse aux bonbons. Mais ce n’est pas si facile que ça !

🎃 Vous connaissez l’origine de la fête d’Halloween ? Non ? Alors foncez sur ce nouvel opus désopilant des tribulations de la bande d’Olive et ses copains Pétole, Mixo, Boulard, Raoul et Pamela.

🎃 Vous découvrirez comment se fabriquer un masque top moumoute avec une tranche de jambon, pourquoi on peut risquer sa vie en étant déguisé en poireau, comment voyager en Irlande en table de ping-pong volante, comment amadouer un monstre avec une citrouille géante… Et surtout quel inventeur machiavélique et avide de sucreries se cache derrière cette fête macabre !

🎃 Toc toc toc ! On frappe à votre porte ! Vérifiez bien vos réserves à bonbons, la nuit risque d’être longue.

🎃 Encore une fois, le duo Tallec & Rivelaygue nous chatouille les zygomatiques avec cette histoire un peu déjantée et toujours pleine d’humour absurde.

🎃 À consommer sans modération (mais en se lavant bien les dents après pour ne pas avoir de carie) 😉

Continue Reading

Masques T. 1 Le masque sans visage

Direction l’Amérique du Sud, lors de la fête des morts. Deux enfants lancés dans une combine pour gagner vite de l’argent découvrent une caisse avec deux masques antiques semblant avoir beaucoup de valeur.

Ailleurs en France et en Belgique, deux autres adolescents, en proie à des questionnements sur leur vie, se retrouvent en possession d’autres masques énigmatiques.

Al, Siera et Hector n’avaient rien en commun jusqu’à ce que ces masques fassent irruption dans leurs vies.

Continue Reading

La (presque) grande évasion

« Et son prénom c’est Bonnie ». Voilà, comme dans « Bonnie and Clyde » sauf que notre héroïne est fille de gendarme, et ça, c’est pas banal. Justement, banal, ce n’est pas un adjectif qui peut convenir à cette boule d’énergie et d’humour qu’est Bonnie.

La langue bien pendue et avec une sacrée bougeotte, forcément, elle attire les heures de colle. Il faut bien admettre que la vie d’ado n’est pas toute simple pendant cette crise sanitaire, surtout quand on prépare (un peu) le brevet et qu’un nouveau confinement réimpose le couvre-feu. Et pour corser le tout, voilà que la mère de Bonnie disparait du jour au lendemain en ne laissant que deux mots sur le frigo : « Je pars ».

Décidée de se lancer à sa recherche malgré les consignes gouvernementales, Bonnie embarque avec elle ses deux potes, Malo l’hypocondriaque premier de la classe et Jason la grande gueule spécialiste des embrouilles, sans oublier Melting-Pot le champion de la distanciation sociale, son chien détecteur de drogue.

Et c’est parti pour un boat-trip improvisé de 5 jours sur le canot du paternel à remonter le canal de Roanne à Digoin, pendant lequel la petite bande de copains va se retrouver dans des situations hautement rocambolesques. Ils sont loin d’imaginer qu’ils foncent droit vers les problèmes et que leur amitié sera une force vitale pour survivre.

Continue Reading

Le syndrome du spaghetti

À 16 ans, Léa semble avoir tout pour elle : un talent immense pour le basket, une famille aimante dans un coin tranquille très privilégié, des amis fidèles qui la soutiennent. Entraînée par son père, modèle comme confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé, le Map comme elle aime le définir : être prise à l’INSEP pour un jour pouvoir être sélectionnée en NBA et toucher les étoiles. Très peu de filles ont cette chance et Léa est douée.

Côté étude, ce n’est pas la panacée, mais Amel est là pour l’aider à se maintenir à niveau. Côté cœur, Léa cache secrètement son amour pour son ami Nico, également passionné de basket. Pas simple, mais trop difficile de se livrer. Un jour, ils se marieront, c’est évident, c’est écrit, ça aussi.

Et puis la nouvelle tombe : Léa est prise à l’INSEP, elle uniquement. La première marche vers la réalisation de son rêve.

Mais ce destin soit disant tout tracé va soudainement et tragiquement basculer. La vie n’est pas comme une boîte de spaghettis, tout bien rangés dans la même direction, tout peut s’emmêler ou se casser. Une perte inacceptable. Une douleur insupportable qui déchire la famille. Léa ne sera plus jamais la même.

De l’autre côté de la ville, Anthony, 17 ans, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.

Ils se croisent par hasard, sur un terrain de basket. Ils n’auraient jamais dû se revoir. Et pourtant, alors que la vie de Léa semble s’écrouler, Anthony apparait comme un pivot. Pourra-t-il l’aider à se relever, pourra-t-elle lui avouer son secret, leur passion pour le basket les rapprochera-t-elle ? À vous de lire !

Continue Reading

Le Clan des Cabossés T.1

Jessie, 10 ans, n’a pas la langue dans sa poche. Son style, c’est la provoc sans chichis. Ce n’est pas le genre de fille à s’embarrasser de formules de politesse. Quand elle ne « sent » pas une personne, elle le dit en tout franchise, quitte à passer pour une peste. Elle voit souvent clair dans le jeu des autres, alors, bim, la vérité en pleine tête ! Odieuse mais perspicace. Forcément, cela lui attire des soucis, car les vérités toutes crues balancées en pleine figure, les gens n’aiment pas ça.

Pas simple de se faire des amis quand on est aussi directe. Et pourtant, l’été à Valras-plage va lui donner l’occasion de se constituer une petite bande de copains, un Clan des Cabossés comme elle l’appelle. Manuel, tout d’abord, qu’elle aborde sans détour. Il bégaie et a une jambe dans le plâtre ? Parfait ! Enrôlé dans le Clan ! Jessie ne se lie pas d’amitié, elle la décrète et Manuel, qu’on traite sans ménagement pour la première fois, est séduit par son culot. 

À bord d’un quadricycle à pédales, une rosalie des plages, Jessie et Manuel vont être vite rejoints par Arthur – isolé car son physique ne plait pas à tout le monde – et la belle Alice, handicapée par sa timidité. La fine équipe plante son quartier général dans une ancienne boutique de souvenirs. Après le jeu du « boomerang vérité » avec les passants, le Clan décide d’aider d’autres personnes « cabossés ».

Continue Reading