La chasse au chasseur

Promenons-nous dans les bois pendant que… le chasseur n’y est pas… Un chasseur ? Et oui, c’est ce que pourrait bien fredonner Sanglier, Lapin et Renard, cette bande de petits fomenteurs (ou vrais menteurs ? comment dit-on déjà ? Hmm je m’égare…)

Voilà, ce n’est plus possible dans cette forêt, on ne peut plus se balader le poil à l’air tranquillement ! « Ça ne peut plus durer », la révolte gronde… Réunion d’urgence entre nos trois amis afin de trouver la meilleure solution pour se débarrasser du-dit chasseur, soit disant nuisible. Au petit matin, le plan est prêt et la chasse au chasseur est lancée : Renard fait le mort tout raplapla, le chasseur s’approche intrigué et PAF ! Sanglier lui fonce dans le derrière, et BOUM ! le chasseur atterrit dans un fourré où Lapin le saucissonne et le bâillonne. Hop, emballé posé Monsieur le zinzin du fusil !

Reste à savoir quoi faire de ce trophée à la moustache pendante… WIZZZ ! Sanglier veut lui tartiner les pieds de beurre pour qu’il n’arrête pas de glisser.
PIC PIC Lapin veut le saupoudrer de miettes de galette pour que les oiseaux viennent le picorer.
BLONK ! Renard veut lui faire perdre le Nord en lui fourrant la tête dans un panier.

Hmmm, du beurre, une galette et un panier ? Tiens tiens tiens, ça me rappelle une histoire ça, pas vous ? Et voilà nos apprentis kidnappeurs qui frappent, chacun à leur tour, à la porte du… Petit Chaperon Rouge. AH MAIS OUI, ELEMENTAIRE MON CHER GRAND MECHANT LOUP !

– Bonjour, Petit Chaperon rouge. Tu pourrais me donner un petit pot de beurre ?
– Bonjour Sanglier. Tu manges du beurre maintenant ?
– Euh… non. C’est… c’est pour l’étaler.
– L’étaler ?
– Sur les pieds… Euh… sur mon dos. Il a craqué et il paraît que ça répare illico.

Mouais… On ne lui fait pas à la gamine écarlate qui trouve ces stratagèmes un peu bizarre. QUOI ! Ils ont ligoté son ami le chasseur, celui qui, justement, lui avait sauvé la vie en la sortant du ventre du loup. Et ils se prennent pour des héros invincibles maintenant croyant avoir terrassé la terreur de la forêt ? Ah, ah, ah et si elle leur faisait croire que le loup n’était pas si loin. Fanfaronnera bien qui fanfaronnera le dernier… 

Un très grand coup de coeur pour cet album qui m’a séduit dès la couverture.

Tout le talent d’Hervé Le Goff s’exprime encore une fois avec brio : des personnages très attachants aux expressions désopilantes (ahh Sanglier est mon préféré), croqués avec humour. Une construction en double-page qui favorise le mouvement et donne du rythme à un récit enlevé et très mélodique.

Un très beau travail sur les couleurs, la lumière, les effets de profondeurs que la qualité de l’impression et le grand format traduisent bien. La dernière page peut paraître simple, mais celui qui trouvera l’ombre aux oreilles pointues comprendra toute la malice de cet ouvrage qu’on déguste sans fin…

Ce conte détourné fonctionne comme une grande comptine, avec des rimes intérieures qui donnent au lecteur/à la lectrice à haute voix un grand plaisir dans la narration.

C’est drôle, plein de rebondissements et toujours teinté de tendresse.

À lire en famille, et À VOIX HAUTE !!!! Qui  a peur du Grand Méchant Loup ? Pas nous ! Enfin presque… 😉

 

Autrice : Christelle SAQUET
Illustrateur : Hervé LE GOFF
Edition : L’Élan vert – Album – 32 pages  – 12,70 euros
Année : Mai 2018

———————-

Et dans la série « conte détourné » sur le thème du Petit Chaperon Rouge, on peut aussi aimer

 

 

 

 

 

 

 

 

————–

Du même duo chez L’Elan vert : 
– Le roi des cacas
– Un vrai noël
– la série Ticajou

Du même illustrateur  : 
– la série MamiePoule Raconte avec Catherine Beigel chez Gautier-Languereau
– Boucle d’or et autres contes en musique avec Elodie Fondacci chez Gautier-Languereau (chroniqué ici)
– Le Petit Poucet chez Fleurus
– Le serpent à fenêtres avec Françoise Bobé chez Flammarion Jeunesse  
– L’épouvantail qui voulait voyager et Hubert le loup qui découvrit la peur du loup avec Hubert Ben Kemoun chez Flammarion Jeunesse  
– Lou, la brebis avec Karin Serres chez Flammarion Jeunesse  
– L’école des Mammouths avec Michel Piquemal chez Milan

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *