De cape et de crocs

Il était temps, je sais, je sais… mais âmes bien nées, valeur, nombre des années, tout ça… Voilà !

Alors j’espère que vous avez déjà découvert cette série aux héros aux crocs bien acérés et à la langue bien ciselée, car c’est un bonheur à déguster : 12 tomes en 21 ans !!! Culte donc.

Si Gotlib avait croisé Cyrano, Alexandre Dumas et Cervantes, cela aurait sans doute abouti à une oeuvre proche de celle-ci.

Humour, dialogues hila-romanesques, aventures rocambolesques, amitiés à la vie à la mort, situations cocasses dans un univers captivant : jubilatoire !

« Tome 1 : À bord d’un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l’écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte… l’emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines !… Il n’en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu’aux confins du monde. »

Scénariste : Alain AYROLLES
Illustration : Jean-Luc MASBOU
Edition : Delcourt
Année : 1995

Continue Reading

Mon frère

Toujours une émotion vive à l’écoute d’une lecture si active, engagée, vibrante livrée par un auteur sensible qui vous prend par la main, et vous emmène avec lui au plus profond de ses souvenirs d’enfance, pour vous les confier. 

Une incursion dans la vie privée de Daniel Pennac, entre lui et son frère, entre lui et Bartleby de Melville qui vous enveloppe entre fiction et réalité.

Un livre comme une confession, un témoignage, un bout de vie commune posé là pour mémoire et hommage.

Je ne sais rien de mon frère mort si ce n’est que je l’ai aimé.
Il me manque comme personne mais je ne sais pas « Qui  » j’ai perdu.
J’ai perdu la gratuité de cette affection, l’agrément de cette compagnie, la profondeur de ce silence, la distance de cet humour, la délicatesse de cette attention, la sérénité de ce jugement , cette intelligence des situations , la paix. J’ai perdu ce qui restait de douceur au monde. Mais qui ai-je perdu ?

La narration alterne pans de vie personnelle et extraits choisis de Bartleby, mis en scène par le romancier. Les souvenirs en appellent d’autres, au fur et à mesure des chapitres.

En écoutant Daniel Pennac parler de son frère, on est instantanément projeté dans son univers, bien présent avec lui, partageant la lecture incantatoire qu’il prodigue au lecteur. Et ce lecteur nous semble être son frère lui-même. Ce frère qui s’incarne au fil des mots, des dialogues, des confidences. Tour à tour, le lecteur se fait spectateur, assis aux côtés du narrateur Pennac quand il parle de sa relation fraternelle, ou assis en face du comédien sur scène lorsqu’il convoque Melville.

Continue Reading

Les Vieux Fourneaux

Ahlalala, que c’est bon ! Vite le tome 5  (il va falloir attendre le 9 novembre pour ce Bon pour l’asile, je risque de devenir dingue avant) 😉 !!!!

Les 4 tomes dévorés en une seule fois (la chance de les lire en retard sur tout le monde, on se console comme on peut).

Excellente narration, une brochette de personnages incroyables, du mystère, des dialogues pas piqué des hannetons, un bon scénario et un coloriste de talent mis en images par un amoureux du genre humain dans toute sa splendeur.

Drôles et impertinents, délicieux donc 🙂

Du rythme et du caractère : l’adaptation cinématographique va avoir une grosse pression.

(Héhé Le Loup en slip n’est pas si loin…)

Un site officiel ? Oui M’sieurDame, c’est ici

Continue Reading

Moins qu’hier (plus que demain)

(c) fabcaro

Vous avez aimé « Si l’amour c’était aimer » ? Et bien, c’est reparti pour un tour de dézinguage de la vie conjugale façon  humour noir et dialogues absurdes avec cette nouvelle BD, qui inaugure une nouvelle collection : GlénARRRG ! Jubilatoire !

Une soixantaine de planches à l’encre noir rehaussée de touches d’aquarelle pour donner le ton : six cases représentant une situation de vie quotidienne entre un homme et une femme, et un dialogue improbable (ou au contraire, très très probable et c’est là tout le ressort drolatique).

C’est noir, c’est grinçant, c’est méchant, c’est irrésistible ! Du Rhâaaa lovely de Gotlib époque moderne imbibé d’humour anglais satirique 😉

« Acceptez-vous d’être débordés par les tâches du quotidien ? D’aller déjeuner chez vos beaux-parents chaque premier dimanche du mois ? De mettre une liste sur le frigo pour savoir qui fait quoi dans la maison ? Et d’avoir des idées divergentes sur l’éducation de vos enfants ? Alors félicitations, vous voici unis par les liens d’un mariage précaire et conflictuel ! »

Continue Reading

Neverland

L’enfance et ses terres sacrées… Peut-on retomber en enfance comme on retombe amoureux ? Sort-on de l’enfance un jour ?

Je suis parti un matin en chasse de l’enfance. Je ne l’ai dit à personne. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. Je voulais la mettre en lumière, la regarder, pouvoir en faire le tour. Je l’avais toujours sentie battre en moi, elle ne m’avait jamais quitté. 

Rencontre avec Timothée de Fombelle à la librairie Le Merle Moqueur (Paris) pour la sortie de Neverland. Le récit prend une toute autre épaisseur quand il est lu par l’auteur.

Un roman pour adulte ? Un roman tout court, « un petit livre au plus près de l’enfance » pour parler de ce territoire « aux grands, plus amnésiques de ce royaume ».

Un très grand coup de coeur, un livre dont on ne veut plus sortir tant il vous ramène à votre essence, à votre première nature, celle de l’enfance.

À relire éternellement.

 

Auteur : Timothée de FOMBELLE
Edition : L’iconoclaste – 128 pages – 15 euros
Année : Septembre 2017

Continue Reading