Figurec

Merci monsieur FabCaro d’avoir commis ce bijou déjanté dont l’univers totalement barré nous rend addicted en moins de 2 pages.

Une folie douce et férocement drôle dans laquelle plonge le narrateur de plus en plus profondément et dont on se repaît délicieusement.

Toujours plus loin dans l’ironie irrévérencieuse, toujours plus haut dans l’absurdité désopilante, aspirant le lecteur totalement accro dans une spirale infernale et extatique. « Mais non, mais il le fait ! » Et dire que j’aurai pu passer à côté de ce plaisir ? À s’acheter un radiateur pour s’y frapper la caboche de regret. Ouf ! 

À lire et à relire pour la finesse de l’écriture,  la suave impertinence d’oser proposer une aventure littéraire de cette qualité, les dialogues les plus improbables du répertoire post-moderne, des images mentales hallucinantes projetées malgré vous dans votre cerveau pur (si si).

Mais j’adore trop trop quoi ! ENCORE !

 

Résumé de l’éditeur :

«L’enterrement de Pierre Giroud m’a énormément déçu, c’était une cérémonie sans réelle émotion. Tout cela manquait de rythme, de conviction. Le père Rouquet lui-même n’était pas dans son meilleur jour. Non, vraiment, cet enterrement ne me marquera pas, on est bien loin d’Antoine Mendez. Ah l’enterrement d’Antoine Mendez! Sa femme essayant de sauter dans le caveau pour le rejoindre dans l’éternité, ses cris hystériques, ses trois fils la retenant dans des spasmes maîtrisés de grands garçons face à la mort, le discours de son meilleur ami admirablement ciselé… Antoine Mendez, voilà quelqu’un qui a réussi son enterrement.»  À force de courir les enterrements, le narrateur est devenu un expert en la matière. Mais à bien regarder l’assistance, il semblerait qu’il ne soit pas le seul…

Feuilleter le livre : 

Auteur : Fabrice CARO
Edition : Gallimard – 240 pages – 16 euros
Année : Février 2006

Du même auteur : 
– Le discours – Gallimard (chroniqué ici)
– Moins qu’hier (et plus que demain) chez Glénat (chroniqué ici)
– Zaï Zaï Zaï Zaï chez Six Pieds Sous Terre
– Si l’amour c’était aimer chez Six Pieds Sous Terre
– Jean-Louis chez Glénat
– Z comme Don Diego chez Dargaud

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *