Vingt coeurs

(c) C. Davenier

S’il suffisait d’un livre pour rapprocher les hommes, leur faire comprendre que les différences nous construisent et nous enrichissent, et non nous séparent et nous déchirent… 

Noé a bien travaillé toute la journée dans sa ferme, et, ce soir, il a rendez-vous de l’autre côté de la rivière. Un rendez-vous très spécial, avec celle qu’il aime, Esther (mais chut, c’est un secret).

Mais voilà qu’en chemin, il rencontre un, puis deux, puis six, puis treize animaux qui vont l’accompagner sur sa route. D’où viennent-ils ? Peuvent-ils tous embarquer sur ce bateau si frêle ? Chacun d’entre eux semble fuir un grand danger.

On a sauté du camion qui nous conduisait à l’abattoir. (…)
On s’aime, on veut se marier mais nos voisins se moquent de nous. Ils nous lancent même des cailloux. (…)
On a été chassés de notre terrier. (…)

Si la douceur des images nous caresse tout d’abord, les sujets graves ouvrent progressivement la porte de notre conscience, subtilement : l’expulsion, le rejet de sa communauté, la condamnation à mort… Tous affluent vers Noé, seule source de survie. 

Or, à chaque fois qu’un animal rejoint l’embarcation, les derniers rescapés s’opposent à sa venue : la cohabitation n’est pas facile, la méfiance est reine et l’individualisme prime, au grand regret de Noé qui cherche à chaque fois une solution et trouve la concorde. Entendez-vous monter la petite voix de la tolérance ?

(c) C. Davenier

Quand il y a de la place pour deux, il y en a pour trois. (…)
Les amoureux ont toujours raison. (…)
Plus on est de fous, plus on rit. (…)

L’espoir nait : les esprits évoluent et les cœurs s’ouvrent. Chacun peut avoir sa chance.

(c) C. Davenier

Arrête de faire ton égoïste !

Cependant la traversée est mouvementée, la tempête gronde, la situation devient dramatique, le risque de noyade s’amplifie, la peur enfle. Heureusement, un élan de courage et de solidarité permet d’amener tout le monde à bon port. Arrivés sur l’autre rive, ce nouveau monde, Noé et les animaux de la ferme rencontrent les animaux de la forêt. Deux univers que tout pourrait opposer : domestique contre sauvage. Et pourtant, la force de l’amitié va briser les barrières. Telle une colombe de la paix, la tourterelle transmet l’appel au secours à Esther qui les accueillent avec plaisir.

Vingt cœurs vainqueurs de la méfiance et de la peur dansent et chantent leur joie d’exister. 

(c) C. Davenier

La plume de Fanny Joly, toujours alerte et virevoltante, touche ici un sujet grave avec justesse. Une lecture à deux niveaux, où le message pourra être perçu, à son rythme. Les références sont riches, entre ces aventuriers de l’Arche de Noé, pas si perdus que ça, et ces nouveaux musiciens de Brème. Un texte toujours teinté de poésie et d’humour, très musical : un chant d’espoir à la manière d’une ritournelle.

La force des illustrations de Christine Davenier nous embarque dans cette aventure humaine, avec douceur et légèreté, parfois même avec gravité. Les couleurs à l’aquarelle sont vivifiantes, l’élan du trait fonctionne comme une invitation à la danse. Beaucoup de détails dans les expressions des animaux, parfois drôles, souvent tendres. 

Sous la légèreté de l’imagerie qui pourrait être vue comme classique, le sujet est grave et le message intemporel : il s’agit de vie ou de mort pour ces êtres en fuite. Réfugiés, migrants, rescapés de dictatures… Des thèmes brûlant d’actualité sur le respect de l’autre, l’entraide et l’acceptation des différences, le partage, la force de l’amitié et la découverte de l’autre. Noé figure de paix, réconciliant les différends issus des différences. Une invitation au voyage collectif de la vie, avec l’amour comme étendard. On est tous dans ce même bateau, celui de l’humanité ; on est tous responsables de cet équilibre pour éviter de s’abîmer les uns les autres, au fond de l’amer.

Auteure : Fanny JOLY
Illustratrice : Christine DAVENIER
Edition : Editions Clochette – Album, 24 pages, 13 euros.
Année : Avril 2017



Lire l’interview de Fanny JOLY sur l’album Vingt Coeurs (en cliquant ici)

Lire l’interview de Fanny JOLY qui nous parle de ses livres d’enfance (en cliquant ici)

 


De la même auteure : 
– Superminouche, avec Caroline Hüe chez Gallimard Jeunesse Musique (chroniqué ici).

Dans la collection Cucu la praline, avec Ronan Badel chez Folio Cadet :
– Cucu la praline
– Cucu la praline est en pleine forme
– Cucu la praline s’envole
– Cucu la praline se déchaîne
– Cucu la praline met son grain de sel
– Cucu la praline mène la danse
– Cucu la praline n’a pas froid aux yeux
– Cucu la praline fait son cirque
– Cucu la praline gagne le gros lot (chroniqué ici)

Dans la collection Les enquêtes de Mirette, avec Laurent Audouin, chez Sarbacane :
– Panique à Paris (chroniqué ici)
– Vendetta à Venise
– MicMac à New-York
– Big frousse à Londres
– Bavure sur la Côte d’Azur
–  Que calor à Barcelone !
– Rumba à Rome
– Embrouille en Bretagne
– Misterio à Rio

 

La collection Gudule, avec Roser Capdevila, aux éditions Hachette Jeunesse

 

 

Aux éditions Pocket Jeunesse : 
– Dur, Dur l’english, Fleur la terreur,  Sale temps pour la maîtresse, Collection Rigolire avec V. Berbesson
– Même pas peur, avec JN Rochut
– Rodrigue, le plus doux des porképik
– Les aventures de Lison, ça chauffe pour Lison, Une tornade nommée Lison, Collection Drôle d’école 

 

La collection Les aventures de Marion et Cie, avec Catel Muller, aux éditions Gallimard Jeunesse

 

 

 

Dans la collection La fée Baguette, avec Marianne Barcilon aux éditions Lito : 
– La fée Baguette visite Paris
– Cric crac croc, je craque et je croque
– La fée Baguette et la sorcière Traknar
– La fée Baguette et son Loudoudou
– La fée Baguette et la chipie de l’école
– La fée Baguette au paradis des jouets
– La fée Baguette devient grande soeur
– La fée Baguette et le poney magique (…)

Aux éditions Casterman Jeunesse, avec Nicolas de Hirsching
– Qui a piqué esl contrôles de français
– Qui a piqué le courrier des élèves 


De la même auteure-illustratrice Christine DAVENIER
Aux éditions Kaléidoscope : 
– Ma sœur, je la déteste ! 
– Leontine 
– Un grand voyageur            
– Même pas peur             
– Divine Albertine 
– Mon Jardin                    
– Soirée dansante  
– Madame Letourneau       
– J’ai sommeil  
– Léon et Albertine   
– Le Spectacle 

– Louna et la chambre bleue, avec Magdalena 
– Eclairs au camembert, avec Alice Bassié 
– Tout seul à la maison, avec Judith Viorst
– Le lapin lyrique, avec Elisabeth Duval 
– Bal à la ferme, avec Carole Lexa-Schaefer
– J’ai le cafard, avec C.-M. Millen 
– Soirée dansante, avec Amy Hes

Aux Editions Clochette : 
– Poussons la porte du jardin, Printemps, été & Automne, hiver, avec Maureen Dor
– Gustave Le cochon dingue

Autres ouvrages : ​
– Petites histoires d’école avec Sophie Carquain – Albin Michel
– Les Montres de la nuit, avec Magdalena – Flammarion
– Dans le noir de la nuit, avec Magdalena – Flammarion
– Grand roi, Grande reine et petit prince, avec Emilie Soleil – Casterman
– Huit petites ballerines, Neuf petites ballerines et un prince, Les petites ballerines et la belle au bois dormant, avec Grace Maccarone – Albin Michel
– Petit Bloï, avec Vincent de Swarte – Gallimard
– Je déteste… avec Steven Kroll – Pêche Pomme Poire Editions
– L’Autre petit chien, avec Madeleine L’Engle – Pêche Pomme Poire Editions
– Le Gros mot de Lili Bobo, Les Mercredis de Lili Bobo, L’Année terrible de Lili Bobo, Les Bobos de Lili Bobos, Pas de bisous pour Lili Bobos, avec Elisabeth Brami – Seuil jeunesse
– Le Démon de l’école, avec Alexis Lecaye – Gallimard
– Le Dico des filles, Le Dico des garçons, avec Elisabeth Brami – Hachette jeunesse
– C’est la souris qui me l’a dit, avec Jacques Cassabois – Rouge et Or

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *