Super Cagoule

(c) Seuil Jeunesse

Énorme coup de coeur ! Un classique !

Foutch, foutch, foutch… Ce doux et croustillant bruit de pas s’enfonçant dans la neige fraiche… Dès la première page et d’un mot, l’ambiance est posée. La mine renfrognée, le menton boudeur, une petite poulette à lunettes s’avance en râlant, pas du tout réjouie de devoir porter une cagoule rouge.

Et surtout, tu la gardes bien sur la tête, hein !

Gnan, gnan, gnan… Vous aussi, vous auriez marmonné ainsi, rongeant votre frein de devoir supporter cette infâme cagoule qui pique et qui gratte, en plus d’être moche.

On l’a tous vécu et on le fait subir à nos bambins (allez avouez !) : obligé de devoir sortir dehors accoutré d’un horrible heaume en laine, pour ne pas attraper froid.

Ben voyons !

C’est surement un instrument de tortue inventé au Moyen-Âge pour punir les enfants pas sages. 

Mais voilà, qu’en chemin, notre petite poulette tout encagoulée de rouge rencontre un grand loup affamé à l’air féroce. Tiens, tiens, cela me rappelle un conte bien connu…

Je suis le Petit Chaperon rouge et j’apporte une galette et un petit pot de beurre à ma mère-grand qui habite de l’autre côté de la foret. 
Non, je rigole là… En fait, je vais retrouver des copains pour faire une bataille de boules de neige.

Et tout l’humour décalé d’Antonin Louchard nous embarque, encore une fois, dans un dialogue absurde et drôle entre une poulette qui a oublié d’être bête et un loup benêt qui a dû attraper un rhume de cerveau pour être aussi idiot (forcément si il ne met pas de cagoule en hiver, lui).

Et pourquoi t’es déguisée en borne d’incendie ? 
C’est pas un déguisement, c’est ma supercagoule !

Oui mais voilà, le loup est bien décidé à la croquer, la poulette, et exige que le couvre-chef soit retiré (un genre de loup qui doit éplucher ses nectarines avant de les manger).

Certainement pas ! Si je l’enlève, je perds mes super-pouvoirs.

Surprise ! Cette supercagoule lui permet d’être « la plus savante du monde. » Et c’est parti pour une série de questions pièges afin de démontrer au loup qu’avec cette vermeilleuse coiffe 🙂 , la poulette sait tout sur tout. La tactique est efficace car le loup finit par réclamer la cagoule.

tu sais qu’elle te va comme une moufle, cette cagoule !

Et vas-y que je te flatte ! Mais tel le corbeau dans la fable du célèbre fabuliste, le loup se fait bien berner et en paye le prix fort : il détale loin tant la cagoule enfilée lui gratte la tête, et hop au régime sec. Une poulette rusée comme un renard, c’est le comble ! Coup double pour la malicieuse poulette qui se débarrasse du loup et de la cagoule en même temps. L’esprit l’emporte sur la force, une belle morale.

Ce petit format carré facile à manipuler est à mettre entre toutes les mains, c’est absolument désopilant ! La structure narrative oppose les répliques de la poulette maligne à gauche et les remarques ridicules du loup à droite, invitant à une lecture à deux. On reste dans un univers d’album où l’illustration a la part belle mais les dialogues insérés dans des demi-phylactères fonctionnent comme une bande-dessinée, apportant encore plus de rythme et d’humour au comique de situation. C’est totalement délicieux ! Un texte très théâtral à raconter à voix haute pour le plaisir des mots, et amplifier la drôlerie des répliques des personnages. Gros coup de cœur, comme pour tout le reste de l’œuvre d’Antonin Louchard. On ne s’en lasse pas !

Mes lapins, rendez-vous tout de suite en librairie pour le très nouveau et attendu : Le pire livre pour apprendre le dessin.

Auteur / Illustrateur : Antonin LOUCHARD
Edition : Seuil Jeunesse – album – 40 pages – 8,90 euros
Année : 2016

 

———-
Du même auteur aux éditions du Seuil Jeunesse : 
– Le pire livre pour apprendre le dessin
– Patate
– Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte
– Je suis un lion
– Mon petit coeur
– Grande bouche
– Bouh
– Le pire livre pour apprendre le pot
– Je veux voler

Aux éditions Thierry Magnier : 
– Ceci est un livre
– L’affaire du collier
– Dans la galette, il y a…
– C’est la p’tite bête…
– La promenade de Flaubert
– Oh la vache !
– Le chevalier noir
– Cékicékapété ? Une enquête explosive
– Le crocolion
– Tiens c’est pour toi

Aux éditions PetitPol, toute la série Petite Bête.

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *