Azuro – Sur la piste de Jippy !

Auzou (c)
Auzou (c)

J’avoue, j’ai tout d’abord craqué sur la couverture de ce livre quand je l’ai vu en librairie ! Les couleurs vives et chaleureuses, l’univers graphique tout en rondeur de Jérémie FLEURY quasiment en relief, et ce trognon petit dragon bleu azur qui semblait prendre vie sous nos yeux au fil des pages et qu’on aimerait d’avoir comme copain-doudou.

J’ai ouvert le livre et sur la page de dédicace, j’ai découvert la raison d’être de cet ouvrage : un hommage aux enfants atteints du Syndrome de Williams, une maladie génétique orpheline, leur donnant un faciès d’elfes notamment. Très émouvant. Un beau témoignage sur la différence, le handicap et la tolérance, tout en douceur par les mots de Laurent et Olivier SOUILLÉ.

Azuro n’est pas un petit dragon comme les autres, il n’est pas rouge ou noir mais bleu et il ne crache pas de flammes mais de l’eau. Et la différence n’est pas facile à vivre au quotidien… Je vous invite à aller lire tout d’abord l’album « Azuro Le dragon bleu.

Ce 2e tome commence le jour de l’anniversaire d’Azuro. Mais, celui-ci, trop timide, n’a pas osé inviter ses amis pour le goûter. Et même son meilleur ami, l’oiseau Jippy n’est pas là pour lui gazouiller un chant d’anniversaire à l’oreille. Cette absence anormale inquiète Azuro qui part à sa recherche avec l’aide d’une petite fille, Lily. En cours de route, ils tombent sur une plume de Jippy : une piste ! Mais les animaux qu’ils vont croiser sur leur chemin ne sont pas de bonne augure : méfiant et critique vis-à-vis du petit dragonneau considéré comme monstrueux, horrible et méchant, ils leur annoncent que l’oiseau est poursuivit par un monstre du même acabit. Peu rassurant.

Auzou (c)
Auzou (c)

Heureusement, une grande surprise finale attend Azuro qui peut finalement se réjouir d’avoir les meilleurs amis du monde et une maman en or.

Touchante histoire. Un joli message sur le respect de l’autre et l’amitié.

Ces dragons me rappellent celui de la Belle au bois dormant de Disney forcément mais également celui de l’Histoire sans Fin avec une touche de la Dragonne de Shrek… Un bel univers !

Le titre « Azuro et la sorcière vient de sortir » et, si j’en crois ma corne magique, le 4e tome est en cours de bouclage par Jérémie FLEURY et le scénario du Tome 5 est au bout du crayon des frères SOUILLÉ.

J. Fleury (c)
J. Fleury (c)

 

 

À suivre donc…

 

 

Auteurs : Laurent et Olivier SOUILLÉ
Illustrateur : Jérémie FLEURY
Edition : Auzou – Mes p’tits albums – 32 pages – Env. 6 euros
Année : 2016

Note 14/20


Dans la même collection :
– Azuro, le dragon bleu (1)
– Azuro et la sorcière (3)

Continue Reading

Le hollandais sans peine

Ecole des loisirs (c)
Ecole des loisirs (c)

« Houlaï… Moatazan.  Gaboum chrouillasse ! »

Comment ça, vous ne comprenez pas ce langage ? Vous n’avez pas appris le hollandais, comme Jean-Charles, pendant ses vacances en Allemagne, au camping près de la mer… euh chrouillasse ? Quel dommage ! Mais rien n’est perdu, allez vite acheter ce livre, c’est à se tordre de rire, pas une ride pour ce petit ouvrage de 1989. Un délice de tendresse, d’acceptation de l’autre et d’humour. On adore ! Merci Anne-Sophie L. et Fanny JOLY pour ce conseil !

Nous nous mîmes à courir vers la mer. A la façon dont Niclausse galopait à mes côtés, je compris qu’on peut aimer sa petite soeur dans n’importe quelle langue.

Le papa de Jean-Charles a une idée dans la tête : faire apprendre l’allemand à son fils, car les langues étrangères, c’est important pour réussir dans la vie. C’est sans compter sur l’imaginaire débordant de Jean-Charles qui trouve une manière originale pour se faire un nouvel ami tout en jouant un tour à son Papa. Coquin va !

Auteur : Marie-Aude MURAIL
Illustration : Michel GAY
Edition : L’école des Loisirs – Collection Mouche – 54 pages – Env. 6 euros
Année : 1989

Note  17/20

Continue Reading

Le Souffleur de Rêves

Gautier-Langereau (c)
Gautier-Languereau (c)

« Au nord de Venise, cernée par la lagune, s’étendait l’île de Murano. (…) Les gens venaient du monde entier, car on y soufflait aussi le verre. Dans la chaleur des flammes, les maîtres verriers rivalisaient d’adresse pour façonner au bout de leur sarbacanes, appelées « cannes à vent », des vases et des bijoux étonnants ».

Et si, par magie, un malheureux apprenti souffleur de verre dont la carrière fut brisée à quinze ans devenait un mystérieux fabriquant de rêves des enfants ?

Ce conte initiatique est fabuleux : on suit le parcours extraordinaire de Zorzi Ballari, cet orphelin devenu par accident le danseur boiteux, le « Ballarino », renié par ses pairs et méprisé de tous mais qui s’accrocha à son propre rêve : souffler le verre. Chaque nuit, il se glissait dans les ateliers déserts pour apprendre et « à force de persévérance, son souffle devint si délicat et si précis qu’il s’étira comme un soupir ».

T. Prugne (c)
T. Prugne (c)

Ce très grand livre pourrait faire partie de la catégorie des Beaux Livres tant les illustrations sont sublimes. Les paysages vénitiens sont divinement rendus, les couleurs chaudes et lumineuses transcendent les émotions, les contrastes ombres/jours sont envoutants : des tableaux de maître à chaque page dans lesquels on aime à se perdre et à rêver de glisser sur l’onde de la lagune à la recherche des bulles de verres féériques.

L’histoire est captivante, un conte pour petits et grands où la réalité côtoie le merveilleux, le style est poétique, doucement rythmé comme une petite musique intérieure, un peu méditative. Vous ne ressortirez pas de ce livre intact, tant la magie opère efficacement. C’est profondément touchant.

T. Prugne (c)
T. Prugne (c)

 

Alors, si certains soirs le sommeil peine à venir, sache que, tout près de Venise, quelqu’un souffle toujours des rêves. Et que pour les faire venir à toi, il te suffit de songer fort à lui.

 

 

Vous vouliez offrir un bijou rare ? Courrez acheter ce « bel ouvrage », une pure rêve-meille.

😉

Auteur :  Bernard VILLIOT
Illustrateur : Thibaut PRUGNE
Edition : Gautier – Languereau
Année : 2015

Note : 16/20

Ecouter la chronique de Denis Cheissoux sur France Inter « L’as-tu lu mon p’tit loup? »

Continue Reading

Caroline aux Sports d’Hiver

Hachette (c)
Hachette (c)

Dans la série « petit trésor de mon enfance », bien sûr on ne peut pas faire l’impasse sur Caroline et de sa bandes de copains animaux : Youpi, Bobi, Boum, Pouf et Noiraud, Kid et Pipo.

J’adore tout particulièrement ma version originale (grand format taille A4) qui a été réillustrée depuis, remise au goût du jour pour que les équipements de ski paraissent plus modernes. 😉

 

L’hiver est arrivée, et Caroline a décidé d’emmener son petit monde aux sports d’hiver : direction le magasin pour trouver une tenue à sa taille ce qui devient un vrai bazar en moins de 5 minutes grâce notamment aux chatons Pouf et Noiraud.

Hachette (c)
Hachette (c)

 

Ensuite, premier cours de ski où le demi-tour ou « conversion » n’est pas encore bien acquis par toute la troupe.

Pause au soleil pour bronzer en dégustant de délicieuses glaces… enfin des stalactites. Et enfin, la descente entre les sapins.

Pour couronner le tout : concours de saut à ski ! Mais voilà que le pauvre petit Bobi s’envole dans les airs et disparait au loin, bien trop léger… Il est bien vite retrouvé et après une bonne partie de descente en luges, de toupies sur la patinoire, d’échanges musclés en hockey, la semaine se finit en concours de bonhommes de neige.

Le style est simple et plaira toujours aux plus jeunes. Beaucoup de situations drôles et cocasses, on aime à chercher le petit détail dans le décor qui fait sourire.

Moi, ça fait partie de mon patrimoine et tout naturellement, j’ai offert une édition actuelle à Théa.

Hachette (c)
Hachette (c)

Auteur / Illustrateur : Pierre PROBST
Edition : Hachette
Année : 1977 (pour mon édition)

Note : 15/20

 


Dans la même collection :
– Caroline à la mer… et Youpi surpris par la marée haute
– Caroline au cirque… et ce coquin de petit singe Sabi
– Caroline en vacances… et les bêtises sous la tente
– Caroline au pôle nord… et comment fabriquer un igloo
– Caroline voyage… Et Carolines aux Indes, au ranch, et sa maison, à travers les âges, et son automobile, invite ses amis, sur la lune, au Canada, en Europe.

Du même auteur :
Youpi au Zoo
Youpi à l’école

Continue Reading

Lulu et le cheval qui danse

Magnard Jeunesse (c)
Magnard Jeunesse (c)

Non, ce n’est pas parce que cette petite tortue verte s’appelle Lulu qu’elle me plait… C’est pour bien plus de choses que ça, et tout d’abord son univers poétique et tendre !

Lulu a bien des secrets depuis quelques temps, elle se promène avec des sacs 3 fois plus gros qu’elle. Mais que manigance-t-elle se demandent Rien-ne-sert  le lièvre curieux, Belotte la belette, Vapo le putois ? Brico le castor le sait lui : elle transporte des navets. « Mais, tu les as toujours détesté ! » lui disent-ils. « J’ai changé d’avis, c’est toujours mieux que de changer d’amis. »

Non, ce n’est pas possible, ces navets sont des « salades », personne n’y croit.

Pour éviter les mauvais curieux, Lulu s’enfonce dans la forêt pour rejoindre un endroit très secret où se trouve son nouvel ami : Lipi, un magnifique cheval blanc comme neige, si beau qu' »on le croirait peint avec un pinceau de lumière dorée« . Cependant, ce bel étalon a le cafard, avec ta jambe boiteuse, fini « le cheval qui danse », ses maîtres l’ont abandonné. Et ce ne sont pas les purées de navets, même confectionnées avec amour par Lulu, qui vont lui remonter le moral. Lulu va voir besoin de l’aide de sa bande de copains pour trouver un remède magique afin de redonner le sourire et le goût des cabrioles à ce cheval voltigeur.

Un texte poétique du talentueux Daniel Picouly, dont les phrases riment en s’entrelaçant délicatement, et subtilement. Cet album donne la part belle à l’illustration onirique et un peu fantasmagorique de Frédéric Pillot (le papa de Thérèse Miaou, notamment) : la mise en page est ingénieuse avec des effets de zoom et plans larges, le souci du détail cocasse est bien travaillé afin de rendre parfaitement les situations et les expressions des personnages. On a l’impression d’être une petite souris cachée derrière une feuille en train d’épier les conversations de ces animaux un peu hors du commun.

Auteur : Daniel PICOULY
Illustrateur : Frédéric PILLOT
Edition : Magnard Jeunesse
Année : 2013 

Note : 14/20

Feuilleter le livre


Du même auteur :
– La collection Lulu Vroumette
– La collection des Chabadas

Du même illustrateur :
– La collection Thérèse Miaou

Continue Reading