La Team Sherlock – T.1 Le mystère Moriarty

(c) Seuil

Il se passe des choses bien étranges à l’internat du Collège de Comte-de-Phénix…

Plantons le décor : un collège international très prestigieux en Suisse, une nouvelle fournée d’élèves de sixième qui découvre l’illustre et impressionnant pensionnat. Mais un certain Jakob Schneider manque à l’appel, dès le premier jour de la rentrée, et sans aucune explication rationnelle.

Célandine et ses nouveaux amis, Haruko, une jeune japonaise un brin rebelle au style punk et à l’humour caustique, et Alejandro, un rat de bibliothèque fasciné par les sciences mais un peu low-profil, sont vite confrontés à une sombre histoire de disparition. Après Jakob, c’est au tour de Rupert. Témoin de l’agression d’un pensionnaire par une créature surnaturelle, Célandine est bien décidée à mener son enquête, avec l’aide de ses amis. Son intuition et sa perspicacité vont être mis à rude épreuve, mais la Team Sherlock est en marche, les suspects ne manquent pas : M. Watson, un bibliothécaire acariâtre, M. Marjoy, un professeur de sciences émérite…

C’est alors qu’un souffle glacé le saisit tout entier. Dans le couloir, la température avait brusquement chuté de plusieurs dizaines de degrés. Il y régnait désormais un froid polaire. Jakob exhala un nuage de vapeur, qui s’éleva doucement dans les airs. La volute se délita en filaments volatiles. Jakob continua à fixer l’endroit où elle s’était évaporée. Des yeux venaient d’y apparaître. Des yeux sans visage, sans tête, sans corps. Deux pupilles brûlantes, qui flottaient dans le vide et le scrutaient avec avidité.

Un thriller palpitant au coeur d’un établissement bien mystérieux, mené tambour battant par une équipe de choc : l’esprit de déduction et le courage de Célandine, l’humour décapant et l’impertinence de Haruko, aidé du timide et maladroit Alejandro puis du séduisant Peter. Un nouveau Club des Cinq façon Goonies se met en chasse, sur les traces du Mal légendaire… le fameux et redouté Moriarty, pour percer le mystère du fluide vital tant convoité et dont le secret semble férocement gardé par des Alchimistes depuis le XVIIIe siècle.

Continue Reading

La fourmi rouge

(c) Sarbacane

Révolte, colère, rébellion, fureur, sentiment d’injustice, secrets, instabilité, hobbies bizarres, phobies hors du commun, jalousies, désarroi, critique acerbe, méchanceté gratuite, humiliations, honte, mensonges, humeur écrasante… autant de caractéristiques pour définir un chantier en pleine construction : l’adolescence.

Vania le sait bien, elle nage en plein de dedans, voire elle s’y noie presque. À quinze ans, le constat peut sembler rapide sur un aussi court chemin de vie parcouru ? Et bien non, pas pour certains échantillons du genre humain comme Vania Strudel, lancée de plein fouet contre le mur de la réalité et son crépis abrasif. Ça pique, ça mord, ça déchire, ça se débat… la vie quoi ? Une bonne dose de déceptions et de rêves avortés contenus avec difficulté dans un petit être en quête de devenir justement. Quand on pense être tombée sur la case banqueroute de la roue de la vie, on croit devoir en baver à chaque portion d’air inspiré.

Au fond, je suis surtout handicapée par une propension irrépressible à tout faire de travers.

En même temps, avec un œil mi-clos façon Colombo et « un blase de protège-slip accolé à une pâtisserie autrichienne bourrative » c’est pas gagné-gagné, vous me direz, ma bonne dame. Quitte à être nulle, autant être la présidente du Club des Minables et le revendiquer, non ? Mouaip…

Youpi. La moitié de mes chers camarades m’appelle Tampax et le reste opte pour Strud’ball.

Vous êtes bien accrochés ? Car, la Fourmi Rouge, c’est du lourd, coco, du dense, du sérieux. Un roman initiatique où l’héroïne vous embarque sur le grand huit de son adolescence : loopings de fous rires, dégringolades de hontes passagères, écrasement sous la douleur sourde d’une enfance traumatisante, coups de gueule bien hystériques et aux dommages collatéraux explosifs… Et toujours la mèche rebelle et le menton frondeur levé bien haut.

Continue Reading

L’écrivain abominable

(c) Sarbacane

Vous avez toujours rêvé de rencontrer votre auteur favori, de lui poser toutes les questions, les plus indiscrètes, sur sa passion pour l’écriture, sur la création de ses personnages ? Êtes-vous bien sûr(e) que cette rencontre soit sans danger ? Un écrivain, ce n’est pas un être comme les autres, c’est un peu un sorcier, un alchimiste, un personnage extraordinaire, quoi ! Non ? Et bien, ce n’est pas du tout l’avis de Manolo, qui, du haut de ses 10 ans, ne comprend pas comment on peut aimer les livres, et surtout comment on peut aduler à ce point ceux qui les écrivent, comme ce certain… Roland Dale. Tiens, tiens, ça me rappelle quelqu’un, pas vous ?

Ça lui aérait l’esprit, à Manolo, de sortir entre deux exercices ! C’était comme ça qu’il apprenait le mieux : à petites doses !

Encore une fois, tous les ingrédients d’une aventure Pépix sont réunis ici : une bonne dose d’humour, une large poignée de frissons, une franche rasade de péripéties fantastiques, une grosse louche de personnages hauts en couleurs, une brochette d’animaux bizarres, le tout « complétement secoué » dans un univers rocambolesque parsemé de connivence croustillante (et irrésistible) avec le lecteur. Accrochez-vous, c’est très efficace ! Succès garanti à tous les coups !

Continue Reading

Votez Splat !

(c) Nathan

Avez-vous votre carte d’électeur sous la main ? Non ? Alors, allez vite la chercher, c’est de saison ! Car Splat le chat a décidé de se présenter aux élections. Mais non, pas aux élections présidentielles, je vous rassure, mais à celle des délégués de sa classe.

Plébiscité par tous les élèves (ou presque), il est élu du premier coup et doit donner plus de détails sur son programme. Mais voilà, la notoriété et les idées déjà mises en place ne suffisent pas à convaincre les élèves qui boudent un peu les propositions classiques de Splat. On ne s’improvise pas délégué de classe, Splat, il faut innover ! 

Continue Reading

Jour de musique

(c) kaléidoscope

Tut tut tuutt tutt Pouet Pouet ! Oyez ! Oyez braves gens ! Aujourd’hui est un « Jour de Musique » ! 

La musique adoucit les moeurs, dit-on… Justement… C’est le bazar dans la classe de Mademoiselle Yodelle, les enfants crient dans tous les sens. Pour calmer tout le monde, elle décide de faire un petit exercice d’écoute active : s’écouter les uns les autres pour bien (mieux) s’entendre ! Mais quelle bonne idée !!! Allez hop, chacun à son instrument.

Si vous n’apprenez pas à vous écouter les uns les autres, vous ferez juste du bruit, pas de la musique.

Oups, Mademoiselle Yodelle a oublié la flûte. Elle laisse la classe quelques secondes et à son retour, c’est la catastrophe ! Ours est en pleurs car il s’est fait « boxiboxé » par Kangourou, qui lui s’est fait « croche-patté » par Girafe, qui elle « gambatifolait » à la recherche de son dessin « kidnapiqué » par Mouton, qui lui même empêchait Chien de « bousibouiller » la feuille. Ouhla les musiciens de Brème, vous êtes un peu foudingo ou quoi ? 

Continue Reading