Balbuzar

Un nom qui claque comme la foudre, une réputation d’ogre des mers du Sud, une nuée d’oiseaux toujours accrochés à son panache, une gouaille d’enfer et une réputation effrayante au-delà des océans, c’est Balbuzar ! Un effroyable loup de mer, intrépide et imbattable, tumultueux flibustier et fin stratège : le plus fameux pirate de tous les temps ! Tu veux connaître son histoire ? Approche, n’aie pas peur… Enfin essaye, car ce que va te conter le narrateur de cette aventure incroyable, va te faire frissonner.

En 1654, dans la mer des Sarboucanes, il ne fait pas bon naviguer si tu n’as pas un pavillon orné d’une tête de mort. En effet, sur son terrible brigantin L’Enragé – le bien nommé-, le géant Balbuzar à la barbe aux reflets bleus et au sourire carnassier règne sans partage. Dans son sillage, rien de survit : le bougre attaque, pille, coule et rançonne tout navire qui passe à sa portée. Or, l’impératrice Pépita XIII est hors d’elle, ce butor de boucanier bafoue l’autorité de l’Empire. Seule solution, envoyer aux trousses de Balbuzar, son meilleur officier : l’impitoyable et sombre Commodore, à la tête d’une impressionnante armada.

Le combat qui s’engage entre ces deux marins d’exception est fracassant, une guerre tactique sans concession. Le choc de deux égo, la confrontation entre deux univers, celui de la royauté et de la piraterie. Le Commodore tente d’amadouer le colosse au rire tonitruant pour en faire un corsaire, mais Balbuzar ne mange pas de ce pain là.

« Mordioubec ! J’étais à deux doigts de l’escrabouiller, ce busard, quand il a tourné casaque ! Escampé ! Comme un pet foireux sur une trinquette ! Alors, je l’ai laissé filer. Qu’il aille au diable ! »
Piqué au vif, le Commodore use de toute la puissance de l’armée impériale pour lancer une offensive monumentale. Ce renard de Balbuzar saura-t-il trouver la faille dans l’attaque de son ennemi juré ?

Jette-toi sur ce magnifique texte illustré pour le découvrir, ventrechou !

Attendu depuis de longs mois, quel plaisir de pouvoir tenir entre ces mains ce magnifique ouvrage ! La verve haute en couleurs de Gérard Moncomble, le fidèle complice, est mise en valeur par le fabuleux travail de Maître Frédérique Pillot. Ce texte se lit comme un roman palpitant, riche en rebondissements, dans le ton des récits de pirateries. Les illustrations sont autant de toiles splendides, le travail sur la lumière et le mouvement est toujours aussi fascinant. La qualité de l’impression est au rendez-vous, permettant une immersion totale dans l’univers de cet artiste qu’on adore, où chaque petit détail a son importance. Une grande réussite, un voyage inoubliable !

Et le clin d’oeil à la fin du livre dans les lettres du Commodore, le nom du peintre qui lui a tiré le portrait, un certain Feredico Pio 😍😍😍


Auteur : Gérard MONCOMBLE
Illustrateur : Frédéric PILLOT
Edition : Galerie Daniel Maghen – 96 pages – 19 euros
ISBN : 978 235674 077 9
Année : Octobre 2020

Du même illustrateur (bibliographie sélective) :
– Le petit arbre qui voulait devenir un nuage (chroniqué ici)
– Les souvenirs du vieux chêne par M. Rovere chez Milan
– La collection Lulu Vroumette avec Dianel Picouly chez Magnard Jeunesse
– Lulu et le cheval qui danse (chroniqué ici)
– Lulu et la nuit des sept contes (chroniqué ici)
– Les deux tomes des Aventures de Little Piaf avec Daniel Picouly chez Albin Michel 
– La boîte à cauchemars avec Michel Piquemal chez Milan
– La série Raoul Taffin avec Gérard Moncomble chez Milan
– La série Thérèse Miaou avec G. Moncomble (chroniqué ici)
– La série Edmond le chien avec Thibault Guichon chez Magnard Jeunesse
– Le voleur d’anniversaire avec L. et O. Souillé (chroniqué ici) chez Milan
– Blart, chroniques d’un crétin trouillard qui devait sauver le monde chez Milan

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *