Interview : Pascal BRISSY nous parle de son nouveau roman et de ses lectures d’enfance

(c) DR

Vous connaissez forcément l’oeuvre prolifique de Pascal BRISSY : les enquêtes de ce petit lapin détective Hercule Carotte, les aventures de Silver poney de compétition ou de Monsieur Loup, et tant d’autres. À l’occasion de la sortie, il y a peu de temps, du premier tome de la série « Le Dernier Pisteur », l’auteur a très gentiment accepter de répondre à quelques questions, notamment pour nous parler de son goût pour l’écriture et ses lectures d’enfance. 


 La Licorne à Lunettes : Dans votre nouveau roman Le Dernier Pisteur, Zak commence un parcours initiatique afin d’appréhender son pouvoir étrange et fantastique, ce Lien si particulier entre lui et les animaux. Comment vous est venu ce personnage, quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Pascal BRISSY : J’ai travaillé une dizaine d’années dans le secteur des jeux vidéo, j’aime beaucoup la littérature fantasy (mais pas seulement), je déteste les araignées avec lesquelles j’ai voulu régler mes comptes… Tout ça mélangé a fait qu’un beau matin (très tôt vers 3/4h) je me suis levé avec ce projet en tête. C’est ce que j’appelle une histoire « offerte ». Je ne sais pas d’où elle vient, ni quand elle va débarquer, mais quand elle se présente c’est une évidence.

La Licorne à Lunettes : Berk, berk, les araignées, très peu pour moi également. Après les phobies, des lubies… en tant qu’auteur ? Certains auteurs s’enferment pendant des semaines, d’autres écrivent la nuit, d’autres encore ont un fauteuil fétiche. Et vous, quel est votre rapport à l’écriture, avez-vous un rituel ?

Pascal BRISSY : J’ai plusieurs rituels, oui, j’aime écrire très tôt le matin. Sinon, ma journée « type » commence par une ou deux heures de sport. Puis écriture, corrections, etc… toujours en présence d’un mug de café que j’oublie parfois sans le boire… mais c’est LE truc indispensable pour tout le reste ! Depuis peu, j’écris également en soirée (je dors peu). Tout ça ponctué par mon rôle de papa car mon dernier pisteur à moi, qui a bientôt 9 ans, demande tout de même pas mal d’attention ! 

La Licorne à Lunettes : Vous avez publié plusieurs albums et ouvrages Première Lecture, comment se construit cette relation auteur / illustrateur ? Avez-vous quelques anecdotes ?

(c) Hatier

Pascal BRISSY : Tout dépend s’il s’agit de « one shot » ou de séries. Dans le premier cas, auteur et illustrateur ne sont pas forcément en relation. On découvre le livre après coup, lors du B.A.T (Bon à tirer) avant impression. Pour les séries, personnellement, j’aime connaître mes illustrateurs qui très souvent deviennent des amis. Ainsi, ils peuvent me faire part de leurs envies de thèmes ou d’illustrations et nous pouvons échanger en amont. Pour l’anecdote, dans le cadre de ma série Hercule Carotte, détective. Guillaume Trannoy, l’illustrateur, habite en Bretagne tandis que je réside dans le Var (la petite languette près de St Tropez toujours au soleil qui fait un pied de nez au reste de la France lol), mais nous sommes nés le même jour, dans la même maternité à Lille (dans le Nord !) Je crois bien que nos destins étaient liés !

La Licorne à Lunettes : Petit Prince ou Petit Nicolas ? Babar ou OuiOui ? On a tous un héros livresque. Quel a été votre héros ou héroïne préféré(e) et pourquoi ?
Pascal BRISSY : Petit Nicolas – Babar – Pour les choix. J’ai eu plusieurs héros et héroïnes. Je pense avoir commencé avec Fantomette et également Le club des cinq, Tom Sawyer, Niels Holgersson. Puis sont arrivés les comics auxquels j’étais accroc mais je n’ai jamais trouvé la recette pour devenir un super-héros (sic). 
À ces héros en collants, sont venus s’ajouter d’illustres inconnus : Conan Doyle et encore plus Agatha Christie (dont j’ai dévoré une grande quantité d’ouvrages au collège).

Enfin, le maître Stephen King a débarqué (dont je lis chaque année le roman Ecritures sur la plage, et à chaque fois j’y pioche un truc différent) je rends grâce à mon père de m’avoir fait découvrir cet auteur et bien d’autres (Jean Ray, Cussler, Koontz…). C’est aussi au hasard de lectures imposées dans le cadre scolaire que j’ai découvert Maupassant, Zola, Flaubert… Dumas ! J’aime passer d’un genre à l’autre.

En ce moment mes lectures  sont : Soul Breakers (Christophe Lambert / Bayard), Ne te fie à personne (Vincent Villeminot / Casterman), Mrs Dalloway (Virginia Woolf ) et j’ai une PAL qui m’attends… Dur de dégager un seul héros de toutes ces lectures ! 

La Licorne à Lunettes :
Allez, dites-nous tout : un souvenir d’avoir lu sous les draps avec une lampe de poche ?

Pascal BRISSY : Oui, j’ai lu sous les draps avec une lampe de poche. Surtout dans les périodes où j’ai été en pension et que nous avions un couvre-feu. C’était la période « Agatha Christie » !

La Licorne à Lunettes : On parle souvent de livre fondateur. Quel est le livre qui a changé votre vie ? Et pourquoi ?

Pascal BRISSY : J’hésite, mais c’est sans doute Tom Sawyer. Mais mes premiers élans d’écriture je les ai eus en lisant dame Agatha (encore elle !)

La Licorne à Lunettes : La lecture du soir reste un moment privilégié en famille. Et vous, que lisiez-vous à vos enfants, quel est ou a été leur livre préféré ?

Pascal BRISSY : Maintenant, ils lisent tout seul ! Mais ce n’était jamais mes histoires que mes fils préféraient ! Encore maintenant, du haut de ses presque 9 ans, Eliot lit plus volontiers mes collègues et amis que papa… Mais tant qu’il lit, ça me va !

La Licorne à Lunettes : Lors de séances de dédicaces, vous avez l’occasion de rencontrer vos lecteurs, les petits comme les grands, avez-vous une anecdote particulièrement originale à nous raconter ?

Pascal BRISSY : Je fais beaucoup le pitre pendant les dédicaces, mais ce jour où une petite fille m’a scandé horrifiée : « Mais pourquoi t’écris sur mon livre !? » me reste toujours en mémoire. Depuis, j’explique ! 😀

La Licorne à Lunettes : Allez, un petit scoop ? Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?

Pascal BRISSY : La sortie de mon premier roman collège se fera en janvier 2018 dans la collection « Grands formats » chez Auzou. Il s’intitule « Balthazar Fox » (titre provisoire). Sinon, je travaille sur des romans collèges (fantastique et policier… à quatre mains pour le dernier !) ainsi que sur de nouvelles séries à venir en 2018, des albums, et je prépare également une nouvelle trilogie fantasy pour les CM1, mais c’est encore secret… Bref, j’ai beaucoup de travail et je m’amuse bien ! (et ça c’est chouette !)

Quel activité ! Un très grand merci à Pascal BRISSY pour ces échanges riches et passionnants. On aime encore plus un ouvrage à la lumière de son auteur, et c’est une chance que de pouvoir établir ce lien, et discuter aujourd’hui avec l’un d’eux.

À  suivre…

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *