Tous les mots n’existent pas

(C) Frimousse
(C) Frimousse

Un petit coup de blues automnal ? Voici le remède imparable pour dérider les plus petits comme les plus grands : le dernier album de l’excellent Michaël Escoffier illustré par le non moins talentueux Matthieu Maudet, les deux papas du récent album « L’enfant parfait ». À consommer sans modération !

Il est vrai que le constat peut être déroutant  dès la couverture : « Tous les mots n’existent pas ». C’est un peu le genre de désolation qui m’a pris une fois la lecture acquise en me faisant la réflexion : « mais alors je n’aurai jamais le temps de tout lire ? »inter-tous-les-mots

Je vous passe mes pensées juvé-inutiles* et entrons dans le vif du sujet, la révélation, que dis-je la révolution de cet album fondateur : on est libre d’inventer tous les mots qu’on veut ! VIVE LE GLOUBIDOU !

MIRPOUTE, PITOUILLE, RITONDELLE, BROUF… Comment ça ces mots n’existent pas ? Mais pas du tout ! Ils existent ! Bien sûr que oui, puisque je peux les dire et même les écrire, na ! Et je le prouve : « Moi ce matin, j’ai pris ma Mirpoute et on est parti faire Pitouille avec mon Gloubidou, tranquillement, tous les deux. »

Ô joie intense !

(C) Frimousse
(C) Frimousse

Encore une fois, Michaël Escoffier nous livre un texte décapant et ciselé soutenu par le parti pris illustratif si frais et si drôle de Matthieu Maudet, on rit à s’en décrocher les zygomatiques. Les couleurs sont, comme les mots, super pêchues !

Mais alors, si tous les mots n’existent pas, on peut en inventer plein !

Au fil des pages, on peut voyager à travers l’histoire et la généalogie du Gloubidou, ce non-être que l’on peut façonner selon son imagination.

(C) Frimousse
(C) Frimousse

Et puisque tout est permis, on a même le droit d’inventer d’autres mots : uniquement avec des voyelles, ou uniquement avec des consonnes, ou encore de créer le nouveau mot le plus long, ou enfin de jouer à celui qui trouvera le plus court.

Décalitolupangonloumérapote !

(C) Frimousse
(C) Frimousse

Au-delà de la liberté d’inventer des mots qui n’existent pas (… encore), on peut également inventer des mots pour nommer des choses qui n’existent pas comme des couleurs bizarres ou des dessins ratés. Moi, depuis, je trouve que la couleur « CRAMOU » exprime très bien ce marron-taupe qui, LUI, n’existe pas. Allez hop, remplacé ! Et, je considère également que les FIFRETTES et autres GRITONS que nos bambins nous ramènent de l’école sont mille fois plus magnifiques que les gribouillis et crabouillages de notre enfance.

En gros, avec les mots qui n’existent pas, on fait ce qu’on veut ! On peut même inventer de nouvelles lettres !

(C) Frimousse
(C) Frimousse

Cadeau Bonus à la fin de l’ouvrage : l’enfant (ou le parent, il faut se bagarrer pour récupérer le livre, moi je vous le dit) peut trouver les noms des dessins représentés ou dessiner d’autres nouveaux mots inventés.

C’est désopilant, une fraîcheur totale, à lire en famille pour des fous rires garantis.

* Pour les mots-valises, je vous invite à déguster les Cinémonstres de Laurent Audouin et Stéphane Tamaillon.

Auteur : Michaël ESCOFFIER
Illustrateur : Matthieu MAUDET
Edition : Frimousse – Album – 32 pages – 15 euros
Année : septembre 2016

Note : 17/20


Du même auteur (non exhaustif tant il est fertile…) :
Le jour où j’ai perdu mes super-pouvoirs
– Les Groneuneux
– La mouche qui pète
– Grododo
– Le grand Lapin Blanc
– Sans le A
– Les deux petits monstres
– Le voleur d’enfant
– Le loup tralala
– Le moustoc
– Le pitou
– Le noeud de la girafe
– La tarte aux fées
– La maîtresse vient de Mars
– Un mammouth dans le frigo

 

Du même illustrateur (non exhaustif tant il est créatif…) :
– Ab et Cé

Avec Michaël ESCOFFIER:
– L’enfant parfait
– la série « Bonjour… » Pompier, Facteur…
– Le ça
– L’animaux
– La crocinelle

Avec Jean LEROY:
– Le retour de l’ogre
– Nous, quand on sera grand
– Les orteils n’ont pas de nom
– Gros pif

Michaël Escoffier (c)
Michaël Escoffier (c)


Lire l’interview de Michaël Escoffier qui nous parle des livres de son enfance.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *