Brindille et Ficelle

(c) Didier Jeunesse
(c) Didier Jeunesse

Deux soeurs qui écrivent un livre sur… deux soeurs ! Ah ben ça par exemple ! Y aurait-il un brin d’autobiographie ? Sans nul doute car autant de roublardises et de méchancetés, ça sent le vécu ! Chipies et compagnie au pays de Fifi Brindacier ! Enfin, c’est surtout Ficelle, la soeur terrible : un mélange explosif entre Sophie de la Comtesse de Ségur et Satanas des Fous du Volants. Amour, gloire et beauté, à côté c’est Tchoupi chez les Bisounours. 

Depuis que Brindille, l’aînée sage et obéissante, est entrée à la grande école, elle n’a plus le temps de jouer avec sa petite soeur, Ficelle la peste : c’est sérieux maintenant, elle doit faire ses devoirs, et cela semble la ravir. Tout le contraire de la cadette, jalouse comme un pou (il faudra vérifier un jour l’origine de cette expression dégradante pour la famille de ces Pediculus Humanus Capitis).

(c) S Savolainen
(c) S Savolainen

C’est nul ! Ton école est nulle et ta maîtresse aussi !

Forcément, ça dégénère très vite : une vie quotidienne de fratrie en quelque sorte, non ? Pas chez vous ? Mon oeil !

Maman ! Brindille m’a tapée !
Pourquoi criez-vous comme ça toutes les deux ?
Je ne peux pas faire mes devoirs tranquille

« L’école c’est nul ? » Hmmm, Ficelle change vite d’avis lorsqu’elle apprend que sa soeur va faire une sortie « pêche » avec sa classe. Impossible, c’est pour elle la pêche ! Alors c’est décidé, elle va tout faire pour prendre la place de Brindille : mensonges, manipulations, mauvais tours, faux et usages de faux (si, si, même à 5 ans c’est possible quand on a un cerveau machiavélique comme Ficelle), mystification… la totale ! Quelle imagination ! Les situations cocasses sont pleine d’humour, un peu grinçant, un soupçon de méchanceté à la Roald Dahl.

Sur sa route, Ficelle va embobiner ses voisines Riboulette, berner les gendarmes Binoclou et Briochon et abuser même la maîtresse Paulette Boudinet, euh non Pauline Dubonnet 😉 Un feu d’artifices de bêtises et d’arnaques les plus invraisemblables les unes que les autres (un peu trop peut-être ? Des enfants insupportables comme ça, ça existe vraiment vraiment ? Brrr, j’en tremble). Alors, le stratagème de Ficelle va-t-il réussir ? Pour ça, il vous faudra lire le livre (niark niark, moi aussi je suis machiavélique, na !).

(c) S Savolainen
(c) S Savolainen

Côté éducation, je pense que j’ai des choses à apprendre des pays scandinaves : zénitude à outrance, lâcher prise, autonomisation des enfants…Un peu trop ? À vous de juger.

Côté illustration : un vrai régal ! Tout d’abord, Salla Savolainen plante le décor en présentant dans la première-double page liminaire le quartier où habitent la famille de Brindille et Ficelle. On a ainsi un plan précis du parcours, comme une carte au trésor. Beaucoup de fraicheur dans les couleurs, qui rendent ces petites filles espiègles bien pétillantes. 

Bonus : le marque-page à découper pour ne pas perdre le fil de la lecture. Malin !

Scoop : Rendez-vous le 19 avril pour la sortie du Tome 2 : Jojo Boulazero !  Ça promet !

 

Auteurs : Sinika & Tiina NOPOLA
Illustratrice : Salla SAVOLAINEN
Traduction (finnois) : Didier JOLY

Edition : Didier Jeunesse – 128 pages – 9,90 euros
Année : Septembre 2016


Lire un extrait en le téléchargeant ici

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *