Les 3 font la paire

(c) Nathan

Après « A comme une baleine », un abécédaire revisité où l’enfant devait trouver dans la double-page le mot qui ne commençait pas par la lettre présentée, revoici Delphine Chedru dans l’univers des grands albums d’apprentissage, toujours avec cette petite note insolite, où il faut trouver l’intrus. 

Cette fois-ci, on apprend à compter : les trois font la paire ? Euh ? Je ne suis pas la fille de Pythagore mais je pense sans me tromper (enfin, je crois…) que le compte n’est pas bon. N’est-ce pas Bertrand ?

Dans le même principe de double-page, aux couleurs très vives et très franches, on retrouve en face de chaque page de nombre/chiffre, tous les éléments correspondant au nombre/chiffre indiqué, sauf un ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le principe est simple mais très efficace, vos bambins vont vite prendre goût au jeu d’observation afin de dénicher l’image qui ne contient pas le bon nombre/chiffre. Un moyen très malin pour se familiariser avec les nombres de 1 à 10, puis les dizaines et la centaine. Tout naturellement, les premières additions apparaitront très faciles !

Et hop, emballé-pesé, direction Math’Sup et la quête du dernier chiffre de Pi. Hein ? Quoi ? Je vais un peu vite en besogne, ma chère Simone ? Ok. Mais on ne sait jamais, si Cédric Villani cherche un assistant…

Continue Reading

Dingosaures

(c) edl

Vous aussi vous connaissez un petit bout de chou, comme Giacomo, qui invente des animaux imaginaires ? Du genre, le Mouchon (mi-mouche, mi-cochon), la Libérafe (allez, cherchez un peu, un herbirore volant…) ou encore l’Elépard (qui court très vite malgré un longue trompe trainant par terre)… Non ?

Et côté Préhistoire, avez-vous déjà entendu parlé du Fripouillosaure (un sacré coquin), du Broutosaure (l’ancêtre du mouton) ou du Grognosaure (qui, à ce qu’il paraît, me ressemble beaucoup, surtout le matin au réveil) ? Toujours pas ?

Alors, allez vite découvrir ce tout nouvel album cartonné aux couleurs pêchues qui vous propose un voyage désopilant au pays des monstres gentils.

Giacomo, un paléontologue très créatif, vous en présente quelques-uns : le Câlinosaure d’une douceur légendaire (moi, j’en ai un chez moi, mais chut !), le Proutosaure qui est une arme redoutable contre ses ennemis dinos, le Crétinosaure qui ne sait plus s’il est herbivore ou carnivore, le Snifosaure qui pleure tout le temps, le Berkosaure si dégou-beurk que seule la femelle berkosaure adore embrasser ?

Continue Reading

Super Cagoule

(c) Seuil Jeunesse

Énorme coup de coeur ! Un classique !

Foutch, foutch, foutch… Ce doux et croustillant bruit de pas s’enfonçant dans la neige fraiche… Dès la première page et d’un mot, l’ambiance est posée. La mine renfrognée, le menton boudeur, une petite poulette à lunettes s’avance en râlant, pas du tout réjouie de devoir porter une cagoule rouge.

Et surtout, tu la gardes bien sur la tête, hein !

Gnan, gnan, gnan… Vous aussi, vous auriez marmonné ainsi, rongeant votre frein de devoir supporter cette infâme cagoule qui pique et qui gratte, en plus d’être moche.

On l’a tous vécu et on le fait subir à nos bambins (allez avouez !) : obligé de devoir sortir dehors accoutré d’un horrible heaume en laine, pour ne pas attraper froid.

Ben voyons !

Continue Reading

Qui fait du bruit la nuit ?

(c) Nathan

Donner envie de lire et partager le plaisir de la lecture à deux lors de l’histoire du soir, c’est déjà formidable, mais libérer la parole des enfants en éveillant leur goût du langage, je dis « bonne idée » ! C’est ce que la collection « Des histoires pour faire parler les enfants » de Nathan Jeunesse propose ici accompagné des deux mascottes Papoti le chat et Papota le lapin.

Le principe est très simple et les mots de vos bambins vont couler à flots. Dans les deux nouveaux volumes, « Au Zoo, c’est rigolo ! » et « Qui fait du bruit la nuit ? », la narration invite à l’interaction entre le parent lecteur et l’enfant récepteur sur deux thèmes proches de leur univers quotidien : une visite au zoo en famille ou le rituel du coucher et ses petites inquiétudes nocturnes.

Continue Reading

Quel morfal, ce Gwendal !

(c) Deux Coqs d’or

Vous connaissez l’expression « une faim de loup » ou « un appétit d’oiseau », mais « morfal comme Gwendal » ? Non ? C’est normal, ça vient de sortir, et ça va rester, je vous le promets !

Gwendal est un chien très affectueux mais un peu goinfre, du genre omnivore, ou plutôt n’importequoivore !

Il est super fort pour avaler des trucs qui ne se mangent pas.

Alors au premier abord, ça peut être très pratique pour ranger les affaires qui trainent ou éviter de sortir les poubelles, mais il y a quelques effets secondaires à ce type d’ingestions compulsives. Sa petite maîtresse, bien malicieuse, en profite pour dresser une liste de ces exploits gastriques, un peu à la manière de la Complainte du progrès de Boris Vian.

Des rots de plumes et de duvets = un coussin avalé. Un ventre qui sonne à heure fixe = un réveille-matin ingéré. Des prouts aux effluves florales = un flacon de parfum absorbé…

Continue Reading