Bordeterre

Voilà quelques semaines que j’ai plongé dans Bordeterre, j’attendais ce voyage inédit, j’attendais de découvrir l’imaginaire de Julia Thévenot via sa plume, j’attendais d’être séduite par un univers que je connais peu, ces mondes fantasy où les références font souvent échos pour les initiés. Les temps sombres ont passé depuis ces jours de mars et la trace du passage d’Inès, de Tristan, d’Alma, de Philadèlphe est toujours présente en moi. Mais un peu de pression à vouloir retranscrire cette expérience littéraire. Et chaque semaine en voyant fleurir les chroniques, je me disais « mais si, toi aussi, dis le ! » Qu’importe d’être initiée ou non, la magie opère avec ce premier roman car elle est ici source de nouveauté, et ça vous embarque abyssallement. Voilà, je le dis.

Oui, les ingrédients du fantastique sont au rendez-vous : un univers étrange, décalé et parfois dérageant, où des mystérieux êtres inquiétants rôdent. Et tout ça dès les premières pages, accroche toi ! Dès la bascule d’Inès et Tristan, l’électrochoc de leur arrivée dans ce monde parallèle produit sur le lecteur un effet d’immersion totale. Tout comme les personnages, on est plongé brutalement et sans explication dans l’univers de Bordeterre, cette ville perchée sur une faille entre deux plans de réalité. Premier mystère : arrivés dans ces contrées totalement inconnues, nos deux héros deviennent… transparents et leurs souvenirs s’effacent doucement, inexorablement. (T’es encore là ou tu es déjà parti lire la suite ? Je ne t’en voudrai pas)

Continue Reading

En plein vol

Sous les pavés, la rage…

Après Quand vient la vague, le duo Forgetton/Tixier nous embarque à nouveau aux côtés de la bande de Nina, Romane, Jules, Clément… Un roman toujours à deux voix, au rythme de deux vies, au carrefour d’une histoire commune, encore une fois. Entre les ruelles parisiennes et les échos de l’océan atlantique. Entre ombres et lumières.

La voix rebelle de Jules, écorché vif, compagnon de fugue de Nina, ivre de colère contre le monde qui lui semble en faillite. La voix intériorisée de Romane, sur les traces de ce personnage pilier qui a permis à son amie Nina de trouver sa voie, éblouie par l’autre côté du miroir que lui reflète Jules, réveillée par un monde qu’elle ignorait. Car il est question de voies, de cheminements personnels, de trajets de vies percutées par le fracas de la réalité.

Continue Reading

PLS

Ah, il était attendu ce nouveau roman de Joanne Richoux…

Heureuse de retrouver la musique envoûtante des mots de cette autrice sensible qui sait si bien retranscrire les émotions, les sensations, les tiraillements de l’âme de ces ados qui se frottent au crépis de la vie. « T’es beau, mon rein. » Rien que ça, la force de cet incipit qui vous propulse dans un monde à part et pourtant terriblement réaliste. C’est le monde de Sacha, lors de cette soirée d’Halloween chez lui où il navigue entre soeur jumelle Angie, la fille qu’il aime et ses amis du lycée. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans l’alcool… Entre les ombres qui rôdent et la luminescence de certains êtres magnétiques, le lecteur suit Sacha dans sa descente en mode Spleen, parmi les silhouettes fuyantes, ces invités plus ou moins connus et appréciés, tiraillé entre l’image de soi à donner et la vérité qui cogne contre sa boite crânienne.


C’est le monde du bouillonnement des corps, des jeux de regards, des attirances bouleversantes et des plaisirs furtifs, au plus cru des mots, au plus près de ces grands ado presque adultes, en proie à une solitude collective, toujours en quête de sensations fortes et souvent prêts à tout. Un bad trip ? Pas pour le lecteur qui est totalement happé par l’univers de ces personnages diablement attachants, effrayants parfois, qu’on veut tour à tour protéger et secouer pour les raisonner. « C’est au degré de conneries de certaines phrases qu’on mesure combien quelqu’un nous plait ». Et l’amour ? Il est là, présent à chaque page, comme une urgence, il transpire sous toutes ces formes, sous tous ces questionnements, sous tous ces tâtonnements. Un roman noir aux reflets vibrants d’éclats, une plume vive, inventive qui trouve les accords parfaits pour faire sonner les mots de façon organique, pour déclencher chez le lecteur des sensations tactiles, olfactives, sonores. Chaque chapitre se clôt sur un morceau de musique et cette playlist rythme la narration pour immerger toujours plus le lecteur dans l’univers

Continue Reading

Quand vient la vague

Mais quel dernier chapitre ! Une famille, un frère, une soeur, une disparition, un mystère… Et puis une quête parallèle.
Nina a disparu depuis plusieurs mois. Clément, son frère, se « réveille » enfin, prend conscience du manque lié à l’absence inexpliquée de sa soeur et part à sa recherche. Une histoire de famille qui questionne les liens du sang. Chapitre après chapitre, le lecteur suit le cheminement du frère et celui de la soeur, en parallèle, décalé dans le temps. 

Chacun à leur tour, avec leur façon de penser et de réagir, ils sont confrontés à de rudes révélations, bousculés dans leurs convictions, dans leur schéma familial, amical et amoureux. Le temps d’une vague qui les submerge métaphoriquement l’un après l’autre, et leur vie est remise en question.

Un récit qui interroge le regard de l’autre sur soi, le mystère qui entoure les proches finalement. Connait-on vraiment les gens avec lesquels on vit ? Ses parents, ses frère et soeur ? 

Comme un road-trip entre Lacanau, Bordeaux et Paris à la recherche de la vérité, Nina et Clément sont déterminés à la trouver car elle leur est due, « on vous doit la transparence » soit-disant…

Continue Reading

Signé Poète X

J’ai pris mon temps, je l’ai dégusté ce roman/slam, ce cri du coeur, ces mots étouffés enfin révélés et lancés au zénith d’une adolescence qui bouillonne. Et j’ai bien fait !

Xiomara… un prénom qui restera. Contre les insultes, les rumeurs, le carcan familial, elle étouffe, ses poings se serrent et la révolte gronde en silence. Page après page, sa voix commence à trouver sa voie. L’écriture apaise son malaise, mais rien ne sort, les mots se cachent au creux d’un carnet, au fond d’elle même. Et puis, une lumière qui pointe au loin, un club de poésie où les mots naissent façon slam.

Un récit rythmé, dialogue intérieur, entre confession et invocation, l’histoire d’une mutation, d’une révélation, d’un épanouissement bouleversant.

Continue Reading