L’ile haute

Les dernières pages de 2022…


…pour cette histoire de premières fois, récit initiatique d’une grande densité sensorielle, d’émotions pures à travers le regard de Vadim/Vincent, aux frontières de l’enfance et de la dureté du monde adulte en guerre, face à la puissance magique de la montagne, territoire riche de secrets et d’expériences de vie intense.

Continue Reading

Diabolo Menthe

Au scénario celle qui l’a créé, Diane Kurys, et aux crayons, Cathy Karsenty

Se replonger dans les années 60 d’Anne, Frédérique et leur mère, dans ce fameux lycée Jules Ferry, dans cette France pas encore bouillonnante mais presque.

Lire les phylactères en entendant la chanson de Yves Simon forcément, la voix et la bouille d’Eleonore Klarwein, les scènes mythiques de la prof de sport coincée, du démaquillage sadique de la prof de dessin, la gifle des règles, du cri de honte d’une mère qui hurle « ma fille est une voleuse »…

Et toute cette mise en lumière de l’adolescence qui se cherche dans une société encore bien rigide.

Continue Reading

Le veilleur des brumes

L’absolu indispensable roman graphique qui te scotche. Les 3 tomes réunis pour encore plus de plaisir. J’avais dégusté les 2 premiers, je vais pouvoir m’y replonger et découvrir le dernier volume.

Un combat bouleversant d’une grande sensibilité.

Un univers graphique incroyable, un rythme et des cadrages de fou, un grand moment.

Allez découvrir la version animée, « The Dam keeper », la création originale dont est tirée l’adaptation en bd, totalement fabuleux !

Continue Reading

Les longueurs

Remettre ici en avant ce texte fort, tout récemment primé comme  Prix Vendredi 2022.


L’emprise d’un pédophile, cruauté pure, décrite avec une émotion déchirante par le talent de Claire Castillon. La voix de Lili, ses voix en alternance, celle de ses 15 ans, celle de ses 10 ans, 11, 12, 13, 14. « Un livre pour sauver des vies. »

En résonance avec les autres récits de ces autrices que j’affectionne tant, Séverine Vidal et Manon Fargetton.

Le résumé : «Tu es fermée comme une outre, me dit maman. Toute floue, Lili. Et puis fuyante. Il se passe quelque chose, dis-moi. On t’a fait un sal coup? Je peux t’aider? Je te dépose au collège?» Outre noire. Peinture. Soulages. Cours d’art plastique avec Mme Peynat en salle 2B. Concentre-toi, Lili. Trouve la solution. Il y a toujours une voie de réchappe. Les mamans savent, à peu près. D’instinct, elles devinent. À peu près. La mienne sait que dans sa fille quelque chose ne marche plus.

Continue Reading

Fantaisies Guérillères

Mais quel kif que cet OLNI totalement barré !

Je pouffe, je ricane, je m’esclaffe, je m’esbaudis de plaisir, je postite à donf car chaque page recèle un talent de pirouettes langagières totalement délicieuses et d’une créativité postmédievale désopilante. Yo et Jehanne, les girls, vous déboitez grave bien ! L’histoire de France like that, I like. Total respect for the panache !

En cours de lecture donc mais je tenais à remercier toustes icelles qui ont fait la promo à force de posts et stories jubilatoires depuis quelques semaines. Coeur sacré sur vous, Dadotiste & Marine Carteron notamment.

The pitch pour t’allécher un brin lecteurice en panne de lectures vivifiantes (et j’y retourne) : « En ce début de xve siècle, tout est chaos au Royaume de France : les Englishes imposent leur présence depuis près de cent ans, Armagnacs et Bourguignons n’en finissent pas de s’écharper. La guerre civile menace de ravager le pays. C’en est trop pour Yolande d’Aragon. Puisqu’une prophétesse est attendue pour couronner le dernier Dauphin vivant, il n’est plus temps de rester avachi dans les palais. La fulminante duchesse prend donc la décision de hâter le destin. Et la voilà reconvertie dans l’élevage de quinze petites Jehanne. En secret, elle crée une école dans le but de les former aux exigences militaires et intellectuelles de Guérillères accomplies. Mais la Douzième, de loin la plus forte et la plus féroce, n’a rien à voir avec celle que Yolande aurait voulu initier à la vraie nature de sa mission. »

Continue Reading