L’école de ma vie

(c) EDL

Les vacances, c’est sacré ! QUOI ? IL FAUT LIRE ? C’EST PAS JUSTE ! Pourquoi doit-on travailler pendant les vacances ? 

Eh oui, beaucoup d’entre nous l’ont prononcé cette phrase improbable, à 7 ans ou même 14. « Lire = travailler ». Et, en tant qu’adulte, on l’a également entendu, tout droit sorti de la bouche de nos bambins, à un moment ou à un autre. Non ? Allez, avouez !

Comment transmettre le plaisir de la lecture ? Parfois, on ne prend pas le bon chemin, et la force de persuasion s’apparente à de l’injonction, bien loin de l’apprivoisement. 

Fanta, fraîchement sortie du CP, est invitée chez une amie de sa mère, Sylvie, pour passer quelques jours à la campagne. C’est tout nouveau pour elle, et, elle compte bien en profiter. Mais Sylvie souhaite que la petite fille lise tous les jours.

Continue Reading

Krol le fou

(c) A. Callias

Une belle histoire d’amitié entre Edgar, un jeune rêveur qui recherche le calme, un grand scrutateur (un vrai talent !) qui passe son temps à regarder les oiseaux et Krol, un fou de Bassan, pas si fou que ça, qui a envie d’une autre vie que celle de ses congénères à plumes.

Une histoire d’audace, d’apprivoisement réciproque, en bord de mer, en Ecosse. Un ton juste, un style simple jamais simpliste, beaucoup de tendresse, de poésie et un brin d’humour, pour deux coeurs purs qui se sont bien trouvés.

Une jolie plume que celle de Sigrid Baffert empreinte de sensibilité et qui surfe avec grâce mais également avec ingéniosité sur le champs lexical du « fou ».

« Edgar aime s’asseoir sur un banc après l’école et scruter l’océan. Là, au moins, il est tranquille. Un jour, un oiseau se pose près de lui et se met à lui parler. Ce n’est pas n’importe qui : c’est Krol, un fou de Bassan. Krol aussi aime le calme, et rester à l’écart de son clan. Or il a un service très important et très spécial à demander à Edgar. Mais rendre service à un fou, est-ce bien raisonnable ? »

Je vais m’empresser d’aller lire le suivant : « Krol, le fou qui ne savait plus voler »

Continue Reading

Les histoires de la récré : Ma nounou a des yeux derrière la tête

(c) Hatier Jeunesse
(c) Hatier Jeunesse

J’entends à travers les murs, j’ai le flair d’un labrador, je suis rapide comme l’éclair, je lis dans les pensées… Je suis… Je suis… Superman ? Non. La directrice de l’école ? Humm, tu chauffes. Mary Poppins ? Presque ! La nounou d’Ademar ? Bingo !

Ce soir, c’est soirée-pyjamas, et les copains d’Adémar, Louise et Romain, vont être gardés par Pierrette, une nounou « pas humaine » comme semble la décrire Adémar, « elle a des super-pouvoirs ». Non, Louise et Romain n’y crois pas, et pourtant, c’est bien la vérité : impossible de faire la moindre bêtise, elle anticipe tout, on dirait qu’elle a des yeux derrière la tête. Et quand le grille-pain prend feu par mégarde, elle a les bons réflexes ! Une vraie héroïne !

Continue Reading

Un piano pour Pavel

(c) Nathan
(c) Nathan

N’avez-vous pas déjà été irrésistiblement attiré par ce piano dans la gare ? Cet objet qui peut apparaître comme un intrus et qui a pourtant vu passer tant de voyageurs, avec chacun leur propre histoire, leurs joies et leurs peines. 

Et si le piano pouvait raconter ces histoires, ces moments uniques de touches effleurées ou bien appuyées ? 

Voici que commence le voyage de Pavel raconté tout d’abord par ce piano de la Gare de Lyon à Paris.

Continue Reading

Clodomir Mousqueton

Nathan (c)
Nathan (c)

Forcément avec un prénom pareil, Clodomir, ça m’a tapé dans l’oeil ! Figurez-vous que ce fut un roi des Francs, oui Madame, et qu’il signifie « Glorieux et Grand », et que son papa, ce n’était rien moins que Clovis (le type qui a eu un souci avec un pot de fleurs vers Soissons, à ce qu’on m’a dit). Alors moumoute hein… Et ce nom : Mousqueton, ça sent que ça va rester accroché à ses principes non ? Bon je m’égare… Mais pas tant que ça. Clodomir n’aime pas ses voisins, ni leurs enfants, il n’aime rien, ni personne, sauf son jardin, son fauteuil et sa télé… Ouf, il y a de l’espoir alors ! 

Ho, sacréboudiu de bouloche en poil, qui ose me déranger…

Un vieillard acariâtre, renfrogné et très bougon… Tiens, tiens, on dirait un personnage tout droit sorti de l’univers des méchants vilains de Roald Dahl, et on s’en réjouit. Car face à autant de méchanceté, la pureté du petit Marcel, un enfant qui entre par effraction dans la vie du grognon, fonctionne comme un électrochoc. Au coeur de la dispute : un livre, arrivé par mégarde chez Clodomir et non chez Marcel.

Avec ce livre, expliqua le petit d’une voix étouffée, moi, je peux m’aérer la tête…
Et puis, je peux voyager avec ce livre, aller très loin

Et voilà, le papi fait de la résistance : il ne veut pas rendre le livre à l’enfant, car il semblerait qu’il prenne finalement goût pour ce genre de nourriture spirituelle… Après quelques accrochages et une chute dans le fumier, ils vont faire la paix. Et voici le petit Marcel qui fait la lecture au pépé grincheux, et ça lui plait ça à notre ronchon Clodomir…

Continue Reading