Alexandrin ou L’art de faire des vers à pied

Une jolie rencontre encore une fois… Au détour d’une table présentant quelques nouveautés à la Médiathèque Marguerite Yourcenar (Paris 15e, ehhh oui je suis une grande voyageuse… 😉 ), mon regard tombe sur ce personnage intrigant.

Un profil cyranesque (si, si, j’ai le droit, si je veux), ce rouge-gorge attentif posé sur cette épaule fatiguée, compagnon de route et d’infortune semble-t-il. Et ce doigt pressant une sonnette… L’action semble comme figée et pourtant j’entends presque le ding dong…

Un titre flamboyant présentant en un mot l’homme et son art… « L’art de faire des vers à pied »… Forcément, j’ai eu envie de pousser la porte de cette histoire… Et j’ai bien fait.

Alexandrin de Vanneville, poète des campagnes et des villes, arpentant les chemins et les villes, de terre ou de bitume, par vent et par la pluie, sans me taire et sans amertume, je survis en proposant ma poésie.

Poète ambulant, Alexandrin survit en faisant commerce des vers qu’il compose. Grand échalat au style aristo et sans le sou, il sonne aux portes, parfois chanceux d’une piécette, parfois chassé d’un coup de pied. Une vie qui ne rime à rien bien qu’il ne puisse pas faire autrement que parler en vers, même pour lui-même.

La chronique d’un vagabond au destin ordinaire ?

Sur sa route chaotique pour survivre, il croise Kévin, un jeune garçon qui vient de fuir sa famille. La faim rapproche les deux vagabonds, puis le dialogue commence, les mots de l’un tentent de soigner les maux de l’autre, ils s’apprivoisent. Une amitié nait doucement : Alexandrin décide d’initier ce jeune fugueur aux arts de la poésie et de la débrouille.

Continue Reading

Il faut sauver la lune

(c) T. Magnier

Attraper un coup de soleil, on connait. Mais un coup de lune ? Si, si, c’est possible. Valentin Duluoz, ce jeune rêveur timide et solitaire, s’en moque. La lune, lui, il l’aime, tout simplement. Elle le captive, elle l’attire, de façon magnétique, comme un refuge. Si bien que cela pose un réel problème à ses parents, des industriels de la cosmétique-minceur trop débordés pour s’occuper de lui, à sa gouvernante qui le tyrannise, à son professeur, et même au président de la république.

Valentin Duluoz n’était pas un enfant comme les autres. Il ne sortait presque jamais de chez lui, n’avait ni visite ni ami, et passait le plus clair de son temps à regarder… la lune ! (…). Un spectacle dont jamais il ne se lassait. À tel point que les rares adultes qu’il croisait le lorgnaient d’un air agacé, lui, le rêveur solitaire.

– Mais enfin ! pensaient-ils. Pourquoi cet enfant perd-il un temps précieux à guetter ce ridicule machin là-haut ? N’aime-t-il pas notre monde ? Est-ce que nous ne l’intéressons pas ? Sans doute est-il bête, tout simplement ! Bête comme ses pieds. Bête comme chou. Bête comme… la lune, tiens, qui le passionne tellement ! Et c’est ainsi qu’était jugé Valentin, sans que personne ne prenne la peine de le comprendre…

Mais voilà qu’arrive une étape décisive dans la vie de Valentin : il fait sa première rentrée scolaire. Un espoir pour sortir de sa solitude ? La confrontation de sa différence avec ses petits camarades va se révéler douloureuse. Ridiculisé à cause de son bégaiement qui le handicape, Valentin se renferme et se réfugie dans l’observation de la lune, encore une fois. Or, son attirance pour l’astre est si contagieuse que les enfants de l’école s’arrêtent pour admirer le croissant, provoquant une pagaille pour l’équipe enseignante.

Continue Reading

L’écrivain abominable

(c) Sarbacane

Vous avez toujours rêvé de rencontrer votre auteur favori, de lui poser toutes les questions, les plus indiscrètes, sur sa passion pour l’écriture, sur la création de ses personnages ? Êtes-vous bien sûr(e) que cette rencontre soit sans danger ? Un écrivain, ce n’est pas un être comme les autres, c’est un peu un sorcier, un alchimiste, un personnage extraordinaire, quoi ! Non ? Et bien, ce n’est pas du tout l’avis de Manolo, qui, du haut de ses 10 ans, ne comprend pas comment on peut aimer les livres, et surtout comment on peut aduler à ce point ceux qui les écrivent, comme ce certain… Roland Dale. Tiens, tiens, ça me rappelle quelqu’un, pas vous ?

Ça lui aérait l’esprit, à Manolo, de sortir entre deux exercices ! C’était comme ça qu’il apprenait le mieux : à petites doses !

Encore une fois, tous les ingrédients d’une aventure Pépix sont réunis ici : une bonne dose d’humour, une large poignée de frissons, une franche rasade de péripéties fantastiques, une grosse louche de personnages hauts en couleurs, une brochette d’animaux bizarres, le tout « complétement secoué » dans un univers rocambolesque parsemé de connivence croustillante (et irrésistible) avec le lecteur. Accrochez-vous, c’est très efficace ! Succès garanti à tous les coups !

Continue Reading

Le Dernier Pisteur : La caverne aux araignées (T1)

(c) Auzou

Vous qui entrouvrez la porte de ce livre, vous qui vous aventurez sur les terres de l’énigmatique royaume de Sombresecret, sachez que l’expérience que vous aller vivre sera forte en émotions. Une fois entré dans l’univers de Zak, ce jeune pisteur de 11 ans au don exceptionnel, vous ne voudrez plus en sortir.

Depuis l’avènement du tyrannique Nokta, les habitants des contrées de Sombresecret vivent dans la peur, une terreur entretenue par un escadron de hyènes cruelles. Seul survivant du clan des pisteurs – ces humains capables de tenir à distance les créatures les plus effroyables grâce à un pouvoir particulier – Sisyphe continue la lutte. Pour l’aider dans son combat, il a pris sous son aile Zak, un apprenti très prometteur. Capable d’établir lui-aussi ce Lien mental avec les animaux, celui-ci doit s’entraîner pour maîtriser son don.

Continue Reading

Georgia – Tous mes rêves chantent

(c) Gallimard
(c) Gallimard

Avez-vous un secret d’enfance enfoui ? Un secret qui grandit au fond de vous ou qui vous a aidé à grandir ?

Georgia se souvient… Georgia (se) raconte…

Tout le monde croît connaître Georgia. Mais personne n’est entré dans mon coeur et n’a trouvé mon secret. (…)
Ecoutez moi bien.

Ancienne étoile de la chanson, Georgia ouvre son coeur et laisse parler ses plus profonds souvenirs de petite fille, comme une catharsis. C’était il y a longtemps, dans sa chambre, entourée de ses rêves…

Dès la première page, dès le premier mot, dès la première note, la magie du conte opère et ne vous lâchera plus…

Continue Reading
1 2 3 6