Un monde à inventer

Retour sur de belles sorties de fin d’année 2020. Il est toujours temps pour une respiration poétique.
 
On avait craqué pour la poésie de Louise, c’est un bonheur de retrouver l’ode à l’imaginaire dans cet album tout en contraste graphique et douceur. Un récit comme un voyage initiatique pour cette petite fille qui se promène au gré de ses réflexions, de ses inspirations et de ses découvertes. D’où vient la création ? Comment les idées naissent sinon en leur laissant la liberté de surgir, en favorisant les occasions de les convoquer par toutes sortes de chemins artistiques, au rythme de ses envies.
Au fil des double-pages, le lecteur suit cette petite fille à la chevelure évocatrice de collines. Sa silhouette interroge, place le lecteur dans un contexte quasi onirique, le jeu du noir et blanc ouvrant le champs des possibles à l’imagination.
 
La promenade s’ouvre avec la découverte de ce carnet, la page blanche invite à la méditation et déjà s’amorce la créativité. Les branches d’arbre sortant du cahier sont autant de chemins possibles, autant d’idées à développer, la métaphore est forte et inspirante : une route à suivre, un parcours à construire… Théâtre, lecture, peinture, sculpture, dessin, musique, danse, photographie… Les émotions remplissent progressivement la petite fille et enrichissent sa chevelure de maisonnettes puis de petits nuages qui symbolisent l’effervescence de la création. Et toujours la présence de la nature, sous forme animale avec ce petit oiseau sur son épaule ou sous forme végétale. À chaque expérimentation, la petite fille est concentrée, elle essaye, elle progresse, elle s’épanouit et l’envie la guide vers de nouvelles expérimentations.

Continue Reading

L’incroyable machine à liberté

Mais quel titre et quelle couverture !

Après Là-bas, un nouvel album illustré par le talentueux Matt Ottley ! JOIE !!! Son univers est captivant, on s’immerge immédiatement dans ces paysages grandioses et lumineux comme dans une toile, on imaginerai très bien admirer ses peintures dans une expo…

Une petite fille scrute l’horizon avec sa lunette verte. Au fil des pages, elle découvre avec envie ces incroyables machines à liberté qui portent leurs propriétaires vers des endroits fantastiques, en l’air ou sous l’eau. D’où viennent ces machines ? Comment fonctionnent-elles ? Il lui faut absolument la sienne.

Quelle bouffée d’oxygène et de dépaysement ! On en a besoin. Au fur et à mesure de ces découvertes, des indices donneront au lecteur une idée de l’endroit où cette petite fille va trouver sa machine à liberté. L’effet de surprise est garanti, et on approuve à 200 %. J’ai piqué votre curiosité ? Tant mieux car cet album est une belle ode à la puissance de l’imaginaire.

Continue Reading

Désaccordée

Tout dans cette couverture invite à l’évasion des sens : le titre comme les premières notes d’une partition qui vous entraîne au loin, le visuel comme un tableau hyper-réaliste au coeur d’une forêt féérique laissant percevoir la respiration de cette jeune fille en train de rêver, le nom de l’autrice – Joanne Richoux – comme une promesse d’un voyage au pays des mots les plus envoûtants où « les effluves s’emboutissent »…

Forcément, on tourne la page et on se plonge dans un univers étonnant, à la découverte de la jeune Violette et ses 17 printemps. Mais je vous préviens, ce livre est totalement happant, dès les premières pages vous serez pris par l’intrigue dans une course poursuite.

Entrons dans le vif du sujet : « Violette est partie en virée avec Maëva, Lucas et Alexis. Direction le château d’eau désaffecté de Saint-Crépin-l’Hermite, un endroit à la mauvaise réputation. Quelques heures plus tard, Violette ouvre les yeux. Elle est couchée face contre terre, au milieu d’une forêt sauvage. Ceux qu’elle rencontre portent des noms bizarres : Dièse, Trille, Sonate… Telle Alice tombée de l’autre côté du miroir, la jeune fille aurait-elle atterri dans un univers à part ? Pourquoi tout le monde la confond avec une certaine Princesse Croche, disparue trois ans plus tôt ? Et qui est Arpège, ce garçon casse-cœur qui la dévisage ? Violette le sent, l’envers de ce décor féérique, c’est un danger de mort. Mais comment retrouver le chemin de la maison ? »

Continue Reading

Chère Bertille… Et la lune en gruyère (Tomme 1)

(c) l’école des loisirs

Vous faites quoi pour les prochaines vacances d’été, vous ? Ça vous dirait un petit tour sur la Lune ? Hein, pas mal comme programme. Mais comment faire, me direz-vous ? Et bien j’en connais une qui n’a pas sa plume dans sa poche et qui est bien déterminée : Bertille, 8 ans et demi, et future pionnière de l’Espace…

Sa solution : écrire à Monsieur Pavel, l’arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils de la célèbre Laïka (oui, le premier être vivant à avoir été dans l’espace) afin d’obtenir toutes les informations techniques nécessaires pour peaufiner son matériel en vue d’un prochain décollage.

Car le sujet est sérieux et une vérification scientifique s’impose : la Lune est-elle bien faite en gruyère ? ou alors en emmental ? 

Cependant, Monsieur Pavel n’est pas devenu Astro-chien, euh Astronaute… La voie lactée, c’est plutôt sous la forme de crème chantilly chez lui : il est pâtissier et s’y connaît très bien en gâteaux aux myrtilles mais… pas trop en fusées spatiales.

Mais il est tout disposé à aider cette enthousiaste voyageuse de l’espace, avec le soutien actif de son petit voisin bricoleur, Younès, mais également de la pétulante Mme Villanova. Et une amitié épistolaire commence entre les personnages, avec chacun leur style d’écriture, et bientôt, c’est toute la ville qui se prépare au décollage.

Continue Reading

Enfances

Imaginez que vous puissiez avoir la chance de croiser Confucius, Marie Curie, Saint Nicolas, Anne Franck, Rudolf Noureev, Frida Kahlo, Eve, Krishna, Hokusai, Alan Turing ou le fils de Guillaume Tell notamment, dans une même journée et qu’ils vous confient chacun un moment de leur enfance… Quelle chance non ?

C’est le challenge qu’ont réussi à relever deux monstres sacrés de la littérature, deux « albumistes » un peu alchimistes, Marie Desplechin et Claude Ponti, en réalisant avec amour et à hauteur d’enfant ce recueil d’enfances de personnalités connues et moins connues.

Pour une première collaboration, c’est une réussite, au point de se demander : « mais pourquoi ce livre n’existe-t-il pas depuis 15 ans ? » Les deux univers se marient parfaitement, en totale complémentarité, une belle aventure à quatre mains selon les auteurs eux-mêmes.

Chacun à sa place, petite ou grande, réelle ou légendaire, tous ont un jour changé la vie des gens, et le monde dans lequel nous vivons. Comme vous le faites, ou comme vous le ferez, vous aussi, un jour.

Le format est simple : 62 portraits, sous forme de double page présentant à gauche la version « mots » et à droite la version « images ». Un album donc et c’est ce qui nous plait. Une pleine double page pour s’immerger dans la vie de ce « quelqu’un », familier ou non de votre univers, comme un voyage autour du monde.

Continue Reading