Les secrets de Brune – L’amie parfaite

(c) Sarbacane

Tout d’abord c’est le titre qui m’a intrigué, attiré. Forcément, les secrets d’une Brune (même si elle n’est pas du Lac), cela m’interpelle en tant qu’obscure chevelue que je suis.

Et puis les premiers croquis m’ont séduit et emportée, en douceur et gravité, dans l’univers instable de cette adolescente, qui se cherche.

Une ado, pensive, un brin lascive, un peu à la dérive, vaporeuse… rêveuse. 

Brune change de collège pour une autre vie, choisie, enfin presque. La peur de l’inconnu, bien sûr, mais également l’envie de la découverte la tiraille. Partagée entre l’attirance vers ces autres, ces mêmes autres qu’elle, qui lui ressemblent quelque part et le désir de se pelotonner, de se cacher, au fond des couettes, loin sous les draps, coupée de la réalité si dure et si rêche. Une amitié parfaite, cela existe ?

Brune, ado timide et réservée, porte un secret honteux qui l’a poussé à fuir. Un manque de confiance et de multiples complexes l’empêchent de s’intégrer : trop grosse ? trop moche ? trop insignifiante ?

(c) L. Cafaggi

Elle hésite, Brune, elle se cherche, en proie au questionnement intérieur typique de cette phase d’ébauche de vie adulte et de fin d’enfance. Un entre-monde délicat où il faut trouver sa place pour s’épanouir… ou mourir ? Brune va choisir la vie, aller de l’avant, grandir et respirer.

Il m’a fallut plusieurs lectures pour laisser le temps à l’histoire de Brune de se faire sa place, de s’installer et de me questionner. Qui est-elle ? Qu’aime-t-elle ? Où va-t-elle ?

Elle semble inaccessible mais au fil des pages le lien se tisse, presque musical, comme une petite voix intérieure qui se réveille et qui vous rappelle que vous avez été fragile comme elle, qu’il y a encore une part de Brune qui vit en vous, que ce cheminement vers la maturité n’est jamais fini, qu’on avance, comme on peut, vers le bonheur et qu’il est à portée de doigts.

Quelles couleurs, quelle lumière dans ces planches intimistes ! Un grand coup de coeur pour la première double-page d’ouverture où Brune observe son reflet face à la fenêtre, un arrêt sur image, introspectif mais d’une folle fraicheur. Joli clin d’oeil : le regard bienveillant d’Audrey Hepburn (ou Hep-Brune !) au dessus de la jeune fille.

Un album un peu hybride : entre un journal intime un peu décousu façons Manga et un carnet de voyage dont le trait vaporeux des crayonnés de Lu Cafaggi renforce l’atmosphère flottante d’un personnage en construction, une ébauche de sensualité.

On pourrait être insatisfait à la fin de cette lecture en pensant être passé à côté de ce personnage, et pourtant sa fragilité résonne profondément. 

Laissez-vous porter par ces réflexions faussement légères sur la vie en général et plongez dans les secrets de Brune, et ceux de Bruna Vieira. C’est une histoire qui commence et ça en vaut la peine.

 

Auteure : Bruna VIEIRA
Illustratrice : Lu CAFAGGI
Edition : Sarbacane – Album BD cartonné- 88 pages – 15,50 euros
Année : Mai 2017

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *