Palmir

(c) A.P.

« Parfois le courage, c’est partir… » 

Encore une fois, la force de la couverture, magnifiquement construire par Amandine Piu, m’a invitée à ouvrir les pages. Comment ce petit bout de dragonneau, cet enfant si fragile sous la valise qu’il porte, cerné par autant d’agressivité rouge sang, ne peut-il pas vous attendrir ? « Viens là, on va t’aider, n’aie pas peur, aie confiance », c’est ce qu’on a envie de lui souffler doucement à l’oreille.

Car l’histoire de Palmir, c’est l’histoire d’un voyage nécessaire : le parcours d’un enfant qui fuit son pays. Un sujet d’une triste actualité, et traité avec une grande sensibilité, à hauteur d’enfant. Un livre nécessaire.

Avec peu de mots, mais des mots forts de sens, Gilles Baum trace le chemin de cet enfant déraciné qui doit affronter des obstacles lui paraissant infranchissables, seul, loin de tout support et de tout réconfort. Sa force, c’est son courage, il doit avancer au péril du danger, parce que là-bas, dans ce lointain horizon, il pourra à nouveau trouver sa place.

Continue Reading

Explique moi… la pauvreté, la faim, les migrants, les réfugiés

 

Comment parler avec les enfants de ce qui se passe dans le monde ?

Des sujets forts qu’il n’est pas toujours évident d’aborder avec les plus jeunes, ni d’aborder tout court.

Un livre, c’est un passeur, un moyen de transmettre, un lien, une ouverture à l’autre, une invitation à la discussion.

C’est ici que se situent ces deux albums, me semble-t-il, à mi-chemin entre le pédagogique et le philosophique. Les conditions humaines difficiles y sont décrites simplement, sans être simplistes : « sans inquiéter, mais sans rien cacher ».

Le livre tente une explication sous la forme d’un récit explicatif, en adresse directe au lecteur, l’impliquant peu à peu dans le sujet, l’invitant à la réflexion, à la prise de distance, à la prise de conscience de l’autre.

Un bibliographie est proposée en fin d’ouvrage ainsi qu’un glossaire expliquant les termes clés.

Continue Reading

Vingt coeurs

(c) C. Davenier

S’il suffisait d’un livre pour rapprocher les hommes, leur faire comprendre que les différences nous construisent et nous enrichissent, et non nous séparent et nous déchirent… 

Noé a bien travaillé toute la journée dans sa ferme, et, ce soir, il a rendez-vous de l’autre côté de la rivière. Un rendez-vous très spécial, avec celle qu’il aime, Esther (mais chut, c’est un secret).

Mais voilà qu’en chemin, il rencontre un, puis deux, puis six, puis treize animaux qui vont l’accompagner sur sa route. D’où viennent-ils ? Peuvent-ils tous embarquer sur ce bateau si frêle ? Chacun d’entre eux semble fuir un grand danger.

Continue Reading