Raoul Taffin – Super Héros

CATASTROPHE !!! L’heure est grave, c’est la pagaille, le bazar total, si ça continue comme ça, il va falloir que ça s’arrête !!! « La présidente du gouvernement mondial » vient de lancer le compte à rebours :  Super Raoul doit sauver l’humanité ! Grzittzitt, gruttshhpp, Grouikkmish… Allo ? ALLO ? 

Mais que se passe-t-il donc doudou dis donc ? On est à deux doigts du chaos : IL FAUT SAUVER LE SOLDAT ROOM… Hein ? Euh… IL FAUT SAUVER LA CHAMBRE ! Allez hop, Super Raoul a une heure et pas une minute de plus pour faire de cette mission impossible un succès interplanétaire. Tu connais pas Raoul ? Et, bien, tu vas être servi, moi je te dis. 

Vers l’infini et au-delà ?

Encore une fois dans les aventures de Raoul, nous voici plongés dans le quotidien de ce doux rêveur un peu gaffeur qui transforme la moindre contrainte ou tâche en une fabuleuse histoire où son imaginaire débridé marche à fond les ballons. Chaque double-page nous emmène dans une scène toujours plus luxuriante de détails croustillants : les tours menacent de s’effondrer, des brigands font un hold-up à la banque, le train manque de dérailler et d’écraser les voyageurs, des plantes carnivores s’apprêtent à dévorer les badauds, une attaque de slips extraterrestres… Ohla, ça dégénère ! Super Raoul à la rescousse ! Grâce à ses super-pouvoirs et son super Matou (Mhmmm Thérèse Miaou spéciale dédicace!), tout va rentrer dans l’ordre. Il est fort ce Raoul ! 

 Gros coup de coeur pour cette nouvelle aventure de Raoul Taffin où l’on retrouve tout l’humour des mots de Gérard Moncomble habilement mis en scène par le talent des pinceaux magiques de Maître Frédéric Pillot et de ses personnages extravagants (Je vous ai déjà dit que j’étais fan de ce duo ? Je vous l’ai dit ? Ah oui ? Eh ben, reprenez-en un peu encore, na !)

Beaucoup de tendresse et d’humour dans cet album dans lequel on aime se perdre et rêver qu’on a toujours 5 ans.

Bonus incontournable : la dernière page se déplie en grand et laisse apparaître la scène réelle qui s’est jouée sous les yeux du bambin à la bouille rebondie. À vous de retrouver, à la manière d’un Cherche-Et-Trouve, les correspondances entre les situations fantasmagoriques de Raoul et sa réalité. 

Boulencrotte !
Les adultes ne sont jamais contents.

Un chouette clin d’oeil au Voleur d’anniversaire des frères Souillé, perché tout en haut de l’armoire (cherchez bien, vous allez le trouver…)

Petit bémol : la qualité de l’impression. Quand on a eu la chance d’admirer les toiles de Frédéric Pillot en vrai de vrai (vernissage à la Galerie Daniel Maghen au Bastille Design Center) et d’apprécier toute la richesse des détails de ces tableaux, on est un peu déçu de ne pas retrouver tout l’aura de l’artiste sur le papier. Mais bon, c’est toujours une bonne dose de bonheur quand même.

À consommer sans aucune modération !

Auteur : Gérard MONCOMBLE
Illustrateur : Frédéric PILLOT
Edition : Milan – Album – 32 pages – 12,50 euros
Année : Août 2017

Dans la même collection : 
– Raoul Taffin Pirate
– Raoul Taffin Cosmonaute
– Raoul Taffin Cow-boy
– Raoul Taffin Chasseur de Mammouths
– Raoul Taffin Chevalier
– Raoul Taffin tombe à l’eau (en petit format) : mon préféré !

Du même couple auteur / illustrateur : 
–  La série Thérèse Miaou avec G. Moncomble (chroniqué ici)

Du même auteur chez Milan : 
– Mille milliards de pirates
– La série Félix File Filou
– La série Gaspar le léopard dont L’école de la jungle (chroniqué ici)
– Georges Bouton, explomigrateur

et aussi chez Nathan :
– Mes chers voisins
– Le goût du ciel
– Prisonnière du tableau

Du même illustrateur : 
– Le petit arbre qui voulait devenir un nuage avec Agnès Ledig chez  Albin Michel Jeunesse
– La collection Lulu Vroumette avec Dianel Picouly chez Magnard Jeunesse
– Lulu et le cheval qui danse (chroniqué ici)
– Lulu et la nuit des sept contes (chroniqué ici)
– La série Edmond le chien avec Thibault Guichon
– Le voleur d’anniversaire avec L. et O. Souillé (chroniqué ici)

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *