T’as vrillé

« C’est une balafre, aimer »

Danaël, 17 ans, cheveux longs décolorés et oreille piercée par amour se consume pour l’insaisissable et enchanteresse Florine, son « égratignure ». Reliés par Polly de Nirvana : direct le coup de foudre. Illumination, aveuglement, désillusion. Car, même s’il est consommé, cet amour n’est pas réciproque. Danaël part en vrille, totale, fatale.

C’est l’histoire d’un premier amour, un crush obsédant, qui ravage et qui ronge. Une connexion hypersensible mais à sens unique, une passion déchirante qui fissure et laisse des traces, une dévotion aliénante qui vire à la possession, violente.

« T’es un peu perché. »

Au fil des pages, on suit les pas chaotiques de Danaël, papillon de nuit qui s’est brûlé le cœur. On respire à son rythme, avec difficulté parfois, tant l’atmosphère moite de cette brume environnante invite au malaise. C’est un monologue intérieur, une confession où le narrateur s’adresse directement à nous par intermittence, une voix envoûtante et dérangeante qui prend le lecteur/la lectrice par la main puis à la gorge.

Si l’on se laisse séduire au tout début par sa naïveté vulnérable devant cet amour non partagé, on glisse vite dans l’effroi face à la folie glaçante dans laquelle Danaël sombre, froid, détaché. Sidération.

Il est question d’un secret. Une douleur dévastatrice qui prend la parole, qui s’exhume après avoir été enfouie par sacrifice.

Il est question d’une blessure brutale et béante qui fait basculer Danaël dans l’excès.

Dans ce texte acide et tendu, Joanne Richoux dissèque cette frontière parfois mince entre l’amour, la folie et la haine, où les sentiments bruts s’entrechoquent dramatiquement.

On retrouve cette écriture ciselée, cette musique des mots à fleur de peau. Jouant habilement avec les contrastes sensoriels (aplomb sucré, brise liquide, neige qui brûle, grésillements de poussières suspendues, hémoglobine qui crépite…), Joanne Richoux crée des correspondances poétiques qui provoquent des images fortes, une atmosphère particulière qui donne au récit cette épaisseur, ce parfum unique. Elle convoque par sa plume alchimique des flashs olfactifs et sonores qui nous percutent, faisant de cette lecture une expérience riche en émotions.

« Mes pas dessinent des semelles de pompes niquées dans une bouillie de pétales, de pollen. »

Un récit hyper réaliste, au ton juste, qui prend aux tripes. Un texte court et happant, propre à cette magnifique collection qui fait jaillir des voix singulières et troublantes.


Autrice : Joanne RICHOUX
Edition : Actes Sud Junior – Collection « d’une seule voix », 72 pages, 9,80 euros
ISBN :
Année : Mai 2021

De la même autrice :

Chez Gulf Stream :
– Orageuse (chroniqué ici)
– Désaccordée (chroniqué ici)

Chez Actes Sud Junior :
– PLS (chroniqué ici)

Chez Sarbacane : 
– Marquise
– Les Collisions
– Toffee Darling

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *