Nuit étoilée

« Je lève la tête pour regarder le ciel étoilé,
Et le monde devient immense… »

Plongée dans les souvenirs d’une jeune personne, quelque part dans le monde, cela pourrait être moi, cela pourrait être toi. L’adolescence, ces moments où tout bouge, tout secoue, tout interroge et où le sentiment de solitude peut vite glisser vers le mal-être. On se sent différent, incompris, seul et sans voix souvent pour expliquer ce qui assombrit le cœur et l’esprit. C’est tout cela qui palpite dans cet album d’une grande sensibilité et d’une bouleversante poésie.

La narratrice se souvient de ce temps amer où ses parents la délaissaient, où la disparition des grands-parents qui l’avaient élevé était si douloureuse, où l’école était un lieu de brimade.

Elle se souvient de la rencontre avec ce garçon solitaire qui fut un déclencheur, un éclairci dans son existence à la dérive. Lui aussi est seul, harcelé parce que différent, et leur solitude commune va les rapprocher. Ensemble, ils sont plus forts, leur imagination les emmène loin des maux, sans obligation de parler, comme s’ils s’étaient reconnus l’un l’autre. Enfant de marin, ce garçon sans attache aimerait vivre libre comme un poisson. Elle, rêve de s’envoler loin de la ville oppressante.

Continue Reading

Inséparables

Il y a toujours un peu de Pico Bogue en nous, il faut juste prendre le temps de le laisser s’exprimer. Et vous verrez, c’est lumineux !

Totalement fan de ce gentil trublion qui me tire à chaque planche un sourire ou un rire tant les situations croquées avec talent et bienveillance par Alexis Dormal sont justes.

Les mots de Dominique Roques dans la bouche de cet enfant plein de répartie fusent et nous éclairent toujours un peu plus sur la langue et les relations humaines. C’est subtil, drôle et les personnages terriblement attachants.

Dans ce tome XII sorti en septembre, on y retrouve la bande de Pico avec un coup de projecteur sur Charlie, qui rêve d’avoir toujours le bon mot comme son copain. Amitiés, vie familiale et questions philosophiques, la lecture de ces planches invite à la réflexion, et toujours avec intelligence et humour.

À lire et à relire sans modération. Ainsi que tous les albums de Ana-Ana et les 2 tomes de l’étymologie avec Pico Bogue (sur ma liste de Noël 😉).

Évidement, une excellente idée de cadeau en cette fin d’année.

Continue Reading

Lulu et Nelson (T1 & 2)

Le tome 1 donnait le ton : « La vie ne prend pas toujours le chemin le plus court pour nous mener là où elle doit nous mener. Elle aime les détours. Et ceux-ci regorgent d’émotions inconnues, d’expériences inédites, de couleurs douces ou piquantes, de rencontres magiques… » Lettre d’une grand-mère à sa petite fille lui confiant : « il est temps que je te raconte le plus beau détour que j’ai fait dans ma vie. »
 
Cette histoire est celle de Lucia, dite Lulu. Elevée dans un cirque par des parents dompteurs, Lulu rêve d’en faire son métier pour vivre avec les fauves. Une succession d’accidents lui fait perdre sa mère puis les lions du cirque. Désemparée, la petite fille veut partir à la recherche de fauves pour tout recommencer. Sur un coup de tête, elle prend le premier cargo pour l’Afrique du Sud, son père montant à bord in extremis. Arrivés à destination, les ennuis s’enchaînent : le père de Lulu se fait arrêter pour avoir défendu un jeune garçon noir, Nelson. 1964, l‘apartheid bat son plein. Dans l’attente de sa libération et grâce à l’aide de ce nouvel ami, Lulu trouve refuge dans la ferme de Mary, une femme militante.
 
Lulu et Nelson se mettent sur les traces des lions du bush, mais des dangers les guettent. Manigances, chantage, trahison, les nouveaux amis sont-ils vraiment de confiance ? La rencontre avec les lions fera-t-elle changer d’idée Lulu sur son objectif de les ramener au cirque ? La question de la liberté est au cœur même du récit, celle du père de Lulu, celle des lions dans leur environnement naturel et celles des populations opprimées par le pouvoir des blancs. L’histoire de Nelson Mandela résonne avec celle de Lulu.

Continue Reading

Titus et les lamas joyeux

Toujours un chouette moment de découvrir une nouvelle collection pour les premières lectrices et lecteurs.
Et tous les moyens sont bons pour donner le goût de la lecture, le format BD en est un bon exemple.

Titus a un gros problème ce matin, il a découvert un bouton sur son front. C’est la catastrophe ! Il essaye comme il peut de le cacher pendant le petit déjeuner, mais arrivé dans la cour de l’école, il se confie à sa bande de copains, les Lamas Joyeux. 

Romi, Adila, Gédéon et Jo sont formels, il a attrapé le virus de l’acné et il va devenir un ado. « Mais, je veux pas moi ! Je suis trop jeune » répond l’infortuné. Et surtout, si la maîtresse le voit, c’est sûr, elle va l’envoyer au collège. « Nom d’un slip à pois », il faut organiser une réunion d’urgence afin de trouver toutes les solutions pour empêcher le pire : être séparés. Chacun y va de sa bonne astuce, plus ou moins efficace. Mais la mission réussira-t-elle ? Il faudra aller livre cette petite BD pour le découvrir !

Le format BD est très facile pour la prise en main et pour entrer rapidement dans l’histoire. Dès la première page, les personnages sont présentés, chacun avec un caractère bien trempé, on imagine facilement qu’on pourra retrouver chacun d’entre eux au cœur de chaque nouvel épisode. La palette de personnalités permet de s’identifier facilement à l’un deux.

Continue Reading

Caché ou pas j’arrive !

Dans mon bac à trésors, il y a forcément ce petit ouvrage, mi-album, mi-BD, une collaboration entre deux artistes sensibles 100% réussie.

C’est l’histoire d’une partie de cache-cache écrite et dessinée à 4 mains entre deux personnages, la petite taupe Bartok et Nouk aux oreilles de chat, que leurs autrices respectives font jouer dans l’univers de la famille Biloba.

Vous avez envie de jouer ? Moi aussi, alors c’est parti !

Dès la première page le compte à rebours est lancé, c’est Bartok qui s’y colle, Nouk doit se cacher. « Je compte jusqu’à 7 et je viens te chercher ».

Et voilà que Nouk courre d’une page sur l’autre, comme le décompte dans des bulles qui glissent en haut du livre. Vite trouver la bonne cachette, mais chaque recoin de la maison est déjà occupé. Le jardin offre des opportunités mais gare à Mémé Molle et ses bécots qui piquent. Vite, encore plus loin, la cabane des copains dans les arbres, mais une bagarre gronde. Pff, c’est pas de tout repos. Et dans les bois ? Moui, mais c’est un peu terrifiant quand même.

Continue Reading