Les chiens pirates – Adieu côtelettes !

(c) edl

Nom d’une mouette borgne, il fait faim par ici ! C’est exactement ce que pense la meute des chiens pirates, ce lundi matin, à l’heure où blanchit l’écume des mers du Sud !

Mais il y a un os : la croquette se fait rare à bord et les redoutables molosses à poils drus ont les crocs ! Le cambusier en a ras les babines de trimer pour des mollusques à pattes qui font les loutres sur le pont.

Allez hop, que ça saute, il faut trouver d’urgence un navire à piller pour faire un bon ragoût.

Un trois mâts, sans doute fameux, pointe à l’horizon : à l’abordage, moussaillons !

Mais pas si simple pour ces toutous-flibustiers sans vergogne qui devront faire face aux capitaines du navire, trois petites filles qui n’ont pas du tout l’intention de se faire déranger en plein goûter. Non mais ! 

Pourront-il se contenter d’un simple petit beurre ? Nom d’un chat botté à jambe de bois, cela ne va pas être de la tarte aux pommes !

Un gros coup de coeur pour cet album, à mi chemin entre texte illustré et BD, conçu comme un récit d’aventure haut en couleurs et truffé (ouaf ouaf) d’humour.

(c) RS

Tremblez ! Fuyez ! Voilà les chiens pirates, les plus redoutables pirates des mers du Sud, la terreur des cinq océans, la pire canaille ayant jamais navigué.

 

(c) RS
(c) RS

 

 

 

 

 

 

 

Le récit est découpé en 7 chapitres, un par jour, rythmant les tentatives d’attaques de ces sacrés pirates canins, un brin cabot mais délicieusement farfelus. Les voilà prêts à tous les sacrifices pour trouver quelque chose à se mettre sous les canines mais ce n’est pas de tout repos, car les capitainesses du bateau qu’ils tentent de piller les considèrent comme de gentils toutous à leur mémère, un tantinet vexant pour ces bandits des océans.

(c) RS
(c) RS

 

 

 

 

 

 

 

Les dialogues de Clémentine Mélois sont croustillants et bourrés de situations cocasses, mettant à mal tous les essais des pirates pour dérober quelques nourritures. Certaines répliques sont mises en valeur sous forme de bulles, permettant à l’enfant qui écoute l’histoire de participer à la lecture en intervenant.

(c) RS

La brochette de chiens pirates créée par les pinceaux de Rudy Spiessert est très attachante, chaque personnage a un rôle bien précis, ce qui permet habilement de présenter chaque fonction des pirates sur un navire : le cambusier (qui gère les stocks de vivre), le gabier (qui s’occupe des voiles et de la vigie), le calfat (qui s’occupe de la coque), le canonnier (qui donne les ordres), le timonier (au gouvernail), le moucheur (tireur)… jusqu’au mousse. C’est drôle, épique et historique, malin non ?

Les illustrations réalisées façon aquarelle sont pleines de fraicheur : l’univers des pirates guerriers se confronte à celui des petites filles et de leurs jeux, celles-ci ne prenant pas trop au sérieux ces gentils chienchiens finalement prêts à faire les beaux et fondre sous les caresses et les chatouilles. 

Un vrai roman d’aventure plein d’humour qui détourne malicieusement le monde de la piraterie, pour le bonheur des petits comme des plus grands.

Attention, Pavillon Noir hissé haut à l’horizon, les marins d’eau douce peuvent compter leurs abattis et leurs nonosses, car les Chiens Pirates préparent l’abordage ! 

Merci à l’école des loisirs pour cette belle découverte.

 

Découvrir l’univers de l’album en video : 

Autrice : Clémentine MELOIS
Illustrateur : Rudy SPIESSERT
Edition : l’école des loisirs – 80 pages  – 13,50 euros
Année : Mars 2019

——

Des mêmes autrice-illustrateur : 
– Chère Bertille : Tomme 1 Et la lune en gruyère (chroniqué ici)

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *