Menu fille ou menu garçon ?

Toc, toc, toc ?  Oui, c’est pour quoi ? C’est pour un bon coup de pied au fesses des idées reçues et du sexisme dès le plus jeune âge ? Ah ok, alors c’est bien par ici, entrez ! Et BIM ! 

Et voici donc Thierry Lenain aux prises d’un sujet décisif sur lequel il ne faut pas arrêter de débattre et continuer à le dénoncer : les a apriori sexistes du quotidien !

Et c’est réussi, encore une fois, via une histoire simple mais efficace.

Emmener son enfant manger un hamburger, on l’a tous fait (allez, si, au moins une fois pour leur montrer combien c’est beurkaka tout plein même si c’est regressif, hmm, si ce n’est pas vous, c’est Tonton Phil, Tata Flo, Moumina ou Papymou). Le menu enfant, c’est un classique du fast food, surtout quand il est agrémenté d’un petit cadeau… pour les filles ou pour les garçons. Pour les garçons : une mini-fusée. Pour les filles : une mini-poupée. Ben quoi, normal non ? Et bien, non pas du tout ! C’est exactement la réaction du Papa de Léa.

Ce n’est quand même pas monsieur Hit-Burger qui va décider que ma fille aura une poupée parce qu’elle est une fille, et que mon garçon aura une fusée parce qu’il est un garçon !

On est bien d’accord. Et c’est aussi l’avis de Léa qui veut bien une fusée, elle justement, parce que les poupées, c’est pas trop son truc, mais qui veut surtout MANGER SON HIT-BURGER avant tout ! Papa a promis, alors…

Mais voilà que la serveuse donne une fusée à Léa pensant que c’était un petit garçon. Et c’est parti pour une querelle quiproquo dans la queue des commandes entre un Papa qui veut dénoncer ces pratiques sexistes ridicules et une serveuse qui pensait juste à bien faire… Comme quoi les a priori sur les choix genrés des enfants sont toujours bien ancrés.

Tout à l’heure, vous avez mis une fusée parce que vous pensiez que ma fille était un garçon ! Et moi je veux que vous lui donniez une fusée parce que ma fille est une fille qui préfère les fusées ! 

(c) Nathan

Au détour d’une petite histoire facile à lire tout seul pour les jeunes lecteurs, Thierry Lenain aborde un sujet profond qui résonnera dans l’esprit des petits comme des grands. Les illustrations de Catherine Proteaux-Zuber habillent le texte, comme un album, offrant ainsi une lecture imagée facilitant la compréhension de la narration.

Et là, le petit effet « WOUAH », c’est que cet ouvrage est une réédition de ce roman publié en 1996 dans la Collection Première Lune (ahhh souvenirs, souvenirs…) Un sujet déjà défendu haut et fort ! Et la bataille n’est pas terminée.

Faut pas laisser les autres décider à notre place. On a quand même le droit d’être une fille comme on veut, non ?

Oh que oui ! Avec des myriades de fusées, de camions, de motos, de skateboard et tous ces objets qui n’ont jamais décidé d’appartenir à l’un ou à l’autre. Et si à la place de ces petits joujoux pas toujours très jojos, on distribuait des livres aux enfants ? Mais pas des histoires de princesses ou de chevaliers, hein ! 

Un petit roman à déguster sans fin et à placer dans toutes les assiettes de ceux qui en sont encore au régime dissocié 😉

Auteur : Thierry LENAIN
Illustratrice : Catherine PROTEAUX-ZUBER
Edition : Nathan – Collection Premiers Romans – 32 pages  – 6,20 euros
Année : Juillet 2018 – Première édition 1996.

—-

Du même auteur (non exhaustif, tant il est prolixe) : 

  • La collection « Mademoiselle ZAZIE… » chez Nathan
  • La série « Le jour où… Papa s’est remarié » « …on a arrêté de faire la guerre », chez Nathan
  • Mais que font les parents la nuit illustré par Barroux chez Little Urban
  • Vivants illusté par Betty Bone chez Sarbacane
  • il faudra illustré par Oliver Tallec chez Gallimard Jeunesse (chroniqué ici)
  • Au secours les anges ! (Les 400 coups)
  • C’est ta vie ! L’encyclopédie qui parle d’amitié, d’amour et de sexe aux enfants, Oskar éditeur, 2013 (ISBN 9791021400412)Prix Sorcières 2014 Catégorie Documentaire
  • Demain les fleurs (Nathan)
  • Énervé, poil au nez ! (Casterman )
  • Et si tout ça n’était qu’un rêve ? (MeMo)
  • Il n’y a pas si longtemps (Sarbacane )
  • je me marierai avec Anna (Nathan )
  • Je ne suis plus un bébé, maman ! (Nathan)
  • Jim le cow-boy et Cochise l’Indien (Nathan  )
  • La dernière année, ou pourquoi et comment le père Noël décida d’arrêter et pourquoi il ne recommença jamais (Oskar, collection Trimestre)
  • La Fille du canal (Syros) 
  • La France est devenue la France, illustrations de Thanh Portal, Nathan, 2017
  • Le Livre Qui Fait Peur (Nathan)
  • Le mariage c’est pour les nuls (Nathan )
  • Le Roix boiteux, suivi de Crocodébile (Sedrap )
  • Le soleil dans la poche (Casterman – épuisé)
  • L’Amour Hérisson (Nathan)
  • Ma maman à moi (Nathan)
  • Merci Moustique (Nathan)
  • Moi, Dieu Merci, qui vis ici (Albin Michel jeunesse)
  • Pas de pitié pour les poupées B. (Syros)
  • Petit zizi (400 coups)
  • Quand les chiens s’en vont (Syros)
  • Square des Batignolles, hommage à Barbara (Thierry Magnier)
  • Silence les monstres ! (Nathan)
  • Tête de grenouille (Nathan)
  • Thomas-la-honte, Nathan, 2006 
  • Touche pas à mon corps, Tatie Jacotte ! (400 coups)
  • Touche pas à mon papa (Nathan)
  • Trouillard (Nathan)
  • Un chien dans un jeu de quilles (Nathan)
  • Un jour j’arrêterai la guerre / suivi de La révolte de Kourou (Nathan)
  • Un marronnier sous les étoiles (Syros)
  • Un pacte avec le diable (nouvelle version, Syros)
  • Une île mon ange (La joie de lire)
  • Vive la France ! (Nathan)
  • Wahid (Albin Michel jeunesse)
  • Zoé et la sorcière du quatrième (Milan)

De la même illustratrice : 

  • Les grandes questions du petit Gaston chez Bayard Jeunesse
  • Bouh de Christine Palluy chez Milan
  • Lou le Loup chez Bayard Jeunesse
 

Vous aimerez aussi

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *