Le renard Tokela

(c) Des ronds dans l'O
(c) Des ronds dans l’O

Avez-vous un animal totem ? En tant que Licorne à Lunettes, je ne réponds même pas à cette question, tant la réponse est évidente.

Mais qu’en est-il de la jeune amérindienne Winona, de la tribu des Oceti sakowin oyate, « le peuple des sept feux où chacun y vit respecté de tous » ? À l’heure du départ des grands Caribous, la tradition veut « que les jeunes partent à la chasse et tuent leur animal-totem. Ils devront se recouvrir de leur peau et rentrer au village. » Le totem devient alors leur protection.

Tuer pour obtenir une protection ? Devenir une meurtrière ? Quelle aberration pour Winona qui jusque-là vivait heureuse parmi les siens, et on la comprend bien. Respecter la tradition malgré le désaccord intérieur, pour ne pas faire honte à ses parents ? Grand dilemme auquel Winona est confronté quand elle se retrouve face à Tokela, le « renard » en langue amérindienne.

S’emparer d’une peau pour s’en parer ?

Dans cet album qui laisse la part belle aux illustrations pleine page, l’évasion est permis. On se laisse prendre par l’évocation de la légende indienne, par le rythme du conte, des strophes aux rimes suivies dont la musicalité s’échappe discrètement, de manière scandée, comme un battement de tam-tam.

Winona épargne le renard qui semble l’avoir apprivoisée. Sur les conseils du rusé Goupil qui lui doit la vie, la jeune indienne se joue de la tradition et revient au campement parée de son animal immobile, feignant d’avoir été tué. Mais l’illusion ne dure pas longtemps. Heureusement la sagesse l’emporte sur la colère et l’affront de Winona fait évoluer les esprits vers plus de respect de la vie, comme un hymne à la paix.

Les traditions sont faites pour être dépassées. Winona a accompli un exploit : elle a apprivoisé l’insaisissable Tokela !

Si le style est simple et les images empreintes d’un univers d’inspiration manga parfois, le message est fort : interroger les traditions pour les faire évoluer, puiser dans l’alliance et l’amitié la source d’une force nouvelle, s’affirmer pour se faire entendre. À méditer…


Auteur : Olivier POG
Illustratrice : Marianne ALEXANDRE
Edition : Des ronds dans l’O Jeunesse – Album – 32 pages – 16 euros
Année : septembre 2016

Note : 13/20

 

Vous aimerez aussi

2 commentaires

    1. Oui très joli univers, une belle leçon de courage et de solidarité ! J’ai préférée certaines planches à d’autres, notamment celles jouant sur les reflets de la lumière. Certains davantage d’esprit manga ont moins eu ma préférence.

       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *