On lit trop dans ce pays

Un titre pareil, ça hameçonne, non ? Mais où est ce paradis ? 
Dans le pays de Rose-Bibly, on y lit beaucoup et surtout de tout : « des avalanches de livres, des cyclones, des tornades (…) avec un cerisier au milieu et une jolie ombre bleue pour s’y allonger. Dans ce pays, on lisait comme on cueille des cerises. Juste en tendant la main. » Quel programme !

Au fil des pages, au son d’une ritournelle, on découvre l’ampleur du champs des possibles. « Des histoires avec des moulins à vent, des baleines blanches, des Zazie et des Prince-petit, qui vous font les rêves et les matins en grand. » Hmm ça me dit quelque chose 😉

L’imaginaire de Pef nous entraîne alors au cœur de références bien connues de la littérature, et qui, si elles seront une découverte pour les plus jeunes, feront tilter la mémoire des plus grands, leur rappelant ces lectures d’enfance qui nous construisent. « Trop de livres qui riment », « trop d’images qui bullent en bandes organisées », « trop de livres à penser »… La plume de Daniel Picouly joue avec les sonorités, parsemant le récit de nombreux clins d’œil au patrimoine littéraire.

Continue Reading

Raowl T.1 La Belle et l’Affreux

Tu connais pas Raowl ? Et bien hâtes-toi fissa, mon ami !

Plantons un brin le décor : une princesse attend en haut de sa tour le prince charmant qui viendra la délivrer de ces barbares assaillants. Un conte classique ? Que tu crois ! Car voici que surgit Raowl, une Bête assoiffée de batailles. Bon, Raowl ne fait pas dans la dentelle, ce n’est pas un prince conventionnel, il faut bien l’admettre. Il tranche, il découpe, il raccourcit, il décapite tout ce qui peut se mettre entre lui et le bisou d’une princesse… 

Seulement, la dite Princesse n’est pas réceptive à son charme viril, un peu trop brut. Pas vraiment blond, pas vraiment beau, pas vraiment délicat, loin de l’idéal de la damoiselle. Sauvée de force par cette bête qui étripe tout ce qui se rapproche trop près d’elle, la princesse charge Raowl de lui trouver un « vrai » prince charmant. Et s’il réussit sa mission, il recevra en récompense le Graal ultime : un baiser. Mmmh ça sent un peu l’arnaque ? Faut voir 😉

Continue Reading

Le Grand Méchant Chelou

Toujours un grand plaisir de découvrir un conte détourné ! Et c’est vraiment très réussi !

Encore une fois la couverture m’a alpaguée et le titre m’a tiré un sourire curieux (si si on peut avoir de la curiosité dans une risette d’abord).

Notre Grand Méchant Chelou (j’en ricane encore) est affamé, il a grave la dalle oui ! « Quand est-ce qu’on mange ???? » hurle-t-il. Tiens, tiens, ça ne vous rappelle pas des mini humains rôdant près de la cuisine dès 19h ???

S’il semble croire que son physique ingrat et carnassier le rend redoutable, ça ne suffit pas à remplir sa panse. Idée lumineuse : plonger dans un recueil de contes pour s’y nourrir, comme ses glorieux ancêtres. Mais il a peut être un peu tardé ce pataud poilu en vieux pull mou bleu.

Cet album écrit en vers pas piqués d’eux-mêmes (attention blague) est désopilant tant pour le texte bourré d’humour que pour les illustrations complètement loufoques. Le petit chaperon rouge façon mémé déjantée malmène notre Chelou durant tout le chemin vers mère-grand, c’est farfelu et absolument bidonnant ! Un vrai coup de cœur ! La mise en situation des personnages cherche toujours à provoquer le sourire ou le rire : jubilatoire !

Continue Reading

L’Estrange Malaventure de Mirella

Connaissez-vous la véritable histoire du joueur de flûte de Hamelin ? Sans nul doute que non, on vous a fait croire à une fable bien fade… Or donc, méfiez-vous des contes, la vérité est bien pire…

Retour dans ce Moyen-Âge obscur et à sa langue si chantante. La fabuleuse conteuse Flore Vesco vous ouvre les portes d’Hamelin, cette fameuse et maudite petite bourgade envahie par les rats. La peste rôde…

La scène découvre une jeune porteuse d’eau de 15 ans, Mirella, une enfant perdue (mais pas au pays imaginaire), une miséreuse (plus près d’Esmeralda que de Cosette) qui a le don de voir ce que les autres ne voient pas.

Happé par le rythme effréné de ce récit haletant, entre mystère et fantasmagorie, le lecteur est envoûté par la musique des mots de Flore Vesco, une écriture qui fleure les parfums bruts de cette époque tourmentée. Entre roman initiatique et conte moderne, ce texte vous transporte littéralement au 13e siècle, en immersion totale dans une langue enchanteresse au coeur des plus sombres intrigues.

La force de cet ouvrage tient au rythme de l’intrigue, à la profusion de détails très précis sur les odeurs, les matières, les sensations, l’ambiguité des sentiments. Le choix d’un vocabulaire « version originale » participe à cette plongée fantastique dans le monde médiéval du conte, apportant toujours plus de réalisme dans la fiction. Comme dans chacun de ses romans, Flore Vesco travaille la langue au corps à corps pour en extraire la justesse de la description, jouant entre érudition et jeux de mots (ahh cette eau « courante » 🙂 ), en accordant un soin particulier, une vraie exigence à la narration : un travail d’enluminure ciselé qui fait que ce récit va vous hanter pendant un temps certain. 

Continue Reading

La chasse au chasseur

Promenons-nous dans les bois pendant que… le chasseur n’y est pas… Un chasseur ? Et oui, c’est ce que pourrait bien fredonner Sanglier, Lapin et Renard, cette bande de petits fomenteurs (ou vrais menteurs ? comment dit-on déjà ? Hmm je m’égare…)

Voilà, ce n’est plus possible dans cette forêt, on ne peut plus se balader le poil à l’air tranquillement ! « Ça ne peut plus durer », la révolte gronde… Réunion d’urgence entre nos trois amis afin de trouver la meilleure solution pour se débarrasser du-dit chasseur, soit disant nuisible. Au petit matin, le plan est prêt et la chasse au chasseur est lancée : Renard fait le mort tout raplapla, le chasseur s’approche intrigué et PAF ! Sanglier lui fonce dans le derrière, et BOUM ! le chasseur atterrit dans un fourré où Lapin le saucissonne et le bâillonne. Hop, emballé posé Monsieur le zinzin du fusil !

Reste à savoir quoi faire de ce trophée à la moustache pendante… WIZZZ ! Sanglier veut lui tartiner les pieds de beurre pour qu’il n’arrête pas de glisser.
PIC PIC Lapin veut le saupoudrer de miettes de galette pour que les oiseaux viennent le picorer.
BLONK ! Renard veut lui faire perdre le Nord en lui fourrant la tête dans un panier.

Continue Reading