Dagfrid – À poils

Quelle joie de retrouver ce petit bout de viking au caractère bien trempé !

Dagfrid n’est pas une jeune viking comme les autres. Très peu pour elle l’idée de se couler dans le moule de la tradition et elle ne mâche pas ses mots pour dire ce qu’elle pense (enfin la plupart du temps).

Toujours désireuse de voir du pays, parce que le sien l’ennuie un peu (il faut bien l’avouer) et qu’elle rêve grand, Dagfrid ne dissimule pas sa joie à l’annonce du mariage de sa cousine Helda… au Groenland ! Un mariage viking, c’est déjà quelque chose, mais un voyage pour rejoindre cette famille exilée, ça promet d’être mouvementé. Enfin, du changement !

Mais entre un père malade en bateau, un frère mutique en pleine crise d’adolescence, une mère aux petits soins qui joue les couturières et coiffeuses malgré elle et une grand-mère qui ne voyage pas sans son armure de combat, même rouillée, la traversée n’est pas de tout repos.

Continue Reading

Le goût du temps dans la bouche

Quel titre ! Quelle histoire ! Quel plaisir de lecture !

Nico, musicien sensible exilé en Suède à la suite d’un drame qui le hante a coupé toute relation avec sa famille, excepté sa grande-tante Suzanne.

Suzanne, cette femme pleine de tendresse et de courage, qui sait voir au-delà des tourments de la vie et qui va toujours de l’avant, approche des 100 ans.

Une voix d’outre-tombe sortie d’une grotte oubliée s’invite dans le récit en traversant 4 générations, une voix vibrante que personne n’entend, la voix entêtante d’un fantôme qui intrigue.

3 voix majeures, 3 personnages attachants au cœur d’un roman choral qui vous prendront par la main et par le cœur pour vous dire leurs joies, leurs peines, leurs espoirs, tous ces liens tissés à travers le temps malgré les lourds secrets qui ont creusé des traces dans leur peau.

Des années 50 aux années 2000 en passant par les 1970’s, entre mer froide scandinave et plage du Sud-Ouest, Séverine Vidal nous invite à traverser les époques auprès des membres de cette famille pleine de mystères. Autant de chapitres de vies, de souvenirs récoltés qui reconstituent peu à peu leur histoire commune et leurs secrets enfouis.

Forcément quand un livre parle avec tant de justesse des liens du sang, de ces liens qui se tissent et se tendent, de ces liens visibles et invisibles, bridés ou brisés, qui font les individus que nous sommes, alors forcément ce livre trouve le chemin pour toucher profondément.

Continue Reading

Quatre soeurs

Un dimanche d’automne un peu gris ? Envie du réconfort des mots de Malika Ferdjoukh !

Vous connaissez la famille Verdelaine bien sûr, Charlie, Geneviève, Bettina, Hortense et Enid… Mais également, Basile, Tante Lucrèce et son chien, les deux chats, les parents fantômes et tous les autres personnages qui traversent la Vill’Hervé au fil des saisons : Muguette, Tancrède, Merlin, Désirée et Harry, Tante Jupitère, Vigo… et tant d’autres !

Un régal de se replonger dans l’univers créé par Malika Ferdjoukh revisité par Cati Baur. On s’attache très vite à ces personnalités et se voit bien passer un week-end ou un été au bord de cette falaise, dans cette maison remplie d’amour sororal malgré l’absence des parents décédés. Des tranches de vies trépidantes, entre quête d’identité et rébellion adolescente, secrets de famille et confrontation aux douleurs de la vie.

Personnages hilarants, péripéties en tous genres et dialogues piquants, cette intégrale en BD nous fait (re)découvrir avec bonheur la vie de ces cinq sœurs, leurs amis, leurs amours, leurs humeurs, leur humour… Un pur régal !

Continue Reading

Alma T.2 L’enchanteuse

Haletant ? Evidement !

Depuis les premières lignes du T.1, on sait que l’on scelle pour quelques années un pacte avec l’orfèvre de la construction narrative.

Chaque chapitre ouvre une porte vers un ailleurs que l’on a hâte ou peur de découvrir. Inexorablement, on dévore les pages en ralentissant pourtant la lecture à chaque minute, pour faire durer le temps de l’aventure auprès d’Alma, Joseph, Lam et Brouillard, Amélie et Saint-Ange, Nao et Sirim, Jacques Poussin et Gabriel Cook et tant d’autres. De Saint-Domingue à Liverpool, de la Louisiane à Versailles en passant par Botany Bay en Australie, le vent de la liberté poussent les protagonistes à rechercher ce qui leur manque le plus.

Il est encore une fois question des bateaux de traite dans ce 18e finissant qui sillonnent les nouveaux mondes, de droits humains dont l’émergence d’une révolution intellectuelle et politique laissent émerger l’espoir de la fin de d’esclavagisme, de liens familiaux tissés si profonds et si forts qu’ils vous relient malgré les tempêtes et la folie des hommes, d’amitiés inestimables à la vie à la mort, d’un trésor secret qui attise les jalousies les plus furieuses, de destins croisés qui n’en finissent pas de converger au prix de terribles sacrifices, d’un amour pur qui chemine au plus profond de ces cœurs connectés malgré la distance et qui suit une destination connue de lui seul, d’une voix intérieure qui se libère et cherche la voie vers le bonheur.

Continue Reading

Fin d’été

En ce dernier jour d’été, comment ne pas avoir envie de prolonger un peu ces instants de plaisir, et convoquer la douceur et presque insouciance qui nous a bercé ces dernières semaines.

Sur la couverture, le doute plane pour les rêveurs gourmands de délassement : est-elle en train d’ouvrir ou de fermer le parasol ? L’impression l’emporte sur le temps, comme une plongée dans un tableau. Tout reste encore possible tant que le livre n’est pas ouvert. J’aime cette idée qu’à cet instant, le lecteur dans l’expectative peut encore imaginer que les vacances commencent. Tout ici évoque le bonheur de l’enfance, ces petits instants magiques qui nous construisent.

Et puis, forcément, on tourne les pages pour se plonger dans cet univers aquarellé aux teintes lumineuses qui étire les dernières heures des vacances. Et si ce n’était pas encore fini ? Certes, ce sont les derniers instants, il faut ranger, fermer les valises comme les volets, dire au-revoir aux voisins en serrant un peu les dents pour ne pas verser une larme, car on ne sait pas quand on reviendra. Et puis prendre la voiture et la route.

Continue Reading