Balthazar Fox – L’héritier de l’entredeux monde

(c) J Fleury

Un jeune adolescent, un peu mal dans sa peau, un peu différent des autres, et qui se pose des questions sur son histoire et sa famille… Vous en connaissez sans doute beaucoup, ça pullule autour de nous… Mais, voilà, Balthazar, c’est un petit peu plus compliqué que ça…

Naître avec une queue de renard ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est un secret un peu lourd à porter. De plus en plus lourd à porter au fur et à mesure que Balthazar grandit. Certes, il change de ville (et d’amis) régulièrement, mais c’est justement cela qui ne l’aide pas à mieux le vivre. Et ce n’est pas son père trop absent qui peut l’aider. 

Mais voilà qu’un jour, il est propulsé dans un monde parallèle hors du commun. Ce n’est pas un rêve, ça a tout d’un cauchemar et on en veut à sa vie. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de nouveaux compagnons pris au coeur d’une aventure extraordinaire qu’il était à des milliers de kilomètres d’imaginer : un ours intimidant, une renarde énigmatique et un chacal inhospitalier. Il va falloir faire marcher ses muscles et ses méninges pour survivre dans ce milieu hostile, car le destin de Balthazar est lié à celui de ce nouveau monde qui est sur le point de basculer.

Ahhh tu trembles lecteur, et bien tu as raison, car ça va déménager, accroche toi !

Avant tout, ce roman est un roman d’aventure, remplis de péripéties, et de luttes entre deux clans. Une quête, un récit initiatique pour ce jeune garçon un peu perdu dans ses repères, entre deux mondes qu’il ne comprend pas bien, poussé en avant par un besoin viscéral de comprendre ce destin particulier hérité de sa famille. La tension est palpable jusqu’au bout.

La présentation de l’autre monde, la mise en place du décor, est riche en détails, très impressionnistes par moment tant du point de vue du narrateur que des personnages. Le lecteur plonge ainsi en immersion dans cet univers parallèle, très brut de décoffrage, au plus près de la nature et de son côté sauvage, bestial. Ce voyage, une épopée par certains aspects, est minutieusement transcrit, guidant l’imagination du lecteur (peut-être un peu trop parfois, oui je sais, j’en demande beaucoup 😉 au plus près des émotions ressenties par les personnages (peut-être en suggérant davantage qu’en détaillant ? Question de goût…)

L’intrigue s’installe progressivement révélant toute une brochette de personnages haut en couleurs, comme le trio autour de Balthazar : des êtres complexes, souvent ambigus mais véritablement attachants. Et pour aboutir à une fin spectaculaire (mais chut.. il faut aller acheter le livre, niark niark).

Andoria est une guerrière imposante : intelligente (c’est une renarde, hein…), courageuse, loyale mais avec sa part d’ombre. Ernst (et son bébé, la hache) est un bon gros ours façon Petit Jean, bourru mais au coeur d’or (mon préféré pour ses traits d’humour et son grain de folie). Enfin, Vlad, le chacal (pas choisi par hasard…) plus sombre, plus rusé, est assez difficile à cerner, ce qui fait toute la force de ce personnage : un guerrier furtif et imprévisible.

Dans ce monde nouveau, au plus près de ces « animaux », mi-bête dans leurs réactions, mi-humain dans leurs sentiments, Balthazar apparait comme un être à part, un « entredeux », un pont vivant entre deux univers qui s’opposent avec violence, alors que la survie de l’un dépend de celle de l’autre. Tout est une question d’équilibre à trouver… 

La thématique de la quête d’identité mêlée à l’univers d’aventure fantasy permet ainsi d’aborder des sujets comme le respect des différences, l’écoute de l’autre, l’acception de soi, problématiques propres à l’adolescence. Le héros doute, il se cherche, son instinct le guide mais il doit apprendre à se découvrir et à bien placer sa confiance en autrui. C’est un point que j’aurai aimé voir encore plus approfondi dans la construction du personnage, un peu plus d’instabilité, d’ambiguité.

Enfin, beaucoup de références qu’on se plait à dénicher : robin des bois bien sûr, mais également Superman et sa kryptonite. La couverture donne le ton et permet de se projeter très vite dans l’univers hybride des personnages : une touche de moyen-âge, des guerriers sans peur entre pirates et vikings, une course poursuite dans cette forêt étrange, un château inquiétant et une meute de vrais méchants bien assoiffés de sang, violents (un peu trop pour moi parfois, aïe aïe) et impitoyables. On verrait bien une adaptation en dessin animé ou en BD.

Action, humour et fantastique, n’est-ce pas Mister Fox ! 😉 

Auteur : Pascal BRISSY
llustration Couverture : Jérémie FLEURY
Edition : Auzou – Roman – 256 pages – 12,95 euros
Année : Janvier 2018

————————————————–

(c) DR

 

Interview : Pascal BRISSY nous parle de ses lectures d’enfance (cliquez ici

 

 

 

————————————————-

Du même auteur : 
– Le dernier Pisteur (T1, T2 et T3) (chroniqué ici)
– La série Cosmos Express avec Oriol Vidal
   – Planète Interdite
   – Le Crok-planète

Aux Editions Nathan :
– Une bibliothèque en voyage (avec Frederic Benaglia)

Aux éditions 2 coqs d’or 
– Un match fou fou foot (avec Sophie Verhille)
– L’épée du Petit Roi Arthur

Aux editions Belin Jeunesse
– L’épreuve du ciel – Dragons et fumées (avec Raphaël Beuchot)

Aux éditions Frimousse
– Le jour de la gazelle » (avec Sylvain Diez)

Aux Editions Hatier :
– La collection Hercule Carotte, détective avec Guillaume Trannoy
     – Vol sur le Nil
     – Un fantôme à Trouillebleue
     – Mystère à la Tour Eiffel
     – Le message Top secret
     – L’énigme de l’Orient Express
     – Panique au Musée du Louvre

– La collection Au Galop Silver ! avec Evelyne Duverne
   – Mes deux cavalières au concours de saut
   – Un poney star dans mon box
   – Ma sortie de tous les dangers
   – Le mystérieux Cheval noir
   – Surprise à l’épreuve de Cross

-La collection Monsieur Loup et Cie avec Joelle Dreidemy
    – Mission Petite Souris
    –  Trop bon le dinausore
    – Monsieur Loup n’a même pas peur !
    – Monsieur Loup super-pompier
    – SOS Pere Noël
    – Attention Ouistiti
    – Une nounou d’enfer

– La collection Une aventure de Tom et Ninon
   – La princesse et le chevalier
   – La ferme
   – Les pompiers

– Au dodo Tomi
– Tomi et les véhicules
– Au bain, Tomi

Aux Editions Milan :
– Boucle d’ogre et les trois ours (avec Lyhda Corazza)
– Le chevalier idéal (avec Frederic Pillot)
– La tarte au secret (avec Florence Langlois)
– Le livre des histoires du soir
– Le livre des histoires de Noël
– La bibliothèque du Père Noël
– Mon livre d’histoires et son CD

Aux Editions Utopique :
– Mais quelle idée !

Aux Editions Lito :
– La collection Les Ptits Amis avec Charlotte Ameling

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *