Caribou Baby

ABSOLUMENT GÉNIAL ! INCONTOURNABLE ! COMPLÈTEMENT BARRÉ ! JUBILATOIRE !

Un sujet qui désarçonne, une narration endiablée, une écriture fraîche et juste et drôle et addictive et… quel régal !

Beaucoup d’humour et de subtilité. Bref un grand coup de coeur pour cette histoire de famille qui parle d’amour maternel, de lâcher prise, d’acceptation des différences qui nous rendent plus riches et d’amour tout court.

La traduction enthousiasmante (de Clémentine Beauvais of course) me donne une folle envie de dévorer le texte en version orignale… euh originale bien sûr.

 

« Jess  a 17 ans et elle vient d’avoir un bébé. Bon… pas n’importe quel bébé  : un bébé caribou. Personne ne sait comment c’est arrivé. On n’avait rien détecté. Avec Nick, son copain bien humain, Jess apprend à accepter l’absurdité de la vie, à devenir mère, à comprendre que son enfant est un individu, parfois encombrant, mais un individu à part entière. Un être qu’il faut choyer… et savoir laisser vivre et libérer le moment venu. »

Continue Reading

Les enquêtes polar de Philippine Lomar – Poison dans l’eau (T.3)

(c) Ed. la Gouttière

Ah enfin ma dernière  acquisition lors du @slpj_93 pour compléter ma collection…

Une jeune enquêtrice à la verve fleurie et débordant de courage. Humour et suspens garanti.

Entre BD et manga parfois pour les expressions.

Des cadrages qui accentuent le rythme de la narration et un beau travail sur la couleur.

Mention spéciale pour le vocabulaire recherché qui donne à l’héroïne une voix toute particulière, entre argot des rues et figures imagées à la Michel Audiard.

Je suis très très fan de cette trépidante enquêtrice qui n’a pas froid aux yeux ni n’a sa langue dans sa poche ! 

Continue Reading

J’en rêvais depuis longtemps

Tintin et Milou, Nino et Mirza, Rusty et Rintintin, Sammy et Scooby-Doo, Obélix et Idéfix, Charly Brown et Snoopy… Des couples mythiques qui vous parlent certainement. Ahhh qui n’a pas rêvé de vivre ce genre d’amitié forte entre humain et chien… Le rêve de tout bambin, n’est-ce pas ? 

Et bien, là, ce jeune gamin sur la couverture, lui aussi, il en rêvait depuis longtemps… Et c’est cette belle amitié que nous raconte Olivier Tallec dans son nouvel album.

Il était une fois une rencontre, LA rencontre, celle d’un enfant et d’un chien, celle de deux individus qui vont devenir un tout, grâce à une amitié qui va les lier à vie. C’est-y pas une belle histoire ça ? Wouf ! Exactement, vous me l’ôtez de la gueule !

Des coups de foudre en amitié, ce n’est pas tous les jours. 

Et justement, là, nos deux petits bouts d’espèces vivantes, cela faisait longtemps qu’ils en rêvaient… Enfin, surtout un.

Et puis, il y a la première fois, le premier regard, on hésite, subjugué par l’émotion de la nouveauté. On n’ose pas parler, de peur de rompre le charme et puis la magie opère, ON S’AP-PRI-VOI-SE…

(c) O. Tallec

Forcément ça prend un peu de temps, mais cet alter ego, il lui plait bien drôlement au narrateur, qui nous raconte ces moments de vie intense.

Même si ce n’était pas tout à fait ainsi qu’il l’imaginait, il l’aime bien, il en est fier et, c’est sûr, parmi les copains, c’est lui qui a le plus beau. Bien sûr, un cadeau de cette importance impose de grandes responsabilités : il faut s’en occuper, le sortir régulièrement, bien le nourrir (même s’il n’aime pas les croquettes), faire attention à ne pas le perdre sur la plage, et surtout… c’est tellement bien quand on peut regarder la télé vautrés ensemble sur le canapé….

Continue Reading

La grande famille

Simon en est sûr, il fait partie de cette grande famille, celle des félins, c’est évident. Malheureusement, cela ne semble pas être le point de vue des grands énergumènes à poils près de lui qui éclatent de rire lorsqu’il leur dit « je suis un félin comme vous ».
 
Ouch ! Être rejeté car on « parait » différent, ça fait mal. Mais qu’est-ce que c’est « être un félin » au juste ? Et, Simon, avec son petit air malin, récolte au fur et à mesure les réponses des autres animaux.
 
Avoir une crinière, une touffe au bout de la queue et être le roi des animaux, dit le Lion.
Avoir une allure élancée et courir plus vite que les autres animaux, déclare le Guépard. 
Savoir bondir sur une proie comme une bête cruelle, ajoute le Puma. 
Vivre dans la jungle et dormir dans les arbres, explique la Panthère. 
 
Chacun à leur tour, les animaux affirment leurs différences en concluant qu’ainsi, ils n’ont rien en commun avec cette petite boule de poils gris. Mais… ils sont aussi très différents les uns des autres, finalement, leur fait judicieusement remarquer Simon.
Le lion est le seul à avoir une crinière, dit-il. Parmi vous, seule la panthère est noire et seul le tigre est orange. Personne ne peut sauter aussi loin que le puma ou courir aussi vite que le guépard. Alors comment est-ce possible que vous soyez tous des félins ?
Alors comme pour se défendre, les animaux commencent à énumérer leurs points communs : petites oreilles, nez plat, longue moustache, dents pointues, griffes acérées. Tiens, tiens, tiens… ça ne vous rappelle pas quelqu’un, vous ?
 
Je vous laisse le plaisir de découvrir toute la perplexité des grosses bêtes féroces face à leur découverte… 

Continue Reading

Rat et les animaux moches

Alors là, c’est un grand coup de coeur et c’est surtout sur les conseils de l’éminente Lucie Kosmala que je me suis plongée dans ce gros ouvrage BD ALBUM TEXTE ILLUSTRÉ (je ne sais pas trop comment le définir finalement). 

Car comme ça, euh comment dire, je n’étais pas trop attirée par l’univers de la couverture : sombre, intrigant, typo un peu repoussante… Ben forcément, pour parler d’animaux moches, c’est plutôt bien vu.

Et alors là, dès la première page, la magie du conte opère, car c’est exactement cela : un conte un peu fantastique avec des tous les ressorts du conte classique, dans un univers noir et blanc où le jeu sur les ombres et lumière est poussé au paroxysme. Et carrément bien ! 

Au final, une étonnante rencontre entre Rat – chassé de chez les humains – et ces autres rejetés, ces animaux qui font un petit peu peur et qui ne sont pas dans les canons de beauté classiques.

Tendresse et humour pour ces relations d’amitié et de solidarité qui se tissent entre les uns et les autres. Car Rat s’est donné une mission : leur retrouver chacun une maison où ils seront heureux.

Les illustrations épurées à l’encre de chine sont d’une force incroyable. C’est tout bonnement génial et très original !

Et en plus tu en as pour ton argent, ami lecteur, amie lectrice, une histoire de plus de 200 pages qui se lit comme une BD avec toute la magie et la tendresse d’un beau conte (moderne) en format grand album. Oui un objet hors du commun, tout à fait ! Et pour notre plus grand bonheur !

Continue Reading