La belle liste poire du Prince de Motordu

Gallimard (c)
Gallimard (c)

Un grand classique, bien sûr, mais j’ai choisi d’attendre un peu pour le lire avec ma Licornette Théa… pour éviter les confusions d’apprentissage de la langue et surtout pour qu’elle puisse comprendre elle-même les jeux de mots… Quel bonheur de voir ses yeux s’illuminer quand elle vient de trouver le jeu sur le mot ou l’image…

Le jeune prince de Motordu habite un magnifique chapeau. Avec ses coussins, il y joue aux tartes dans la grande salle à danger et aime manger des braises de bois. Sa vie change le jour où il rencontre une jeune institutrice, la princesse Dézécolle. Celle-ci l’invite dans sa classe pour tenter de corriger sa façon de parler. Le prince de Motordu est plutôt doué et fait de rapides progrès. Mais la vie en classe devient beaucoup moins drôle quand quatre et cinq ne font plus bœuf et que ses copains ne sont plus des glaçons et des billes, mais des garçons et des filles. Rentré chez lui, il reçoit un jour une lettre de la princesse Dezecolle et une grande lisse poire d’amour commença…

Un best-seller vendu à plus d’1 million d’exemplaires !

Ce titre a été recommandé par le ministère de l’Éducation nationale pour le cycle 2 de l’école primaire, c’est hibou (euh chouette, pardon), mais surtout on le recommande pour rire au royaume des jeux de mots et d’images, et découvrir le sens caché des mots tordus et les détordre… ou non.

Auteur / Illustrateur : Pef
Edition : Gallimard Jeunesse Folio Cadet – Premières lectures – Autour de 5 euros
Année : 1980 (pour mon édition)

Note : 16/20

Ecouter l’interview de Pef sur France Inter 

Voir un l’interview de Pef où il explique la naissance du personnage du Prince de Motordu :


Dans la même collection :
– Motordu : les tables de la fontaine
– Motordu et les petits hommes vers
– Au loup tordu !
– L’ami vert cerf du Prince de Motordu
– Motordu Papa
– Motordu et le fantôme du chapeau
– Motordu est le frère Noël
– Motordu et son père Hoquet
– Motordu a pâle au ventre
– Motordu champignon olympique
– Motordu sur la Botte d’Azur
– Le livre de nattes
– Leçons de géoravie
– L’ivre de français

Continue Reading

Le Souffleur de Rêves

Gautier-Langereau (c)
Gautier-Languereau (c)

« Au nord de Venise, cernée par la lagune, s’étendait l’île de Murano. (…) Les gens venaient du monde entier, car on y soufflait aussi le verre. Dans la chaleur des flammes, les maîtres verriers rivalisaient d’adresse pour façonner au bout de leur sarbacanes, appelées « cannes à vent », des vases et des bijoux étonnants ».

Et si, par magie, un malheureux apprenti souffleur de verre dont la carrière fut brisée à quinze ans devenait un mystérieux fabriquant de rêves des enfants ?

Ce conte initiatique est fabuleux : on suit le parcours extraordinaire de Zorzi Ballari, cet orphelin devenu par accident le danseur boiteux, le « Ballarino », renié par ses pairs et méprisé de tous mais qui s’accrocha à son propre rêve : souffler le verre. Chaque nuit, il se glissait dans les ateliers déserts pour apprendre et « à force de persévérance, son souffle devint si délicat et si précis qu’il s’étira comme un soupir ».

T. Prugne (c)
T. Prugne (c)

Ce très grand livre pourrait faire partie de la catégorie des Beaux Livres tant les illustrations sont sublimes. Les paysages vénitiens sont divinement rendus, les couleurs chaudes et lumineuses transcendent les émotions, les contrastes ombres/jours sont envoutants : des tableaux de maître à chaque page dans lesquels on aime à se perdre et à rêver de glisser sur l’onde de la lagune à la recherche des bulles de verres féériques.

L’histoire est captivante, un conte pour petits et grands où la réalité côtoie le merveilleux, le style est poétique, doucement rythmé comme une petite musique intérieure, un peu méditative. Vous ne ressortirez pas de ce livre intact, tant la magie opère efficacement. C’est profondément touchant.

T. Prugne (c)
T. Prugne (c)

 

Alors, si certains soirs le sommeil peine à venir, sache que, tout près de Venise, quelqu’un souffle toujours des rêves. Et que pour les faire venir à toi, il te suffit de songer fort à lui.

 

 

Vous vouliez offrir un bijou rare ? Courrez acheter ce « bel ouvrage », une pure rêve-meille.

😉

Auteur :  Bernard VILLIOT
Illustrateur : Thibaut PRUGNE
Edition : Gautier – Languereau
Année : 2015

Note : 16/20

Ecouter la chronique de Denis Cheissoux sur France Inter « L’as-tu lu mon p’tit loup? »

Continue Reading

L’énorme crocodile

L'enorme crocod

«Quoi de plus savoureux qu’un enfant dodu et bien juteux?» se dit l’énorme crocodile. Heureusement, l’horrible gourmand verra ses projets contrariés : il n’est pas si facile pour un crocodile de trouver un enfant à dévorer lorsque les autres animaux de la jungle font tout pour l’en empêcher.

Un livre qui fait doucement frissonner, juste ce qu’il faut d’effrayant pour attiser le suspens quant à la faim/fin de cet énorme crocodile un peu stupide et malchanceux, cette fois…

Auteur : Roald Dahl
Illustrateur : Quentin Blake
Edition : Gallimard Jeunesse – Folio Benjamin
Année : 1978 (ici 2013)

Note : 18/20

Voir le site consacré à Roald DAHL

Continue Reading

Vive la pluie !

Nathan (c)
Nathan (c)

Ce livre m’a tapé dans l’oeil pour son originalité, et c’était déjà en 2001. Sans doute une de mes découvertes du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil à l’époque.

Dans le magasin de chaussures de Monsieur Basket, une paire de bottes rouges rêvent de sauter dans les flaques d’eau… Qui viendra les acheter ?  La sorcière Cracrabosse : non, elle est trop moche et ses pieds sentent le fromage, beurk ! Un gros ogre aux dents comme des épées et qui veut changer ses bottes de sept lieues : non les bottes sont trop rikiki, ouf ! Une petite fille tout de rouge vêtue : non les bottes sont trop grandes, zut elle ne pourra pas botter les fesses du loup ! Mince, les bottes rouges se désolent de ne pas trouver pieds à leur taille… Quand entre dans le magasin un monsieur à Barbe Blanche…

Avec les mots doux de Mymi Doinet, dèjà, on s’amuse à retrouver les personnages de contes célèbres : la fée Carabosse, le Chat Botté et ses bottes magiques, le Petit Chaperon rouge et même le Père Noël. Et cette paire de bottes rouges n’est pas sans me faire penser à la paire de chaussures amoureuses des Contes de la Rue Broca

Nathan (c)
Nathan (c)

Le principe original de cette collection « Petit Tandem » a été repris depuis par beaucoup d’éditeurs : une histoire centrale courte qui peut être lu par un adulte complice et des bulles intercalées dans le récit qui peuvent être lues par l’enfant. C’est simple mais malin : une lecture en 2 temps pour les enfants qui apprennent à lire. Deux niveaux proposés dans cette collection : Très facile, Facile.

Auteure : Mymi Doinet
Illustrateur : Marc Boutavant
Edition : Nathan Jeunesse – Collection Petit Tandem
Année : 2001

Note : 15/20

 

Continue Reading

Piccolo, Saxo et Compagnie

Thierry Magnier (c)
Thierry Magnier (c)

UN GRAND CLASSIQUE !

Si vous ne connaissez pas ce livre-CD, je vais bouder. Si, si !

C’est encore une brique qui a construit mon enfance, et, je suis sûre, celle de nombreux adultes de plus de 40 ans. Cette histoire racontée par la voix inimitable de François Périer a bercée mes premières années, j’ai dû écouter le 33T plus de 100 fois, ce qui fait qu’aujourd’hui je la connais par coeur.

Cette version illustrée par PEF colle parfaitement à l’univers merveilleux des instruments devenus des personnages, parfois un peu surréalistes.

Il s’agit donc de « La petite histoire d’un grand orchestre ».

Philipps (c)
Philipps (c)

Longtemps, les instruments de musique ont vécu sans se connaître et c’était bien dommage.

Un soir d’été, les Petits Violons, derniers nés de la famille des Cordes, coururent chez Grand-mère Contrebasse lui annoncer qu’ils avaient rencontrés par hasard de nouveaux instruments : une drôle de famille Saxophone. Après les présentations faites par Grand- Père Baryton de ses deux fils – le saxophone ténor et le saxophone alto – et de son petit-fils Saxo, le soprano, tous décident de partir à la recherche des autres familles du Royaume de la Musique.

Ils font donc la connaissance de la famille des Bois d’abord, cachée dans les arbres, et de Piccolo, puis de celle des Tambours et des Marteaux, et enfin celle des Cuivres.

Avec magie, la voix de François Périer (enregistrée en 1957) nous fait découvrir les différentes famille d’instruments, de façon indépendante puis en symphonie avec l’orchestre. Un beau conte musical pour prendre goût à la musique classique de façon ludique, où les instruments personnifiés vivent une aventure autour du monde.

Auteur : Jean BROUSSOLLE, raconté par François PERIER
Musique : André POPP
Illustrateur : PEF
Edition : Thierry Magnier
Année : 1957 (edition originale), ici 2002

Note : 18/20

Ecouter le début de l’histoire racontée par François Perier

Continue Reading