Le Clan des Cabossés T.1

Jessie, 10 ans, n’a pas la langue dans sa poche. Son style, c’est la provoc sans chichis. Ce n’est pas le genre de fille à s’embarrasser de formules de politesse. Quand elle ne « sent » pas une personne, elle le dit en tout franchise, quitte à passer pour une peste. Elle voit souvent clair dans le jeu des autres, alors, bim, la vérité en pleine tête ! Odieuse mais perspicace. Forcément, cela lui attire des soucis, car les vérités toutes crues balancées en pleine figure, les gens n’aiment pas ça.

Pas simple de se faire des amis quand on est aussi directe. Et pourtant, l’été à Valras-plage va lui donner l’occasion de se constituer une petite bande de copains, un Clan des Cabossés comme elle l’appelle. Manuel, tout d’abord, qu’elle aborde sans détour. Il bégaie et a une jambe dans le plâtre ? Parfait ! Enrôlé dans le Clan ! Jessie ne se lie pas d’amitié, elle la décrète et Manuel, qu’on traite sans ménagement pour la première fois, est séduit par son culot. 

À bord d’un quadricycle à pédales, une rosalie des plages, Jessie et Manuel vont être vite rejoints par Arthur – isolé car son physique ne plait pas à tout le monde – et la belle Alice, handicapée par sa timidité. La fine équipe plante son quartier général dans une ancienne boutique de souvenirs. Après le jeu du « boomerang vérité » avec les passants, le Clan décide d’aider d’autres personnes « cabossés ».

Jessie, plus espiègle que jamais, propose d’enlever le chat de Mme Georges, soit disant pour la soulager de ses disparitions répétées. Un plan un peu tordu. Alice, réticente, finit par accepter. Un premier déclic pour Jessie, touchée par cette « preuve » d’amitié mais qui le cache bien. Car le souci de Jessie, justement, c’est cette impossibilité à exprimer son affection. Un douloureux secret se cache derrière toutes cette provocation et Jessie se réfugie parfois dans le mensonge, jusqu’au jour où…

Le premier tome de cette nouvelle série pour les 8-12 ans met en place les personnages et le décor : une petite bande de quatre enfants menés à la baguette par Super Jessie, une fausse sauvageonne au cœur tendre. Jessie n’est pas lisse, elle a un caractère complexe et derrière sa carapace, on imagine une souffrance qui pourrait expliquer son comportement insupportable, sans le justifier. Elle fait souffrir ses proches mais ses réactions incontrôlables la blessent aussi profondément. La découverte de l’amitié, la vraie, sera un déclencheur pour elle.

Merci aux Editions Actes Sud Junior pour cette découverte.


Autrice : Jo WITEK
Illustrateur : Walter GLASSOF
Edition : Actes Sud Junior – roman – 128 pages – 11 euros
ISBN : 978-2-330-15051-8
Année : Juin 2021


De la même autrice :
– J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle (chroniqué ici)

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *