Cette année j’ai cantine !

« Ok c’est la rentrée, mais quoi, qu’est-ce que j’entends : il faut que j’aille manger à la cantine maintenant ? Parce que je suis un grand ? Mouais, ça sent l’entourloupe ça… Mes parents ne voudraient-ils pas se débarrasser de moi ? Parce que je sais ce que l’on raconte sur le réfectoire, c’est L’HORRRREURRRRRR !

Vous tremblez, vous aussi ?  »

Mais bon, le jeune brin de garçon – héros de ce délicieux et très digeste album – n’est pas un dégonflé, il va accepter sa nouvelle mission : combattre le « monstre mythologique » CANTINOZAURUS TERRIFICUS (ben la cantine quoi…)

Au fil des pages, notre petit aventurier imagine qu’il va être confronté à toutes les pires situations possibles, tout droit véhiculées par un certain imaginaire collectif : on est enfermés dans une salle sombre, on doit avaler des serpents bouillis, on vous force à vider les assiettes, on mange des gratins d’animaux tout bizarre (du dauphin en gratin, oui oui, du gratin dauphinois exactement… terrible)…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu’en fait ce n’est pas si épouvantable que ça : la pièce est claire et colorée, les enfants rient, chacun a son plateau et on peut s’asseoir avec tous ses copains à une table ronde, « comme une fête d’anniversaire mais sans les parents qui surveillent en coin ».

Le début de la liberté et de l’autonomie en somme non ? Forcément, vu comme ça, ce petit explorateur est ravi de sa découverte, on peut manger en s’amusant, sans bien sûr mettre (trop) le bazar dans le réfectoire… Mieux que les pâtes/poulet carbo(nisé) et la crème (extra) brûlée de sa mère… Et en plus, curry, cumin, épices et plats des quatre coins du globe (haha, désolée c’est mon humour qui m’a forcé), le menu change tous les jours : « la cantine, ça fait voyager!  »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On retrouve la musique des mots de l’excellente Emilie Chazerand (mode Fan ON), humour et poésie : le texte joue sur les sonorités pour créer des rimes subtilement enveloppées. Les illustrations de Caroline Ayrault ont la part belle pour servir le rythme du récit, mêlant réalisme et fantasmagorie : l’univers des enfants, tout simplement.

Une histoire pour découvrir qu’il y a du bon à fréquenter la cantine  : rire avec les copains, découvrir de nouveaux aliments, manger avec de vrais couverts et de temps en temps avec les doigts et même se servir de l’eau tout seul. Tout ça sans avoir les parents sur le dos  !

Ça m’a donné fin moi dis donc… Qu’est-ce qu’on mange ? 

——–

Autrice : Emilie CHAZERAND
Illustratrice : Caroline AYRAULT
Edition : Gautier-Languereau – Album – 32 pages – 10,95 euros
Année : Juin 2019

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

LIRE NOTRE INTERVIEW
D’EMILIE CHAZERAND

en cliquant ici

.

 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

De la même autrice chez Gautier-Languereau : 
– La soeur des vacances
– Le bébé s’appelle Repars
– Quand je serai reine
– Les papas de Violette (chroniqué ici)
– Mon Pépé

Chez Sarbacane : 
– Falalala (à paraître)
– La Société des Pépés à Adopter
– Ma vie moisie, Dieu et moi Shirley Banana
– Les choukachics magiques avec Aurélie Guillerey
– Le génie de la lampe de poche (chroniqué ici)
– La fourmi rouge (chroniqué ici)
– Jean-Jean à l’envers, avec Aurélie GUILLERET
– La petite sirène à l’huile

Et aussi : 
– Le Grizzli Virus avec Amandine Piu chez L’Elan Vert (chroniqué ici)
– L’ours qui ne rentrait plus dans son slip,  Edition Benjamin Media (CD audio) avec Félix Rousseau
– La vérité vraie sur Mireille Marcassin, Edition Benjamin Media (CD audio) avec Amandine Piu
– La série Suzon dont : Suzon part en pique-nique & Suzon et la chasse au trésor, avec Amandine Piu chez Gulf Stream
Quel morfal, ce Gwendal ! aux éditions Les deux coqs d’or, (chroniqué ici)
– Moi Président, aux éditions Les deux coqs d’or
– Chère Mamie avec Charles Dutertre chez L’Elan Vert
– L’horrible Madame Mémé, avec Amandine Piu chez L’Elan Vert
– Y en a qui disent, avec Maurèen Poignonec chez L’Elan Vert
– Apocalypsis, une série fantasy chez Matagot/Nouvel Angle.

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *