La Montagne

(c) Les fourmis rouges

Intriguant, n’est-ce pas ?

Une couverture comme un tableau qui appelle la contemplation autant que l’interrogation ?

Que fait cet homme ? Qu’attend-il ? Que voit-il ? Entre rêve et réalité…

On comprend mieux pourquoi cet album a remporté un prix à la Foire de Bologne, c’est totalement original, envoûtant et déstabilisant.

On ne peut pas y rester insensible, ni neutre. Un voyage inattendu, entre rêve et cauchemar, déroutant à chaque page, à chaque chemin qu’emprunte ce routier un peu perdu dans cette montagne magique et malicieuse.

Au fur et à mesure son humanité se fond dans la nature, de plus en plus stupéfiant. Le format verticale participe au parcours de lecture immersif dans les décors quasiment surréalistes. A tester…

En résumé :

« Un homme sort de son camion et s’arrête pour ce qu’on devine être « une envie pressante ». Il entre dans une forêt des plus banales, semble se perdre bêtement, et commence alors pour le lecteur un voyage merveilleux.

(c) Les fourmis rouges

Réel et imaginaire se mêlent subtilement, non sans rappeler l’univers de Miyazaki. Et l’on est éblouis de voir un personnage facétieux apparaître et disparaître dans l’image, accompagnant avec tendresse le routier déboussolé et inconscient de ce qu’il est en train de traverser. La balade de cet homme sur la montagne, parmi les arbres, devient une sorte de communion intime entre le monde des humains, celui de la nature et celui des esprits. Plus rien ne nous étonne, ni la métamorphose de l’homme, ni les changements de taille du petit monstre sympathique, ni ce paysage devenu personnage à part entière.

Manuel Marsol parvient dès les premières pages à accrocher l’attention du lecteur à la fois intrigué et amusé par l’étrangeté de cette invitation au voyage. Jubilation extrême : l’enfant lecteur voit ce que le personnage humain ne perçoit pas… Ça y est, il a basculé du côté du merveilleux ! »

Auteurs : Manuel MARSOL @ Carmen CHICA
Illustration : Manuel MARSOL
Edition  : Les Fourmis rouges  – 58 pages  – 18,90 euros
Année : Février 2018

 

 

 

Du même duo : O tempo do Gigante (en cliquant ici)

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *