Michaël Escoffier nous confie ses souvenirs de lectures d’enfance…

Michaël Escoffier (c)
Michaël Escoffier (c)

Allez, je vais vous l’avouer, j’ai découvert Michaël Escoffier grâce à l’album « Le jour où j’ai perdu mes super-pouvoirs » qu’un ami avait offert à ma jeune Licornette. Ouhla, c’était… euh… « à quelques temps de là », voilà ! Bref.

Kaléidoscope (c)
Kaléidoscope (c)

J’avoue encore, je lui ai tout de suite piqué et j’ai A-DO-RÉ ! Je me suis dit, toute étonnée, mais… mais… mais cet auteur me connait ou quoi ? C’est tout moi dedans ! (Si, Si). Et double effet Kiss-cool, j’ai fondu pour le trait incroyablement drôle de Kris Di Giacomo... Ok, je suis en mode Groupie !

On ne compte plus le nombre d’ouvrages parus depuis quelques années et les fidèles collaborations avec un éventail d’illustrateurs (et tateuses) de haute qualité.

Continue Reading

Stéphane Tamaillon nous livre ses souvenirs de lectures d’enfance

ST (c)
ST (c)

Vous le connaissiez peut-être déjà par sa série Les enquêtes d’Hector Krine ou récemment L’Ultramonde, des aventures à suspens, du plus noir au plus extraordinaire. Pour ma part, j’ai découvert Stéphane TAMAILLON au travers du premier opus de la série Cinémonstres avec La créature du lagon maudit, illustrée avec talent par Laurent AUDOUIN.

Sarbacane (c)
Sarbacane (c)

Un coup de coeur ! Et notamment pour le style, le ton, le jeu sur les mots et la naissance de tous ces nouveaux mots-valises sortant si naturellement de la bouche de ses personnages. Un coup de coeur pour « parfai-xcellent » et  « crét-imbécile », ça va rester !

À l’approche de la sortie du prochain tome, Menace d’outre-espace (fin août) aux Editions Sarbacane, la Licorne à Lunettes a eu le privilège d’interviewer cet auteur qui est aussi professeur d’histoire-géographie près de Poitiers. Un prof d’histoire qui écrit des histoires en jonglant aussi adroitement avec les mots, forcément ça titille ma curiosité…

Continue Reading

Interview : Laurent Audouin, le papa de Mirette et Sacré-coeur, nous parle de ses livres d’enfance

Plein-les-mirettes-sur-TF1-avec-Laurent-Audouin_reference

Vous connaissez Mirette et Jean-Pat, et sûrement Sacré-Coeur ainsi que les Apprentis-chercheurs aussi (vu que vous lisez assidûment ce magnifique Blog), mais connaissez-vous leur papa, celui qui a fait naître sous son crayon ces enquêteurs attachants ? La Licorne à Lunettes a interviewé Laurent AUDOUIN qui nous révèle ses souvenirs de lectures d’enfance.

C. Furet (c)– La Licorne à Lunettes : Bon, allez on se lâche, ma licornette Théa et moi-même, on est FANS ! Et donc, curieuses comme nous sommes, on voulait mieux vous connaitre en tant que lecteur. Quel est donc votre livre d’enfance préféré ?

Laurent Audouin : j’adorais Tintin (Hergé), Adèle Blanc-Sec (Tardi) et les romans de Jules Verne… d’ailleurs, toutes ces lectures sont celles qui inspirent le plus mon travail d’illustrateur ! Vraiment !

adele blanc sec– La Licorne à Lunettes : Adèle Blanc-sec ! Excellent idée, je vais aller de ce pas y re-jeter un oeil, j’avais re-découvert les aventures de ce personnage en film avec Louise Bourgoin, une sorte de Sherlock Holmes en jupon… Et justement, Mirette, ce ne serait pas une mini Adèle ?

Laurent Audouin : Eh bien, Adèle Blanc-Sec m’a beaucoup inspiré pour la série Sacré Coeur… J’ai tellement été marqué, vers 10 ans, par la lecture de ces albums que je souhaitais retrouver cette ambiance 1900, pleine de fantastique (la rencontre avec l’auteure Amélie Sarn m’aura permis de réaliser ce rêve). Quant à Mirette, c’est « Tintin en jupette », d’ailleurs sa jupe reprend en hommage « inconscient » (c’est un journaliste qui me l’a fait remarqué) le motif de la fusée de Tintin (les carreaux blancs et rouges).mirette paristintin lune

– La Licorne à Lunettes : Qui vous lisait une histoire le soir et quel souvenir en gardez vous ?
Laurent Audouin : 
Petit, le soir, je préférais choisir une bonne BD et une fois le choix définitif réalisé… je filais dans ma chambre le dévorer !

Continue Reading

Interview : Les Bibliothécaires de Gutenberg nous parlent de leurs livres d’enfance

Bibliothecaires GutenbergBien avant d’avoir adoré La Bibliothécaire de Gudule, j’aimais les bibliothèques et les bibliothécaires, ces passionné(e)s de livres qui trouvent toujours la perle à vous conseiller et qui ont la chance de vivre parmi les livres, tous les jours. Depuis toute petite, j’aime trainer dans les bibliothèques. Dans celle qui se trouvait près de mon école primaire, mon ami Sandrine et moi, on s’amusait à prendre les plus gros ouvrages pour frimer. C’est là que j’ai découvert le Bon Gros Géant de Roald Dahl et le Grand Duduche de Cabu… le grand écart. C’est toute la richesse que peut offrir une bibliothèque.

Mais aujourd’hui, coup de projecteur sur une équipe dynamique et imaginative : les Bibliothécaires extraordinaires de la Bibliothèque Gutenberg, à Paris dans le 15e arrondissement. Michèle, Marie-Christine, Anne-Marie, Blandine, Sandy et Faouzia nous parlent de leurs livres d’enfance. Une bibliothèque qui porte le nom de Gutenberg, je ne pouvais pas passer à côté 😉

C. Furet (c)La Licorne à Lunettes : Forcément, en tant que bibliothécaires, vous aimez les livres, mais quel a été votre livre d’enfance préféré ?

* Michèle : J’aimais Le magicien d’Oz, Peau d’âne, Les contes du chat Perché.
* Marie-Christine : Fraise des bois de Michèle Arneguy (GP Rouge et or), inconnu au bataillon de nos jours !
* Anne-Marie : Caroline, sans hésiter ! Plus tard, Les aventures d’Alice détective et la collection Rouge et or.
* Blandine : Tistou les pouces verts de Maurice Druon.
* Faouzia : Le petit chaperon rouge, Le petit Poucet, Cendrillon.contes chat perche


La Licorne à Lunettes : Ahh, très bon choix les Contes du Chat Perché, il est toujours dans ma bibliothèque, une édition de 1978 , et Tistou les pouces verts, une jolie madeleine… je vais le relire tiens, merci ! Et, allez, dites-nous, qui vous racontait une histoire le soir ?

Continue Reading

Interview : Fanny JOLY nous parle de ses livres d’enfance

Folio cadet
Folio cadet

Alors que vient de paraître en avril le dernier opus des aventures d’Angèle Chambar, « Cucu la Praline gagne le gros lot« , la Licorne à Lunettes a eu le grand privilège de poser quelques questions indiscrètes à Fanny JOLY, l’auteure de Cucu la Praline, bien sûr, mais également des enquêtes de Mirette et Jean-Pat, et de plus de 300 ouvrages déjà, dont le fameux « Gudule a un bébé ».

C. Furet (c)– La Licorne à Lunettes : Au fil des pages de Cucu la Praline ou de Mirette, qui ofanny jolynt toutes les deux 8 ans (tiens, tiens..), on aime à penser que c’est un peu de vous qu’on découvre, une part d’enfance conservée et que vous livrez avec humour, toujours. Justement, quel a été votre livre d’enfance préféré?

Fanny JOLY : Je suis incapable d’en citer UN SEUL. J’en ai trop lu et adoré. Massivement empruntés en bibliothèques. Dernière d’une fratrie de 8 enfants, j’ai été élevée sur le mode « treize à la douzaine » où la propriété personnelle d’un livre n’existait
quasiment pas. Je me souviens d’un album qui a dû être LE mien. Il s’appelait AU FEU DES POMPIERS et racontait l’histoire d’une fillette dont les nattes se transformaient en crêpes (!) tigrées ou peut-être était-ce l’inverse ? J’en conserve les lambeaux au fond de ma table de nuit. Je ne suis pas fétichiste et fuis toute forme de nostalgie. Mon domaine ce sont les pages blanches. Chez nous, les quelques livres « de la maison »  étaient recouverts de kraft pour tenir 20 ans et passer de mains en mains…

– La Licorne à Lunettes : Qui vous lisait une histoire le soir et quel souvenir en gardez vous ?

Continue Reading