Je vais rester

(c) Rue de Sevres

Une semaine entièrement organisée jour après jour par Roland pour Fabienne, à Palavas.

Mais le séjour ne se déroule pas comme prévu. Suite à un événement tragique, elle se retrouve seule et contre toute attente, elle décide de rester. Choc, stupeur, déni…

Une couverture très forte. Une intrigue surprenante. Une chaleureuse lumière d’été plongeant le personnage clé dans une ambiance protectrice.

Le bruit de la vie des autres tranchant sur ses silences douloureux. L’agitation des vacanciers à l’écoute de leur plaisir en contraste avec les arrêts sur images de Fabienne, en total décalage avec le rythme de la vie qui continue autour d’elle.

À la fois contemplatif et méditatif.
Une belle rencontre.

Continue Reading

Ecumes

(c) Steinkis
(c) Steinkis

Il y a des livres avec lesquels on a rendez-vous, comme une évidence, des chemins qui doivent se croiser, des histoires qui doivent se confronter. Un sujet qui résonne particulièrement profondément.

J’attendais avec impatience son arrivée et pourtant j’appréhendais la rencontre. Serais-je à la hauteur de cette histoire, de ce terrible et déchirant cri de douleur, de cette si violente coupure d’oxygène, de cette troublante et si émouvante confidence ? 

Elles s’aiment et après des années d’attente, d’espoir et de désespoir, un bébé est annoncé. Mais la grossesse est compliquée et le pire arrive.

Les contrastes de la couverture m’avaient déjà fortement touchés. Le silence, tout d’abord, de cette barque terriblement immobile, cette silhouette stoppée dans l’élan, comme un arrêt sur image forcé pour suspendre le temps. Et puis, le vacarme assourdissant des flots et des vents contraires qui monte crescendo, comme une tempête qui gronde, un voyage chaotique vers un horizon semblant inatteignable. Magnétique. Au centre du tableau, la fragilité d’une vie qui peut basculer. Et pourtant cette lumière vive, ce vert intense, comme une aube, l’espoir d’un temps plus clément…

Continue Reading