La grande famille

Simon en est sûr, il fait partie de cette grande famille, celle des félins, c’est évident. Malheureusement, cela ne semble pas être le point de vue des grands énergumènes à poils près de lui qui éclatent de rire lorsqu’il leur dit « je suis un félin comme vous ».
 
Ouch ! Être rejeté car on « parait » différent, ça fait mal. Mais qu’est-ce que c’est « être un félin » au juste ? Et, Simon, avec son petit air malin, récolte au fur et à mesure les réponses des autres animaux.
 
Avoir une crinière, une touffe au bout de la queue et être le roi des animaux, dit le Lion.
Avoir une allure élancée et courir plus vite que les autres animaux, déclare le Guépard. 
Savoir bondir sur une proie comme une bête cruelle, ajoute le Puma. 
Vivre dans la jungle et dormir dans les arbres, explique la Panthère. 
 
Chacun à leur tour, les animaux affirment leurs différences en concluant qu’ainsi, ils n’ont rien en commun avec cette petite boule de poils gris. Mais… ils sont aussi très différents les uns des autres, finalement, leur fait judicieusement remarquer Simon.
Le lion est le seul à avoir une crinière, dit-il. Parmi vous, seule la panthère est noire et seul le tigre est orange. Personne ne peut sauter aussi loin que le puma ou courir aussi vite que le guépard. Alors comment est-ce possible que vous soyez tous des félins ?
Alors comme pour se défendre, les animaux commencent à énumérer leurs points communs : petites oreilles, nez plat, longue moustache, dents pointues, griffes acérées. Tiens, tiens, tiens… ça ne vous rappelle pas quelqu’un, vous ?
 
Je vous laisse le plaisir de découvrir toute la perplexité des grosses bêtes féroces face à leur découverte… 

Continue Reading

Palmir

(c) A.P.

« Parfois le courage, c’est partir… » 

Encore une fois, la force de la couverture, magnifiquement construire par Amandine Piu, m’a invitée à ouvrir les pages. Comment ce petit bout de dragonneau, cet enfant si fragile sous la valise qu’il porte, cerné par autant d’agressivité rouge sang, ne peut-il pas vous attendrir ? « Viens là, on va t’aider, n’aie pas peur, aie confiance », c’est ce qu’on a envie de lui souffler doucement à l’oreille.

Car l’histoire de Palmir, c’est l’histoire d’un voyage nécessaire : le parcours d’un enfant qui fuit son pays. Un sujet d’une triste actualité, et traité avec une grande sensibilité, à hauteur d’enfant. Un livre nécessaire.

Avec peu de mots, mais des mots forts de sens, Gilles Baum trace le chemin de cet enfant déraciné qui doit affronter des obstacles lui paraissant infranchissables, seul, loin de tout support et de tout réconfort. Sa force, c’est son courage, il doit avancer au péril du danger, parce que là-bas, dans ce lointain horizon, il pourra à nouveau trouver sa place.

Continue Reading

Une (r)entrée à la maternelle : les nouveautés Nathan

C’EST LA RENTRÉE ? Et bien pour nombre d’enfants, c’est surtout l’ENTREÉ : la première année à l’école maternelle, le premier plat d’un grand repas convivial et instructif : la scolarité.

Alors, pour bien accompagner cette étape cruciale pour les bambins, quelques nouveaux ouvrages concoctés par les éditions Nathan :

– se rendre à l’école, oui, mais attention sur la route : Mon premier permis piéton,
– l’école maternelle, kezako ? Mes premières questions/réponses sur l’école maternelle,
– accompagner les premiers apprentissages en toute sérénité : cahiers d’activités parascolaires méthode Montessori,
– ABCD et après ? Un recueil de contes pour découvrir le son des lettres et apprendre à les écrire méthode Steine Waldorf.

MAIS LA MATERNELLE, ON PASSE PAR OÙ POUR Y ALLER D’ABORD ?
Très bonne question ! Ah le chemin des écoliers… Pour ceux qui font leur première entrée à l’école en y allant à pied, quelques consignes et rappels sur la route. Avez-vous passé votre permis piéton, tout d’abord ? Non ? Alors, il n’est pas trop tard, avec « Mon premier permis piéton ».

Couleurs vives, primaires, dessins simples, pédagogiques : ce livre de 48 pages est conçu comme un grand terrain de jeux pour apprendre à traverser la rue, se déplacer sans danger en ville comme à la campagne, à pied ou à vélo, comprendre la signalisation, reconnaître les panneaux… 

Continue Reading

J’apprends à être attentif

Pourquoi ne pas commencer quelques exercices en famille pendant les vacances afin de prendre les bonnes habitudes à la rentrée ? 

L’attention, c’est crucial dès le plus jeune âge, il faut s’exercer pour développer sa concentration et sa créativité.

Cet album est idéal pour s’entraîner : un parcours libre conçu comme une promenade dans une forêt extraordinaire où s’enchaînent des jeux d’observation, des mouvements de détente favorisant l’imagination, tout en restant à l’écoute de ses émotions.

Au total, pas moins de 11 activités sont proposées – concentration, mémorisation, attention et méditation –  comme par exemple :
– se mettre dans une bulle pour s’isoler des bruits de la forêt,
– identifier ses émotions grâce à un miroir enchanté,
– marcher au ralenti pour échapper à un ogre endormi,
– ou apprendre à se relaxer en se concentrant sur les mouvements d’une étoile magique

 

 

 

 

 

 

 

 

Un format simple : une double page joliment illustrée par Amandine Laprun propose une activité pour canaliser son énergie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus : une version audio disponible par l’application Nathan Live pour que parents et enfants puissent participer ensemble.

Auteurs : Varinia OBERTO & Alain SOTTO
Illustratrice : Amandine LAPRUN
Edition : Nathan – 32 pages  – 11,90 euros
Année : Mai 2018

———–

Dans la même collection : 
– J’accueille mes émotions
– Je découvre la philosophie
– Je découvre la méditation
– Je fais du yoga

De la même illustratrice :
– Arbres (livre-objet) chez Actes Sud Junior
– Un piano pour Pavel avec Mymi Doinet chez Nathan (chroniqué ici)
– Le livre qui fuit chez Nathan
– Fatou Diallo Detective
– Ma vie en chantier avec Jo Witek chez Actes Sud Junior
– Chouquette avec Galia Oz chez Bayard
– Mes 100 premiers jours d’école avec Mathilde Bréchet chez Gallimard Jeunesse
– Mon amoureux de la lune et Mon père n’est pas un escargot, avec Agnès de Lestrade chez Oskar édition, collection Ottokar

Continue Reading

La nuit de Berk

(c) Pastel

Tiens, tiens, tiens… Qui vient donc pointer le bout de son bec dans l’obscurité de cette grande couverture ? Ne serait-ce pas notre canard-doudou fétiche, Berk ? 

Mais si, c’est bien lui, mais chuuuuuttttt, ne faites pas de bruit, car il parait qu’il s’est passé quelque chose de bien étrange, dans la classe, la nuit. C’est Berk qui l’a raconté. Un truc terrible, encore une fois.

Berk a été oublié à l’école, dans la caisse à doudous. Prenant son courage à deux pattes, il part se balader avec Croc, un sac-à-dos qui était également resté là. Mais il fait bien noir dans la classe de la maîtresse, heureusement qu’il a trouvé une lampe… À deux, on a moins peur, c’est sûr, se disent-ils pour se rassurer. Mais un bruit inquiétant les poursuit dans l’ombre, un bruit qui fiche drôlement la trouille…

SPROUITCH ! SPROUITCH !
Berk a chuchoté : « On dirait plutôt des ogres qui mâchouillent, ou des sorcières qui bidouillent. »

Les ombres de la classe sont terrifiantes. D’un seul coup, CLAC ! Il fait tout noir. Et ce bruit qui fait de plus en plus peur… Mais que va-t-il se passer ? Des monstres vont surgir pour les croquer, c’est sûr, pensent-ils…

Continue Reading