Le Dernier Pisteur : La caverne aux araignées (T1)

(c) Auzou

Vous qui entrouvrez la porte de ce livre, vous qui vous aventurez sur les terres de l’énigmatique royaume de Sombresecret, sachez que l’expérience que vous aller vivre sera forte en émotions. Une fois entré dans l’univers de Zak, ce jeune pisteur de 11 ans au don exceptionnel, vous ne voudrez plus en sortir.

Depuis l’avènement du tyrannique Nokta, les habitants des contrées de Sombresecret vivent dans la peur, une terreur entretenue par un escadron de hyènes cruelles. Seul survivant du clan des pisteurs – ces humains capables de tenir à distance les créatures les plus effroyables grâce à un pouvoir particulier – Sisyphe continue la lutte. Pour l’aider dans son combat, il a pris sous son aile Zak, un apprenti très prometteur. Capable d’établir lui-aussi ce Lien mental avec les animaux, celui-ci doit s’entraîner pour maîtriser son don.

Continue Reading

Une mère à Brooklyn

(c) Ed. du Mercredi

Être un peu rebelle à l’âge de l’adolescence, cela n’est pas surprenant, ce serait même un passage obligé pour certains, une raison d’être pour franchir cette étape de vie. Que l’on soit une adolescente au cœur d’une famille à problèmes comme Alia ou d’une famille à secrets comme Judith, le malaise est le même. Il faut passer le cap, s’affranchir de l’innocence de l’enfance et se cogner à l’âpre réalité du monde des adultes.

Judith vit avec son père Pierre, et Laure, une autre femme. Pas de mère mais une complicité forte entre le père et la fille… Enfin presque. Cet amour inconditionnel empli de joie, c’était avant. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un souvenir fugace, le conflit est devenu leur quotidien.

Continue Reading

Brindille et Ficelle

(c) Didier Jeunesse
(c) Didier Jeunesse

Deux soeurs qui écrivent un livre sur… deux soeurs ! Ah ben ça par exemple ! Y aurait-il un brin d’autobiographie ? Sans nul doute car autant de roublardises et de méchancetés, ça sent le vécu ! Chipies et compagnie au pays de Fifi Brindacier ! Enfin, c’est surtout Ficelle, la soeur terrible : un mélange explosif entre Sophie de la Comtesse de Ségur et Satanas des Fous du Volants. Amour, gloire et beauté, à côté c’est Tchoupi chez les Bisounours. 

Depuis que Brindille, l’aînée sage et obéissante, est entrée à la grande école, elle n’a plus le temps de jouer avec sa petite soeur, Ficelle la peste : c’est sérieux maintenant, elle doit faire ses devoirs, et cela semble la ravir. Tout le contraire de la cadette, jalouse comme un pou (il faudra vérifier un jour l’origine de cette expression dégradante pour la famille de ces Pediculus Humanus Capitis).

Continue Reading

À l’ouest, rien de nouveau

A-l-Ouest-rien-de-nouveauImaginez « Il était une fois dans l’ouest » version « Le grand détournement » arrosé d’un soupçon de « Cinemastock » de Gotlib et du film « Le Magnifique » de Philippe de Broca, et vous aurez une petite idée de ce que j’ai ressenti à la lecture de ce petit bijou d’humour délicieusement loufoque.

Une lecture à deux niveaux : une histoire drôle d’attaque de diligence pour tous les enfants amateurs des jeux de cowboys et d’indiens, mais également un récit farfelu, truffé de jeux de mots et de répliques de films les plus clichées les unes que les autres. 

Tous les ingrédients du western spaghetti y sont réunis, version parodique, les rafales de coups de banane et le ketchup en plus. Deux chasseurs de prime aux noms résonnant comme « Smith et Wesson » (Smith et Nelson) mais pas tout à fait du même calibre (plutôt Owen Wilson et Ben Stiller) sont sur un coup fumant : le pire des Powboys sanguinaires Jack O’Magouille de mèche avec les vils Woodiens attaqueraient la Diligence chargée d’or reliant Little Town Town à Big City. Il faut agir et vite, les deux compères pas très fut-fut tentent de prévenir la Mairesse et le Shérif Mc Colty quand ils tombent sur une bande (enfin deux sauvages emplumés) de Hollywood : les Woodiens. Allez, ça y est, on plonge dans le délire absurde, un régal !

Continue Reading

Car Boy

(c) Thierry Magnier
(c) Thierry Magnier

Il y a des rencontres qui marquent… comme celle avec le dernier roman d’Anne Loyer « Car Boy ».

La lumière de l’aube sur la couverture m’avait déjà séduite, comme une invitation à assister à la naissance d’une histoire hors du commun, à vivre une aventure extraordinaire. Et j’ai ouvert le livre !

Fonce !

Il y a des mots qui vous alpaguent d’un coup, un style, un ton. Comme un coup de foudre. On est pris, on sait qu’on va aimer, qu’on va vibrer.

Continue Reading