Les aventures fantastiques de Sacré-Coeur : Le Squelette du Jardin des Plantes

(c) L Audouin
(c) L Audouin

Décidément, il se passe toujours quelque chose d’étrange au 28 rue du Chemin-Vert…

Notre intrépide Sacré-Coeur est une nouvelle fois confronté à des événements bizarres autant qu’inquiétants, et cela, autour du Jardin des Plantes, tiens, tiens, tiens…  

monstre seineSouvenez-vous… Dans le précédent tome, « Le Monstre de la Seine », tout commençait déjà autour du Muséum d’Histoire Naturelle, lors d’une nuit d’orage… D’effrayants croco-jumeaux affamés terrorisaient dès lors les Parisiens piégés par la crue. Grâce à son génie bricoleur, son esprit de déduction et l’aide indispensable de ses amies  – Abigail la fantômette, Lison sa petite voisine et Mimi la Chauve-souris -, notre Sacré-Coeur avait encore une fois échappé aux griffes de Karpof (ah non ça c’est Bob Sinclar dans Le Magnifique…). Non, soyons sérieux. Sacré-Coeur avait encore une fois sauvé la situation en déjouant les pièges d’un ignoble et machiavélique personnage, Eugène Billotin. Une fois les sauriens mis K-O, la piste mystérieuse les avait conduit au Muséum d’Histoire Naturelle…

Continue Reading

La sorcière Camomille à Paris

editions du sorbier (c)
editions du sorbier (c)

Un grand concours de mode pour sorcières et fantômes à Paris ? Voici une idée fantastique pour la Sorcière Camomille qui se jette dans la confection d’une robe « pratique et élégante ». Ah, pour voyager, il faut être bien couverte ! Et hop, elle se confectionne un large manteau. Mais le temps presse, la date du concours approche, vite il faut enfourcher le balais pour ne pas rater le défilé.  Aïe, aïe, aïe… Pauvre Camomille, il aurait fallut prendre le temps de faire cette révision mécanique. Et plaf, en plein vol un peu chaotique, la voici qui traverse une fenêtre pour atterrir en plein milieu d’une salle… du Louvre. Surtout, ne pas se faire arrêter par la police, vite, vite, se cacher derrière La Joconde. Zut, pas très discret. Euh, derrière la Victoire de Samothrace ? Non, pas mieux, on voit ses bras et son chapeau pointu. Forcée de reprendre son balais défectueux, la Sorcière Camomille reprend les airs… pour finir la tête la première dans la Seine.  Va-t-elle parvenir au Centre Pompidou pour le concours ?

Beaucoup d’humour pour ce petit voyage dans certains des monuments les plus connus de Paris. Une gentille sorcière, un peu distraite, un peu naïve mais bien décidée à gagner ! Non, mais !

La petite touche  : le hibou

Auteur : Enric LARREULA
Illustrateur : Roser CAPDEVILLA
Edition : Editions du Sorbier
Année : 1993

Note : 13/20

Continue Reading

Les Chabadas : Course-poursuite dans le métro (5)

Belin Jeunesse
Belin Jeunesse

Vous connaissiez peut-être Lulu Vroumette ? Et bien, cette fois-ci, le talentueux joueur de mots, Daniel PICOULY, passe de la tortue aux chatons, en revenant avec une série « ébouriffante » : Les CHABADAS.

Petite présentation tout d’abord :
– les CHABADAS avec à leur tête Pym’s, Persan, Colette, Bogart, Blanche et Bébert,
– les MATOUVUS guidés par Z’yeux d’or, avec Accroche-coeur, Lagriff’, Poivre-et-sel, Tignasse et Zonzon.

Deux bandes de chats parisiens, plus ou moins de gouttières, qui se livrent quotidiennement une guerre de clans sans merci… enfin, presque, ils font la paix après chaque affrontement quand même…

Dans ce 5e épisode (il n’y a pas d’ordre chronologique, vous pouvez les lire indépendamment), une chose incroyable arrive : les Matouvus sont devenus gentils ! Ils ont offert à Blanche une invitation pour le grand événement parisien du moment: une exceptionnelle exposition sur les métros du monde entier. Vraiment bizarre ! Piqué par leur curiosité, la bande des Chabadas se rend Quai de la Rapée pour découvrir la plus vieille rame de métro qui semble prête à démarrer…

L’intervention d’un invité de marque est annoncée… Mais, à la plus grande surprise des Chabadas, c’est encore une ruse de Z’yeux d’or pour se faire mousser devant les invités. Certes, l’exposition est grandiose, et tous les détails des métros du monde sont bien mis en valeur, les Chabadas ne peuvent qu’admirer le travail de leurs ennemis préférés, même si ça fait rager intérieurement. Mais voilà qu’un événement inattendu bouleverse le triomphe de Z’yeux d’or en lui prenant la vedette : le plus vieux ticket du monde débarque de Londres dans un coffret prêté par Lors Chamallow et escorté par… Colette. Ahhhh, la rage des Matouvus est terrible et ils quittent l’exposition, écoeurés.

Mais la vengeance des humiliés ne tarde pas à venir et s’ensuit une folle course poursuite pour ce trésor de ticket… Qui l’emportera ? Qui des deux bandes se fera servir le fameux repas de paix par les perdants ?

Le texte est encore une fois de très haute qualité, un vocabulaire pointu, précis qui n’est pas donné de lire souvent dans les livres pour les enfants de cette tranche d’âge. Mieux vaut avoir un bon niveau de lecture et une bonne connaissance de la langue française. Côté images, un vrai régal, cette « Colonel Moutarde » est vraiment doué, c’est riche en couleurs et en détails cocasses. On aimerait bien les rencontrés ces chatons intrépides.

Le plus : une balade dans les rues de Paris pour les 5 premiers opus (dans les prochains numéros ce sera dans d’autres villes, à d’autres époques) où subtilement on apprend un peu d’Histoire. Ici l’histoire des métros du monde. On en ressort discrètement plus instruit. C’est malin. La dernière double-page reprend les lieux/chiffres clés plus en détails en y apportant un éclairage plus historique.

Auteur : Daniel PICOULY
Illustrateur : Colonel MOUTARDE
Edition : Belin Jeunesse
Année : 2015

Note : 16/20


Dans la même collection :
– Les Chabadas : Pym’s, Héros au grand coeur (1)
– Les Chabadas : Yeux d’or, Super star (2)
– Les Chabadas : Persan et les Nînchas volants (3)
– Les Chabadas : Bogart contre Charlock’omes (4)
– Les Chabadas : Love Story à Londres (6)
– Les Chabadas : Défi dans les arènes de Rome (7)
– Les Chabadas : Le Mystérieux Secret de Néfertiti (8)
– Les Chabadas : Branle-bas de combat chez les Gaulois (9)
– Les Chabadas : Les 4 chevaliers au grand cœur (10)

Continue Reading

Sacré Coeur : Les fantômes du Père Lachaise (1)

sacre coeur pere lachaiseQuelle super idée originale, encore une fois ! Pouvoir se balader dans un Paris du début du siècle merveilleusement bien dessiné par Laurent Audouin. Un régal de chercher le petit détail qui tue – c’est le cas de le dire –  à la manière de « Où est Charlie ». Une enquête facétieuse, un brin effrayante…

Les aventures fantastiques de Sacré Coeur et de son amie fantôme…

« Ce jour-là, au 28 rue du Chemin Vert, c’est la panique.

La petite Lison âgée de six ans, affirme que ses jouets bougent tout seul dans sa chambre. Et si c’était un fantôme ? Voilà qui ressemble à une mission pour Sacré-Cœur. Il vient justement de terminer dans son atelier une machine volante équipée d’une « visionneuse spéciale esprits désincarnés ». Son enquête mène le garçon jusqu’au cimetière du Père-Lachaise, mais le fantôme qu’il découvre est très différent de ce qu’il attendait… »

Auteur : Amélie Sarn
Illustrateur : Laurent Audouin
Edition : Le Petit Lézard
Année : 2011

Note : 15/20

Lire l’interview de Laurent Audouin

Feuilletez le livre


Le blog de l’illustrateur


Dans la même collection :
– Le Vampire de la Tour Eiffel
– La Momie du Louvre
– Les Loup-Garous de Montparnasse
– Les Gargouilles de Notre Dame
– Le Spectre de l’Opéra
– Le Monstre de la Seine

Du même illustrateur :
Les enquêtes de Mirette : Panique à Paris
– Les enquêtes de Mirette : Vendetta à Venise
– Les enquêtes de Mirette : MicMac à New-York
– Les enquêtes de Mirette : Big frousse à Londres
– Les enquêtes de Mirette : Que calor à Barcelone
– Les enquêtes de Mirette : Rumba à Rome
– Les enquêtes de Mirette : Embrouille en Bretagne
– Les enquêtes de Mirette : Bavure sur la Côte d’Azur
– Les enquêtes de Mirette : Misterio à Rio

– Cinémonstres : La Créature du Lagon Maudit
– Cinémonstres : Menace d’Outre-Espace

– La série Les apprentis-chercheurs

– La série « Géniale mon école part…« 

Continue Reading

La tour Eiffel a des ailes !

tour eiffel ailesUn choix qui vient de la découverte de la collection « Petit tandem » en 2001 avec l’ouvrage de Mymi Doinet (déjà) « Vive la pluie » pour une lecture à deux. Une bonne façon de donner le goût de lire, à son rythme, dans un partage de la lecture, chacun à son niveau. L’adulte peur lire toute l’histoire, ou que le texte courant et laisser les bulles à l’enfant.

Licorne cette, mais Parisienne indécrotable, alors toutes les occasions de pouvoir lire une histoire qui met en scène une Tour Eiffel ou les rues de Paris sont bonnes. Et là, quel concept génial d’imaginer que la Grande Dame de fer ne rêve que de se balader. Et hop, avec la magie de Mymi c’est possible. J’adore.

Et le petit plus : subtilement glissé dans le texte, quelques petites infos repères sur la Tour Eiffel. C’est ce que j’aime chez Nathan, on peut prendre du plaisir à lire, mais on peut également apprendre dans ce plaisir de la lecture. 

Avec toute la poésie de l’univers graphique d’Aurelien Débat, on retient tout de même les 324 mètres de hauteur soit environ 64 girafes et son poids d’environ 1500 éléphants. A lire et à relire.

Auteur : Mymi Doinet
Illustrateur : Aurélien Débat
Edition : Nathan Jeunesse – Premières lectures
Feuilleter le livre
Le Blog de l’auteure

Vidéo : Interview sur site Aimer lire avec Nathan

Note : 15/20

Continue Reading