Balthazar Fox – L’héritier de l’entredeux monde

(c) J Fleury

Un jeune adolescent, un peu mal dans sa peau, un peu différent des autres, et qui se pose des questions sur son histoire et sa famille… Vous en connaissez sans doute beaucoup, ça pullule autour de nous… Mais, voilà, Balthazar, c’est un petit peu plus compliqué que ça…

Naître avec une queue de renard ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est un secret un peu lourd à porter. De plus en plus lourd à porter au fur et à mesure que Balthazar grandit. Certes, il change de ville (et d’amis) régulièrement, mais c’est justement cela qui ne l’aide pas à mieux le vivre. Et ce n’est pas son père trop absent qui peut l’aider. 

Mais voilà qu’un jour, il est propulsé dans un monde parallèle hors du commun. Ce n’est pas un rêve, ça a tout d’un cauchemar et on en veut à sa vie. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de nouveaux compagnons pris au coeur d’une aventure extraordinaire qu’il était à des milliers de kilomètres d’imaginer : un ours intimidant, une renarde énigmatique et un chacal inhospitalier. Il va falloir faire marcher ses muscles et ses méninges pour survivre dans ce milieu hostile, car le destin de Balthazar est lié à celui de ce nouveau monde qui est sur le point de basculer.

Continue Reading

Le prince Sauvage et la renarde

Ah mais quel sale gamin, ce prince ! Pourquoi est-il aussi méchant ? « PARCE QUE ! » pourrait-il tout simplement répondre. Violence gratuite, torture, carnage, tout pour lui n’est que jeu et recherche d’adrénaline, pour son unique et bon plaisir. Egoïste et insatiable, le Prince ne semble avoir aucune limite.

Prénommé Sauvage par le roi et la reine, ses parents, il porte bien son nom et sème la terreur autour de lui. Si bien que, ce prince à l’état brut, aveuglé et enfermé dans sa barbarie, est repoussé par les hommes et le femmes qui l’entourent, ne voyant en lui qu’un monstre, un animal...

Alors qu’il pourchassait un cerf dans la forêt enneigée, il fût désarçonné par son cheval mort de fatigue : sa jambe se prit dans un piège qu’il avait lui-même posé à l’automne. Coincé entre les mâchoires de fer, sa rage redoubla avec la douleur. Pris à son propre piège, allait-il mourir seul comme une bête ?

Continue Reading

Le renard Tokela

(c) Des ronds dans l'O
(c) Des ronds dans l’O

Avez-vous un animal totem ? En tant que Licorne à Lunettes, je ne réponds même pas à cette question, tant la réponse est évidente.

Mais qu’en est-il de la jeune amérindienne Winona, de la tribu des Oceti sakowin oyate, « le peuple des sept feux où chacun y vit respecté de tous » ? À l’heure du départ des grands Caribous, la tradition veut « que les jeunes partent à la chasse et tuent leur animal-totem. Ils devront se recouvrir de leur peau et rentrer au village. » Le totem devient alors leur protection.

Tuer pour obtenir une protection ? Devenir une meurtrière ? Quelle aberration pour Winona qui jusque-là vivait heureuse parmi les siens, et on la comprend bien. Respecter la tradition malgré le désaccord intérieur, pour ne pas faire honte à ses parents ? Grand dilemme auquel Winona est confronté quand elle se retrouve face à Tokela, le « renard » en langue amérindienne.

Continue Reading

Roule galette…

Flammarion
Flammarion

Je pense que ce livre fait partie des petites briques qui ont construit mon enfance, il me semble encore l’entendre me la faire raconter. Je l’ai gardé, mon édition date de 1950… étonnant. Et, comme la fourmi (à corne) n’est pas prêteuse (trop longtemps de ses livres), je l’ai racheté pour Théa.

Flammarion
Flammarion

L’édition n’a pas pris une ride, et c’est tant mieux. J’aime notamment la typographie classique, celle de mon premier livre de lecture « Je veux lire » (que j’ai gardé aussi, oui j’ai un côté conservateur de fossiles rares).

Hachette
Hachette

je veux lire inter

 

 

 

 

 

 

Flammarion
Flammarion

J’aime bien sûr l’histoire de cette coquine de galette qui, bien trop fière d’elle et un peu naïve, se fait croquer par le rusé renard, et également la petite comptine qui reste…

Je suis la galette, la galette, je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier. On m’a mise à refroidir mais j’ai mieux aimé courir ! Attrape moi si tu peux.

 

 

Un grand classique pour les plus jeunes.

Raconté par : Natha CAPUTO

Illustrateur : Pierre BELVES
Edition : Flammarion – Les Albums du Père Castor
Année : 1950

Note : 15/20

Continue Reading