Le Clan de la Rivière Sauvage T.1

Quelle joie de retrouver les auteurs-illustrateurs d’Abelard et Alvin dans une toute nouvelle aventure à 4 mains !

L’avertissement en 4e de couverte donne le ton : « ce que vous avez sous les yeux n’est pas un livre. C’est une porte. L’une des portes d’entrée d’un monde fabuleux, un monde d’aventure et de magie(…) : le monde des Grands Conteurs. » Comment ne pas avoir envie de faire ce voyage ?

Tout commence dans le petit village de Saint-Isidore où la vie est bien tranquille. Sans doute un peu trop pour le jeune Zacharia dit Zaki, qui rêve de vivre en vrai les aventures qu’il trouve dans les livres. Or le village est en ébullition car Anacharsis, le Grand Conteur itinérant, est arrivé.

À la veillée, tout le monde écoute silencieusement sa captivante histoire de pirates. Mais tel Shéhérazade, Anacharsis interrompt son récit, reportant la suite au lendemain. Au détour d’une conversation, Zaki et son copain Choco apprennent que le vieil homme va repartir sans achever son histoire. Impossible ! Ils décident de s’introduire dans sa chambre pour découvrir la fin à tous prix. Surpris par Amélia la peste et sa sœur Loulou, ils sont loin d’imaginer le pouvoir du livre qu’ils sont en train de feuilleter. Un incroyable voyage les attend, et vous aussi !

Continue Reading

En quête d’un grand peut-être

Ce guide de la littérature ado est une des bonnes nouvelles qui a réussie à percer dans cette année compliquée. Un travail impressionnant par Tom et Nathan Lévêque qui nous prennent par la main dans ce cheminement littéraire au coeur des bouillonnements de l’adolescence.

Il s’agit ici avant tout de littérature car les frontières sont poreuses.

Les analyses sont pointues, illustrées et agrémentées de nouvelles inédites tout au long du recueil. On peut donc lire en picorant un thème après l’autre, une nouvelle après l’autre ou bien suivre le sommaire pour s’immerger complément dans cet univers riche et inventif.

C’est juste, c’est éclairant, c’est nécessaire.
Et un grand bravo pour la mise en page et les illustrations, ainsi que pour la qualité de fabrication. Un bonheur ce dos carré cousu collé 😉

Et hop, ce fut donc le cadeau tout trouvé pour la documentaliste passionnée de mon collège. À mettre entre toutes les mains ! Vous pouvez le commander chez votre librairie !

Continue Reading

Ma vie de dico

Chacun entretien une relation particulière avec l’objet livre : un lien avec l’histoire lue avant de s’endormir, le premier ouvrage reçu lorsqu’on commence à lire seul ou bien même ceux de l’école.

Il est un livre magique dans la vie de Mymi Doinet qui fut un déclic dans son amour des mots et transforma sa vie : le dictionnaire. Et c’est cette merveilleuse rencontre qu’elle évoque ici dans ce roman Première Lecture plein de sensibilité, en donnant la parole à ce livre fondateur.

Décor : la librairie des Mots Rêveurs, tout un programme ! Comme pour « Le piano de Pavel », le narrateur est un objet. Un parti-pris original : que diraient les livres que nous feuilletons ou ceux qui restent au fond de nos bibliothèques s’ils pouvaient parler ? Cela ouvre l’imaginaire !

Tout frais arrivé de l’imprimerie, notre dico se retrouve bien placé dans les rayonnages près de grands classiques : Max et les Maximonstres, le Petit Prince, Les Trois Brigands… De jolis clins d’œil et hommages à la littérature Jeunesse que l’on va retrouver tout au long du récit, au travers de titres de livres directement évoqués (L’homme à l’oreille cassée, Journal d’un chat assassin, Momo, petit prince des Bleuets…) ou via les noms de personnages secondaires (le Chat Pitre, Robin, Wendy, Garfield).

Continue Reading

La fin de l’histoire

Imaginez un peu… Il était une fois le jour du Congrès Annuel des Fins des histoires…

Ce n’est pas le meilleur des débuts d’histoire, ça ?

Je suis sûre que ça vous titille la pupille et que votre cerveau s’est déjà branché en mode : ENCORE, ENCORE !

Alors, d’accord, je vous emmène entre les lignes de ce fabuleux petit bouquin, pas si petit qu’on croit, et tout droit sorti de l’imaginaire débordant de la talentueuse et joueuse de mots, Christine Naumann-Villemin.

À ce rassemblement, des Fins de toutes sortes se retrouvent : la joyeuse Apïende tout de rose vêtue, les jumeaux Toutébien et P’titcoeur très propres sur eux, Na! – la fameuse fin où la laide devient belle car elle le valait bien -tenant par la main l’adorable « Toupiti retrouva sa môman et ils se firent un grosgros câlin ».

 

 

 

 

 

 

Mais également les Fins sérieuses de livres pour adultes, prenant des airs mystérieux en buvant des verres d’encre de Chine, entre elles, un peu pimbêches il faut bien l’avouer.

Au programme des conférences très intéressantes (et terriblement d’actualité) comme « Soyons tolérants avec les auteurs » et « Première page, amie ou ennemie ? » 😉

Mais voilà que soudain, une Fin pas comme les autres débarque dans un vacarme terrible. Une fin un peu molle, un peu affreuse, un peu gluante et… C’EST LE DRAME !

Continue Reading

Mercredi à la librairie

Et pourtant c’était dimanche…

Encore une petite pépite qui va rejoindre ma bibliothèque après un passage à la librairie Le Divan Jeunesse (Paris 15e).

En quelques pages, Olivier Tallec sait créer un univers captivant, où la lumière feutrée et les ombres complices participent à l’émotion du texte. Cette bulle, un peu hors du temps, que représente la librairie, abrite des instants précieux. Un cocon doux duquel on ne veut pas sortir. Les différents tons de bleus alternés mêlent nostalgie et espoirs. La librairie vue comme un refuge, un sésame vers l’imaginaire, un puits de connaissance, un lieu sacré…

À la librairie se croisent des lecteurs en tous genres, jeunes lecteurs avides de découvertes et lecteurs aguerris à la recherche de la référence ultime.

Ici, il s’agit d’une histoire d’amitié silencieuse, autour d’une même passion, la lecture. Une jeune lectrice croise chaque semaine un vieux monsieur toujours plongé dans le même livre d’Histoire.

Continue Reading