Nuit étoilée

« Je lève la tête pour regarder le ciel étoilé,
Et le monde devient immense… »

Plongée dans les souvenirs d’une jeune personne, quelque part dans le monde, cela pourrait être moi, cela pourrait être toi. L’adolescence, ces moments où tout bouge, tout secoue, tout interroge et où le sentiment de solitude peut vite glisser vers le mal-être. On se sent différent, incompris, seul et sans voix souvent pour expliquer ce qui assombrit le cœur et l’esprit. C’est tout cela qui palpite dans cet album d’une grande sensibilité et d’une bouleversante poésie.

La narratrice se souvient de ce temps amer où ses parents la délaissaient, où la disparition des grands-parents qui l’avaient élevé était si douloureuse, où l’école était un lieu de brimade.

Elle se souvient de la rencontre avec ce garçon solitaire qui fut un déclencheur, un éclairci dans son existence à la dérive. Lui aussi est seul, harcelé parce que différent, et leur solitude commune va les rapprocher. Ensemble, ils sont plus forts, leur imagination les emmène loin des maux, sans obligation de parler, comme s’ils s’étaient reconnus l’un l’autre. Enfant de marin, ce garçon sans attache aimerait vivre libre comme un poisson. Elle, rêve de s’envoler loin de la ville oppressante.

Alors ils partent dans cette montagne qu’elle aime tant, celle de son enfance, et prennent le temps de regarder les étoiles. De ces instants de bonheur partagés, véritable parenthèse enchantée en communion avec la nature, sortira l’espoir et l’apaisement. Ayant traversé ensemble l’obscurité, leur amitié leur ouvrira un nouvel horizon plus serein, plus léger.

Toute la beauté de cet album de 144 pages tient à la justesse des émotions décrites par Jimmy LIAO, ces instants si particuliers de l’adolescence, au travers de tableaux riches en couleurs. Beaucoup de références à la peinture et à l’art moderne dans les illustrations rendent ce récit profondément touchant. En dernière page, la contemplation de la Nuit étoilée de Van Gogh fonctionne comme une mise en abîme du récit.💛💛💛

https://www.youtube.com/watch?v=ym5AjbviRGk

Auteur/Illustrateur : Jimmy LIAO
Edition : Hongfei – 144 pages – 19,90 euros
Année : Août 2020

Du même auteur :
– Le poisson qui me souriait (chroniqué ici)

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *