Olivier Tallec nous parle de ses livres d’enfance

Mais quelle actualité en cette rentrée 2018 pour Olivier Tallec, pas moins de 3 ouvrages d’ici la fin de l’année, et pas des moindres !

Le nouveau QuiQuoi tout d’abord, cette série goupillée avec Laurent Rivelaygue qu’on adore (la série, hein… meuhon on t’adore aussi Laurent, boude pas) : Les Qui Quoi et le chien moche dont personne ne veut (bientôt sur le blog, je tease, je tease…)

Et puis un grand album totalement craquant, J’en rêvais depuis longtemps chez Actes Sud Junior toujours (et chroniqué ici, reviens après car on n’en a pas fini avec Monsieur Olivier),  mettant en scène une histoire d’amitié (comme souvent dans ses ouvrages) entre un chien et son petit maître. Qui du chien ou de l’enfant est le maître de l’autre, ça…

Et enfin, un tout autre format, pour les beaucoup plus grands (ceux qui ont du poil aux pattes et aux joues mais qui ne sont pas des chiens), Je reviens vers vous chez Rue de Sèvres (bientôt chroniqué ici, il faudra revenir hein) qui vient rejoindre les deux premiers opus totalement déjantés et irrésistibles, plein d’humour noir comme on l’aime.

Alors petites chanceuses, petits chanceux, le grand Olivier Tallec a accepté de répondre à nos questions sur ses livres d’enfance et sur ce qui l’inspire au quotidien pour nous concocter des bijoux aussi délicieux. Allez, c’est cadeau !

– – – – – – – – – – – – – – –

La Licorne à Lunettes : Allez, séquence souvenirs… Quel a été votre livre d’enfance préféré ?
Olivier Tallec : Un atlas. Avec des tas de cartes et des illustrations d’animaux.

La Licorne à Lunettes : Alors, ça c’est pas banal ! Mais on peut ainsi mieux comprendre d’où vous vient cette fascination pour les animaux et votre goût pour retranscrire leurs expressions.  Une lecture du soir qui vous reste en mémoire ?
O. T. : Je n’ai pas de souvenir de lecture accompagnée, plutôt des lectures seul de classiques du Père Castor, par exemple Poule Rousse.

La Licorne à Lunettes : Oh incroyable, j’adore cette Petite Poule Rousse, mon édition date de 1968 (Fernand Nathan). Alors justement, Petit Prince ou Petit Nicolas ? Babar ou Oui-Oui ? Quel a été votre héros ou héroïne préféré(e) et pourquoi ?
O. T. : Le Petit Nicolas ( je n’ai jamais aimé le Petit Prince) et Boui-Boui. Mes héros étaient plutôt des héros de séries télé plutôt que de livres. Les mystères de l’Ouest, chapeau melon et bottes de cuir etc…

FolioLa Licorne à Lunettes : Quel a été le premier livre que vous avez lu seul et en entier ? (je sais cette question est cruelle, mais vous avez le droit à un joker si besoin)
O. T. Oulala…mais je n’en ai aucun souvenir….sans doute le catalogue de la Redoute ou le dos des paquets de Céréales.

« Je crois que l’illustration est avant tout un travail d’observation. Pour dessiner une attitude de personnage, il faut l’avoir observée, ou l’avoir vécue. Il suffit d’observer des enfants pour comprendre le pouvoir comique d’une attitude, d’une expression, d’un geste. » Olivier TALLEC

La Licorne à Lunettes : Ok, ça compte comme un joker ça ! C’est bientôt Halloween, alors un souvenir d’avoir lu sous les draps avec une lampe de poche ?
O. T. Ah non ça jamais… Je crois que c’est un mythe. Je préférais dormir.

La Licorne à Lunettes : Quand on aime un livre, on aime le partager. Et, vous quel est le livre que vous avez aimé petit et que vous avez ensuite racheté pour des proches ?
O. T. : Mis à part les Classiques, j’ai découvert la grande majorité de la littérature jeunesse comme lecteur adulte, comme par exemple Tomi Ungerer ou Quentin Blake.

La Licorne à Lunettes : Ok, vous voulez garder votre pépite d’enfance secrète, c’est de bonne guerre 😉
Vos livres mettent très souvent en scène des enfants, et même parfois sous la forme de super héros comme dans votre album « La vie des Mini-Héros ». Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

(c) O. Tallec

O.T. : Moi bien sûr… Plus sérieusement , je crois que l’illustration est avant tout un travail d’observation. Pour dessiner une attitude de personnage, il faut l’avoir observée, ou l’avoir vécue. Il suffit d’observer des enfants pour comprendre le pouvoir comique d’une attitude, d’une expression, d’un geste.

La Licorne à Lunettes : Un petit scoop ? Sur quel projet êtes-vous en train de travailler ?
O.T. Hmmm une adaptation… pour une série télévisée… À suivre…

 

Un grand merci à Olivier Tallec pour s’être prêté au jeu de questions/réponses… Vivement le Salon de Montreuil fin novembre pour une nouvelle rencontre en LIVE… et plus de détails…

—————

Retrouvez toutes les chroniques de ce talentueux auteur/illustrateur en cliquant ici

—————

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *