Menu fille ou menu garçon ?

Toc, toc, toc ?  Oui, c’est pour quoi ? C’est pour un bon coup de pied au fesses des idées reçues et du sexisme dès le plus jeune âge ? Ah ok, alors c’est bien par ici, entrez ! Et BIM ! 

Et voici donc Thierry Lenain aux prises d’un sujet décisif sur lequel il ne faut pas arrêter de débattre et continuer à le dénoncer : les a apriori sexistes du quotidien !

Et c’est réussi, encore une fois, via une histoire simple mais efficace.

Emmener son enfant manger un hamburger, on l’a tous fait (allez, si, au moins une fois pour leur montrer combien c’est beurkaka tout plein même si c’est regressif, hmm, si ce n’est pas vous, c’est Tonton Phil, Tata Flo, Moumina ou Papymou). Le menu enfant, c’est un classique du fast food, surtout quand il est agrémenté d’un petit cadeau… pour les filles ou pour les garçons. Pour les garçons : une mini-fusée. Pour les filles : une mini-poupée. Ben quoi, normal non ? Et bien, non pas du tout ! C’est exactement la réaction du Papa de Léa.

Ce n’est quand même pas monsieur Hit-Burger qui va décider que ma fille aura une poupée parce qu’elle est une fille, et que mon garçon aura une fusée parce qu’il est un garçon !

On est bien d’accord. Et c’est aussi l’avis de Léa qui veut bien une fusée, elle justement, parce que les poupées, c’est pas trop son truc, mais qui veut surtout MANGER SON HIT-BURGER avant tout ! Papa a promis, alors…

Mais voilà que la serveuse donne une fusée à Léa pensant que c’était un petit garçon. Et c’est parti pour une querelle quiproquo dans la queue des commandes entre un Papa qui veut dénoncer ces pratiques sexistes ridicules et une serveuse qui pensait juste à bien faire… Comme quoi les a priori sur les choix genrés des enfants sont toujours bien ancrés.

Continue Reading

Groléfant et Tit’Souris – Histoires (de) bêtes

J’ai quatre pattes, deux oreilles, une bouche, un nez, une queue et ma couleur est gris ? Qui suis-je ? Un éléphant ? Une souris ? Et bien, les deux, c’est évident !

PA-REILS ! Voilà le constat de Tit’Souris lorsqu’elle découvre Groléfant. C’est l’été, il fait chaud, nos deux nouveaux amis décident donc de prendre la route ensemble, tout simplement, comme une évidence.

À mi-chemin entre la BD et l’album, ce recueil d’histoires se compose comme une série de saynètes indépendantes néanmoins reliées entre elles selon un fil narratif : la relation d’amitié, improbable, entre cet alpha et cet omega du monde animal (oui carrément, je me lâche dans la métaphorite, faites attention c’est du lourd).

Amis pour la vie donc, pour le pire et le meilleur !

Avec beaucoup d’humour, de finesse et de subtilité, Pierre Delye aborde des grandes thématiques comme le respect de la différence, la découverte de l’autre, l’amitié, en tentant d’expliquer que « ce qui ressemble s’assemble, et que ce qui se différencie s’associe et s’enrichit ». Après Moitié de coq, il est de retour avec Ronan Badel aux crayons & pinceaux  : succès garanti !

Continue Reading

La chasse au chasseur

Promenons-nous dans les bois pendant que… le chasseur n’y est pas… Un chasseur ? Et oui, c’est ce que pourrait bien fredonner Sanglier, Lapin et Renard, cette bande de petits fomenteurs (ou vrais menteurs ? comment dit-on déjà ? Hmm je m’égare…)

Voilà, ce n’est plus possible dans cette forêt, on ne peut plus se balader le poil à l’air tranquillement ! « Ça ne peut plus durer », la révolte gronde… Réunion d’urgence entre nos trois amis afin de trouver la meilleure solution pour se débarrasser du-dit chasseur, soit disant nuisible. Au petit matin, le plan est prêt et la chasse au chasseur est lancée : Renard fait le mort tout raplapla, le chasseur s’approche intrigué et PAF ! Sanglier lui fonce dans le derrière, et BOUM ! le chasseur atterrit dans un fourré où Lapin le saucissonne et le bâillonne. Hop, emballé posé Monsieur le zinzin du fusil !

Reste à savoir quoi faire de ce trophée à la moustache pendante… WIZZZ ! Sanglier veut lui tartiner les pieds de beurre pour qu’il n’arrête pas de glisser.
PIC PIC Lapin veut le saupoudrer de miettes de galette pour que les oiseaux viennent le picorer.
BLONK ! Renard veut lui faire perdre le Nord en lui fourrant la tête dans un panier.

Continue Reading

Moins qu’hier (plus que demain)

(c) fabcaro

Vous avez aimé « Si l’amour c’était aimer » ? Et bien, c’est reparti pour un tour de dézinguage de la vie conjugale façon  humour noir et dialogues absurdes avec cette nouvelle BD, qui inaugure une nouvelle collection : GlénARRRG ! Jubilatoire !

Une soixantaine de planches à l’encre noir rehaussée de touches d’aquarelle pour donner le ton : six cases représentant une situation de vie quotidienne entre un homme et une femme, et un dialogue improbable (ou au contraire, très très probable et c’est là tout le ressort drolatique).

C’est noir, c’est grinçant, c’est méchant, c’est irrésistible ! Du Rhâaaa lovely de Gotlib époque moderne imbibé d’humour anglais satirique 😉

« Acceptez-vous d’être débordés par les tâches du quotidien ? D’aller déjeuner chez vos beaux-parents chaque premier dimanche du mois ? De mettre une liste sur le frigo pour savoir qui fait quoi dans la maison ? Et d’avoir des idées divergentes sur l’éducation de vos enfants ? Alors félicitations, vous voici unis par les liens d’un mariage précaire et conflictuel ! »

Continue Reading

Balthazar Fox – L’héritier de l’entredeux monde

(c) J Fleury

Un jeune adolescent, un peu mal dans sa peau, un peu différent des autres, et qui se pose des questions sur son histoire et sa famille… Vous en connaissez sans doute beaucoup, ça pullule autour de nous… Mais, voilà, Balthazar, c’est un petit peu plus compliqué que ça…

Naître avec une queue de renard ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est un secret un peu lourd à porter. De plus en plus lourd à porter au fur et à mesure que Balthazar grandit. Certes, il change de ville (et d’amis) régulièrement, mais c’est justement cela qui ne l’aide pas à mieux le vivre. Et ce n’est pas son père trop absent qui peut l’aider. 

Mais voilà qu’un jour, il est propulsé dans un monde parallèle hors du commun. Ce n’est pas un rêve, ça a tout d’un cauchemar et on en veut à sa vie. Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de nouveaux compagnons pris au coeur d’une aventure extraordinaire qu’il était à des milliers de kilomètres d’imaginer : un ours intimidant, une renarde énigmatique et un chacal inhospitalier. Il va falloir faire marcher ses muscles et ses méninges pour survivre dans ce milieu hostile, car le destin de Balthazar est lié à celui de ce nouveau monde qui est sur le point de basculer.

Continue Reading