On lit trop dans ce pays

Un titre pareil, ça hameçonne, non ? Mais où est ce paradis ? 
Dans le pays de Rose-Bibly, on y lit beaucoup et surtout de tout : « des avalanches de livres, des cyclones, des tornades (…) avec un cerisier au milieu et une jolie ombre bleue pour s’y allonger. Dans ce pays, on lisait comme on cueille des cerises. Juste en tendant la main. » Quel programme !

Au fil des pages, au son d’une ritournelle, on découvre l’ampleur du champs des possibles. « Des histoires avec des moulins à vent, des baleines blanches, des Zazie et des Prince-petit, qui vous font les rêves et les matins en grand. » Hmm ça me dit quelque chose 😉

L’imaginaire de Pef nous entraîne alors au cœur de références bien connues de la littérature, et qui, si elles seront une découverte pour les plus jeunes, feront tilter la mémoire des plus grands, leur rappelant ces lectures d’enfance qui nous construisent. « Trop de livres qui riment », « trop d’images qui bullent en bandes organisées », « trop de livres à penser »… La plume de Daniel Picouly joue avec les sonorités, parsemant le récit de nombreux clins d’œil au patrimoine littéraire.

Continue Reading

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur (T1 &2)

Epiphanie Frayeur a 8 ans et demi. Durant ce temps, elle a un peu grandi mais pas autant que sa peur qui la paralyse. Ses cheveux constamment dressés sur sa tête, elle a peur de tout, tout le temps. Sa peur, une énorme masse noire qui prend différentes formes, la suit partout, attachée à ses pieds comme son ombre.

Résolue à dompter sa peur pour ne plus la subir, elle part en quête du Dr Psyché pour trouver une solution à cette situation qui la dévore de l’intérieur et l’empêche d’être heureuse. Sur son chemin dans ce monde parallèle, elle rencontre des êtres un peu étranges, entre rêves et cauchemars, un chevalier sans peur et sans reproche, un dompteur de fauve, une voyante, qui vont la guider. Un parcours chaotique, en lutte constante contre cette peur qui ne la lâche pas.

Les peurs enfantines nous poursuivent tous, quel que soit notre âge. Selon notre capacité à les comprendre et les surmonter, elles nous construiront en tant qu’adulte, mais le parcours initiatique peut être long et tortueux, voir destructeur.

Continue Reading

D’or et d’oreillers

Oyé oyé, le nouveau roman signé Flore Vesco est disponible dans vos librairies, dépêchez-vous !

De cape et de mots, on a aimé.
Louis Pasteur contre les loups-garous et Gustave Eiffel et les âmes de fer, on a aimé.
226 bébés, on a aimé.
L’estrange malaventure de Mirella, on a aimé.

Tu vois le concept ? On est fan !

Oui, tu vas aimer ce conte revisité par la talentueuse plume d’une autrice aussi brillante, et primée moult fois (Prix Vendredi, Prix Sorcières, Prix La voix des blogs).

Oui, tu vas aimer basculer dans cet univers inspiré de la princesse au petit pois mais complètement dépoussiéré, teinté de poésie et de sorcellerie, pour décrire les premiers émois amoureux.

Oui, tu vas aimer Sadima, une héroïne féministe qui prend sa vie en main.

Oui, tu vas aimer cette histoire d’amour et tout l’art des mots ciselés de Flore Vesco pour dire avec sensibilité la sensualité.

Et cette couverture illustrée par Mayalen Goust 😍😍😍 On rêve d’une version originale encadrée sur son mur…

Le coup de coeur est inévitable et je vous souhaite urgement de pouvoir vivre une telle expérience littéraire.

Continue Reading

Raowl T.1 La Belle et l’Affreux

Tu connais pas Raowl ? Et bien hâtes-toi fissa, mon ami !

Plantons un brin le décor : une princesse attend en haut de sa tour le prince charmant qui viendra la délivrer de ces barbares assaillants. Un conte classique ? Que tu crois ! Car voici que surgit Raowl, une Bête assoiffée de batailles. Bon, Raowl ne fait pas dans la dentelle, ce n’est pas un prince conventionnel, il faut bien l’admettre. Il tranche, il découpe, il raccourcit, il décapite tout ce qui peut se mettre entre lui et le bisou d’une princesse… 

Seulement, la dite Princesse n’est pas réceptive à son charme viril, un peu trop brut. Pas vraiment blond, pas vraiment beau, pas vraiment délicat, loin de l’idéal de la damoiselle. Sauvée de force par cette bête qui étripe tout ce qui se rapproche trop près d’elle, la princesse charge Raowl de lui trouver un « vrai » prince charmant. Et s’il réussit sa mission, il recevra en récompense le Graal ultime : un baiser. Mmmh ça sent un peu l’arnaque ? Faut voir 😉

Continue Reading

Le trésor

Je suis fan de nouvelles, de courts textes vifs qui prennent par la main en quelques mots et qui offrent un voyage intense. C’est ce que j’aime dans cette précieuse collection Petite Poche. Un petit format pour une grande émotion, directe.

Une couverture dorée, un titre évocateur de mystère et l’assurance d’une plume habile pour être transporté, et hop ! Direction un monde un peu brut, entre les collines d’une décharge fantasmagorique, auprès d’un enfant un peu « perdu » livré à lui-même dans cette jungle moderne : Bo.

Il fait chaud, les mouettes piaillent, il faut survivre. Chercher l’objet inédit qui plaira au chef sous cette Grande Tente pour récolter de quoi se sustenter. Ce n’est pas simple, souvent des coups dans l’eau, des débris inutiles, des « salopris », qui ne rapportent rien. Trouver la perle rare, le trésor ultime qui fera briller les yeux du chef et réchauffer l’estomac, c’est la quête de tous. Et puis un jour, Bo découvre un drôle d’objet parmi les détritus, un tuyau gondolé qui fait « Tongonkongonk », un « trézor », c’est sûr… Il n’imagine pas à quel point. Je vous laisse le plaisir d’aller découvrir ce trésor et la douce âme de Bo.

Un magnifique texte, construit délicatement et à l’effet implacable. Une puissante stimulation de l’imaginaire ! On est pris par le charme fragile de ce Bo, de son univers, de sa langue particulière construite de mots sonores (« décentaine, feross, chemoi »). La tension jusqu’à la fin est habilement tendue. Les images se multiplient au fur et à mesure de la lecture et j’y étais dans cette décharge inquiétante, sous cette Grande Tente, dans cette grotte mystérieuse.

Continue Reading