Boucle d’or et les trois ours

Père castor (c)
Père castor (c)

Le classique des classiques !

Allez, avouez, vous aussi vous l’avez dans votre bibliothèque ! Mais moi, mon édition date de… 1975,  offerte pour mes 2 ans… Et j’en ai rachetée une pour Théa, forcément… Chacun son édition, non mais ! Rien n’a changé, tant mieux, c’est beau de transmettre un bout de patrimoine !

Ahhh l’univers de Gerda Muëller et la typo classique façon livre d’apprentissage de la lecture « Je veux lire » ! Je suis fan, c’est vraiment une petite madeleine de papier que j’aime à redéguster régulièrement comme Roule Galette.

Continue Reading

Azuro – Sur la piste de Jippy !

Auzou (c)
Auzou (c)

J’avoue, j’ai tout d’abord craqué sur la couverture de ce livre quand je l’ai vu en librairie ! Les couleurs vives et chaleureuses, l’univers graphique tout en rondeur de Jérémie FLEURY quasiment en relief, et ce trognon petit dragon bleu azur qui semblait prendre vie sous nos yeux au fil des pages et qu’on aimerait d’avoir comme copain-doudou.

J’ai ouvert le livre et sur la page de dédicace, j’ai découvert la raison d’être de cet ouvrage : un hommage aux enfants atteints du Syndrome de Williams, une maladie génétique orpheline, leur donnant un faciès d’elfes notamment. Très émouvant. Un beau témoignage sur la différence, le handicap et la tolérance, tout en douceur par les mots de Laurent et Olivier SOUILLÉ.

Azuro n’est pas un petit dragon comme les autres, il n’est pas rouge ou noir mais bleu et il ne crache pas de flammes mais de l’eau. Et la différence n’est pas facile à vivre au quotidien… Je vous invite à aller lire tout d’abord l’album « Azuro Le dragon bleu.

Ce 2e tome commence le jour de l’anniversaire d’Azuro. Mais, celui-ci, trop timide, n’a pas osé inviter ses amis pour le goûter. Et même son meilleur ami, l’oiseau Jippy n’est pas là pour lui gazouiller un chant d’anniversaire à l’oreille. Cette absence anormale inquiète Azuro qui part à sa recherche avec l’aide d’une petite fille, Lily. En cours de route, ils tombent sur une plume de Jippy : une piste ! Mais les animaux qu’ils vont croiser sur leur chemin ne sont pas de bonne augure : méfiant et critique vis-à-vis du petit dragonneau considéré comme monstrueux, horrible et méchant, ils leur annoncent que l’oiseau est poursuivit par un monstre du même acabit. Peu rassurant.

Auzou (c)
Auzou (c)

Heureusement, une grande surprise finale attend Azuro qui peut finalement se réjouir d’avoir les meilleurs amis du monde et une maman en or.

Touchante histoire. Un joli message sur le respect de l’autre et l’amitié.

Ces dragons me rappellent celui de la Belle au bois dormant de Disney forcément mais également celui de l’Histoire sans Fin avec une touche de la Dragonne de Shrek… Un bel univers !

Le titre « Azuro et la sorcière vient de sortir » et, si j’en crois ma corne magique, le 4e tome est en cours de bouclage par Jérémie FLEURY et le scénario du Tome 5 est au bout du crayon des frères SOUILLÉ.

J. Fleury (c)
J. Fleury (c)

 

 

À suivre donc…

 

 

Auteurs : Laurent et Olivier SOUILLÉ
Illustrateur : Jérémie FLEURY
Edition : Auzou – Mes p’tits albums – 32 pages – Env. 6 euros
Année : 2016

Note 14/20


Dans la même collection :
– Azuro, le dragon bleu (1)
– Azuro et la sorcière (3)

Continue Reading

Devine combien je t’aime

L'école des loisirs (c)
L’école des loisirs (c)

Il n’est pas toujours facile de se dire que l’on s’aime ? Mais bien sûr que si, c’est une question d’entraînement et il faut commencer tôt. Mais savoir trouver les mots pour se dire combien on s’aime, c’est une autre affaire car rien n’est aussi grand que l’amour ? Avec un peu d’imagination, on y arrive toujours…

Avant d’aller dormir, Petit Lièvre Brun attrape les oreilles de Grand Lièvre Brun car il a une chose très importante à lui dire : « Devine combien je t’aime ? » Et s’en suit une série de tentatives d’estimation de cette quantité d’amour : « grand comme ça », « haut comme ça », « loin comme ça ». Et Grand Lièvre Brun, qui est plus grand forcément, renchérit sur la taille de son amour pour Petit Lièvre Brun.

Moi, je t’aime jusqu’à la lune – et retour !

Un petit album aux illustrations tendres et touchantes de Anita Jeram, qu’on aime à relire à deux régulièrement, à tous les âges, toute la vie, pour se dire qu’on s’aime. C’est important, non mieux : c’est essentiel… « Jusqu’à l’infini… Non, deux fois l’infini… » 🙂

Auteur : Sam MC BRATNEY
Illustratrice : Anita JERAM
Edition : L’école des loisirs – Pastel – Cartonné – Env. 10 euros
Année : 1994
Prix Sorcières 1995

Note : 17/20

Continue Reading

Roule galette…

Flammarion
Flammarion

Je pense que ce livre fait partie des petites briques qui ont construit mon enfance, il me semble encore l’entendre me la faire raconter. Je l’ai gardé, mon édition date de 1950… étonnant. Et, comme la fourmi (à corne) n’est pas prêteuse (trop longtemps de ses livres), je l’ai racheté pour Théa.

Flammarion
Flammarion

L’édition n’a pas pris une ride, et c’est tant mieux. J’aime notamment la typographie classique, celle de mon premier livre de lecture « Je veux lire » (que j’ai gardé aussi, oui j’ai un côté conservateur de fossiles rares).

Hachette
Hachette

je veux lire inter

 

 

 

 

 

 

Flammarion
Flammarion

J’aime bien sûr l’histoire de cette coquine de galette qui, bien trop fière d’elle et un peu naïve, se fait croquer par le rusé renard, et également la petite comptine qui reste…

Je suis la galette, la galette, je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier. On m’a mise à refroidir mais j’ai mieux aimé courir ! Attrape moi si tu peux.

 

 

Un grand classique pour les plus jeunes.

Raconté par : Natha CAPUTO

Illustrateur : Pierre BELVES
Edition : Flammarion – Les Albums du Père Castor
Année : 1950

Note : 15/20

Continue Reading

Madame Têtue et la Licorne

Hachette (c)
Hachette (c)

Forcément, un petit livre avec « Licorne »et « Têtue » dans le titre, c’est pour moi.

Saviez-vous que le premier de la collection était Monsieur Chatouille, en 1971, créé par Roger Hargreaves pour son fils Adam, afin de lui expliquer ce qu’était un chatouille.

En 1988, Adam a repris le flambeau de son père en créant 6 nouveaux personnages, dont Madame Têtue. La voici, ici, dans l’une des aventures de la collection « Paillettes », une histoire faisant intervenir d’autres personnages, et non plus uniquement la présentation du caractère de Monsieur ou de Madame.

Madame Têtue est têtue comme une mule, un troupeau de mules.

Croyez-vous aux licornes ? Sans doute, mais Madame Têtue, ah non, ça jamais, cela n’existe pas. Et même si tous autour d’elle tentent de la convaincre, la Licorne, elle-même, et bien non, pour elle c’est un cheval, na ! On n’est pas la pus têtue du monde pour rien, et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Mignon, rapide à lire, rigolo pour faire passer un petit message aux tempéraments les plus bornés… Car, moi je vous le dis, les Licornes existent !

Auteur : Roger Hargreaves
Edition : Hachette Jeunesse
Année : 2008

Note 13/20

Continue Reading